24H du Mans Actualité Sport Auto

24 Heures du Mans 2016 : Frédéric Sausset, l’incroyable défi réussi !

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - podium stand 56
24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - podium stand 56

Fils de garagiste, chef d’entreprise, Frédéric Sausset – associé à Jean-Bernard Bouvet et Christophe Tinseau – a mené à l’arrivée sa Morgan-Audi LMP2 n°84, passant le drapeau à damier au 38ème rang à 69 tours des vainqueurs.  Les 3 pilotes titulaires du stand 56, le SRT41 by OAK Racing, sont montés sur le podium, avec ce goût de double victoire : avoir pris le départ des 24 Heures du Mans et avoir fini la course, sans commettre d’erreur. Retour sur l’épreuve d’un homme, quadri-amputé, ayant annoncé, il y a deux ans, courir au Mans malgré son handicap.

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Emilie Drouet - podium stand 56
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – Emilie Drouet – podium stand 56 SRT41 – F. Sausset/Ch. Tinseau/JB. Bouvet

Maudit été 2012

En juillet 2012, en vacances sur la côte atlantique, une éraflure au doigt l’emmène vers une septicémie nécrosante : le streptocoque A et la toxine qui a provoqué une nécrose accélérée de ses membres lui font perdre ses deux bras et de ses deux jambes par amputation. Après un mois de coma, Frédéric Sausset convainc son entourage que la vie valait la peine d’être vécue malgré tout. Sa passion pour le sport auto le pousse a annoncer son défi : prendre le départ des 24 Heures du Mans, la plus prestigieuse course automobile du monde. Reconstruit physiquement et moralement, il réuni des partenaires et réussi un premier exploit : convaincre l’ACO que son projet peut être réalisé et vécu.

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - F. Sausset
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – F. Sausset – S. Chaumier

“Lorsque vous passez si près de la mort et que votre vie est radicalement bouleversée par ce très lourd handicap, vous avez envie de prouver à vous-même ainsi qu’à ceux qui vous sont chers que vous êtes encore ‘utile’, et que vous pouvez encore réaliser des choses extraordinaires. A l’hôpital, j’ai dû lutter pour survivre, puis pour accepter ma nouvelle condition physique. Il a fallu ensuite apprendre à vivre avec cette injustice qui nous touchait brutalement, ma famille et moi. Retrouver de l’autonomie et de la dignité fut une bataille de chaque instant. J’ai pu compter sur mon entourage pour m’aider. Ce combat ne se gagne pas seul. Mon épouse et mes filles jouent le premier rôle dans ma vie. Je dois aussi beaucoup à tous mes proches.”

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - F. Sausset
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – F. Sausset – JM. Cipoire

“Démarcher des partenaires a été épuisant, mais le plus grand défi est physique. Tout repose sur mon bras droit qui souffre d’une tendinite chronique. Je me fatigue très vite. C’est aussi angoissant d’être à l’origine d’un accrochage avec une LMP1, même si les pilotes des écuries de pointe m’assurent avoir roulé avec des mecs bien plus dangereux que moi !”

Sausset/Tinseau/Bouvet
SRT41 – JB. Bouvet/F. Sausset/Ch. Tinseau

Des larmes aux applaudissements

Depuis le début de l’année Frédéric Sausset est devenu la mascotte des 24 Heures du Mans, du public, des organisateurs, des médias et des stars présentes pendant le week-end de course : “Je ne mesure pas encore ce que j’ai réalisé, car je suis encore dans l’émotion. Mais évidemment aujourd’hui je suis heureux et fier d’avoir remporté ce combat et ce défi personnel dans lequel j’ai entraîné toute une équipe à qui je dois beaucoup aujourd’hui” dit il à sa sortie du podium. “Le classement importait peu, il fallait finir à tout prix pour délivrer mon message à destination des personnes fortement handicapées, comme moi. Ce défi est aussi pour elles, pour leur dire que rien n’est impossible dans la vie et qu’il faut toujours croire en ses rêves”.

Sausset/Tinseau/Bouvet
SRT41 – JB. Bouvet/F. Sausset/Ch. Tinseau

Pour réaliser ce défi hors norme, Sausset s’est associé à des pilotes pro, Jean-Bernard Bouvet coutumier du Mans de 1993 à 2006 (Graff Racing sur Spice, WR Racing, Belmondo Racing sur Courage C65) et surtout Christophe Tinseau, pilote chevronné : 11 participations aux 24 Heures du Mans, 5ème en 2001 sur Cadillac et second en 2012 en LMP2. Tinseau, pilote-instructeur depuis 20 ans et super testeur du magazine Sport Auto a pris Frédéric Sausset très au sérieux : “Je lui ai dit, d’accord, on va voir si c’est possible. Tout va dépendre de tes aptitudes. Si j’avais pensé qu’il faisait fausse route, je l’aurais arrêté aussitôt. Or j’ai vu quelqu’un d’incroyablement motivé qui n’a cessé de progresser. Au fil des courses, il est devenu un concurrent comme un autre”.

La journée test fut décisive, dit il : “La tension était maximale. Au bout de 8 tours seulement, Fred a réussi l’excellent chrono de 4’02. C’est une magnifique performance, y compris pour un pilote valide. Elle a permis de le libérer. Tous les regards étaient braqués sur lui, il a montré qu’il avait toute sa place.” Pour Christophe Tinseau c’est un retour inespéré au Mans : “J’avais mis une croix dessus. Après ma 2e place en 2012, on m’avait demandé de l’argent pour revenir. J’avais renoncé. Je reviens dans un contexte différent. Ce que réussit Fred est vraiment étonnant.”

24 Heures du Mans 2016 - Course/Race - Raphael Dauvergne
24 Heures du Mans 2016 – Course/Race – Raphael Dauvergne – Ch.Tinseau – Morgan-Audi LMP2 by OAK Racing

Il a fallu également trouver une voiture et l’adapter au handicap de Frédéric Sausset. Jacques Nicolet d’Onroak Automotive était très sceptique lorsque Sausset demande à le rencontrer : “On a déjeuné ensemble, je l’ai écouté attentivement. Sa détermination et sa force – de vouloir et de se donner les moyens d’y arriver – m’ont décidé à l’accompagner dans son projet. C’est la course d’une vie ! On a beaucoup travaillé pour rendre compatible la voiture à son handicap alors que ses coéquipiers sont valides. Grâce à un système ingénieux, Fred ne conduit que de son avant-bras droit.”

Prochainement, Frédéric Sausset devrait annoncer son défi suivant : “C’est tellement indispensable pour moi, pour m’aider à avancer dans la vie et à ne pas me morfondre sur un canapé à regarder la télé”.

24 Heures du Mans 2016 - Pascalphotos.net - F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 – Pascalphotos.net – F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 - Pascalphotos.net - F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 – Pascalphotos.net – F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 - Pascalphotos.net - F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 – Pascalphotos.net – Ch. Tinseau et F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 - Pascalphotos.net - F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 – Pascalphotos.net – F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 - Pascalphotos.net - F. Sausset/SRT41
24 Heures du Mans 2016 – Pascalphotos.net – F. Sausset/SRT41

Plus d’infos sur SRT41.com et Tinseau.com

Crédit photos @ SRT41, Sylvie Chaumier, Jean-Marc Cipoire, Emilie Drouet, Raphael Dauvergne, Pascalphotos.net

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Chapeau l’artiste, moi qui bosse au contrôle (entrée, accueil camping….) pour l’ACO, je peux vous assurer que beaucoup de mes collègues parlaient de ce défi, chacun demandant régulièrement des nouvelles du team. Ils avaient tout notre soutien. Cette édition sera marquée pour nous par la pluie et les galères qu’on a traverse pour accueillir les campeurs, aussi par un finish incroyable, mais surtout par la performance de Frédéric.