Frederique Constant Horlogerie / Montres

Frederique Constant : Interview du CEO Peter Stas, par Rémy

Frederique Constant - Peter Stas
Frederique Constant - Peter Stas

La manufacture Frederique Constant fêtait hier soir à Paris son 30ème anniversaire. Il y a quelques jours, son CEO Peter Stas a bien voulu répondre en exclusivité aux questions d’AutomotivPress et revenir sur ses liens durables qui l’unissent à l’univers automobile.

Présentation

Rémy Solnon : Bonjour Monsieur Stas, vous êtes le CEO du groupe Frederique Constant. Pouvez-vous tout d’abord vous présenter et nous dire quel est votre parcours professionnel ?

Peter Stas : Nous avons créé la marque Frederique Constant il y a 30 ans maintenant, en pleine période de la crise du quartz. Durant ces années, les montres à quartz en provenance d’Asie ont impacté le marché de manière considérable. En revanche, le design de ces modèles n’avait rien à voir avec les standards habituels de l’horlogerie Suisse. Nous avons donc eu l’idée de créer des montres Swiss Made traditionnelles, à un prix abordable, vendues autour de 500 CHF à l’époque.

Frederique Constant Slimline (1992)
Frederique Constant Slimline (1992)

Aujourd’hui, mon épouse Aletta Stas et moi-même sommes toujours autant passionnés par les montres, ainsi que toute l’équipe de Frederique Constant. La passion est un élément essentiel de la marque qui se retrouve aussi dans son slogan : “live your passion”. Nous portons une grande attention à la conception de nos montres, tant au niveau du design que de la qualité. Nos montres restent accessibles financièrement. Elles conviennent par exemple aux jeunes qui n’ont pas encore un budget de 5.000 à 10.000 CHF pour leurs premiers garde-temps.

Aletta et Peter Stas - Frederique Constant
Aletta et Peter Stas – Frederique Constant

RS : Quelle montre portez-vous aujourd’hui ?

PS : Je porte la nouvelle grande complication de Frederique Constant : la Quantième Perpétuel Tourbillon Manufacture en or 18 carats limitée à 30 exemplaires, qui fait référence aux 30 années d’existence de la Maison.

Frederique Constant Quantième Perpétuel Tourbillon Manufacture (2018)
Frederique Constant Quantième Perpétuel Tourbillon Manufacture (2018)

La manufacture

RS: Comment se porte Frederique Constant en France ?

PS: Frederique Constant se porte très bien en France. Tout en étant en croissance par rapport à 2017, nous travaillons sur la sélectivité de notre distribution et développons le sell-out.

RS: Frederique Constant s’est positionnée dans le secteur des montres de luxe “accessibles” à des tarifs attractifs à moins de 5000 €. Quel est votre cible de clientèle ?

PS : Notre principale cible de clientèle est celle qui achète des montres connectées et qui s’intéresse à l’innovation. La montre Hybrid manufacture représente à nos yeux la génération connectée. Nos clients souhaitent acheter une montre sans faire de concession dans sa conception tout en conservant le beau mouvement mécanique traditionnel mêler à une technologie moderne. Nos clients viennent toujours chez nous en raison de la conception des montres et de leur design. La deuxième raison est qu’ils constatent que nos prix sont beaucoup plus accessibles – en phase avec ce positionnement de luxe accessible – « accessible luxury » que nous avons: « Laisser plus de gens profiter du luxe » – et c’est ce qui les pousse à prendre la décision finale d’acheter.

Frederique Constant Hybrid Manufacture
Frederique Constant Hybrid Manufacture

RS : Quelles sont les modèles qui se vendent le mieux actuellement ?

PS : Pour les hommes, c’est la collection des Classic Indexes et pour les femmes la collection de la Slimline Moonphase Quartz.

Frederique Constant Classic Indexes Automatic (2017)
Frederique Constant Classic Indexes Automatic (2017)

RS : Frederique Constant est une marque jeune mais a su faire sa place au sein du marché horloger et se créer une clientèle fidèle. Quelles sont les recettes de ce succès ?

PS : Nous sommes très heureux du développement de notre société au cours des 30 dernières années. De la petite start-up au début à la multinationale aujourd’hui. De toute évidence, cela n’a été possible que grâce au travail acharné de nos employés dans l’entreprise. Leur passion pour Frédérique Constant a été la pierre angulaire du succès. Nous sommes également très reconnaissants aux nombreuses personnes qui ont acheté des montres Frédérique Constant au cours des années. Nous les remercions de leur confiance dans les produits de notre société. L’horlogerie traditionnelle va devoir faire face à de nombreux problèmes si elle n’accorde pas assez d’importance à l’innovation. A mon avis, les montres connectées représenteront 30 à 50% de la production de montres dans 10 ans. La créativité et l’innovation restent des enjeux majeurs pour évoluer dans le marché de l’horlogerie.

Manufacture Frederique Constant (2006)
Manufacture Frederique Constant (2006)

Notre succès se base sur le fait que nous restons pertinents et ouverts aux opportunités qui s’offrent à nous, en visitant des conférences, en regardant dans d’autres industries et en écoutant ce qui se passe. Et nous continuerons à le faire. Lorsque nous voyons des possibilités, nous commençons ensuite à discuter en interne de la manière dont nous pouvons appliquer ce type de nouvelles technologies à nos montres.

Gwyneth Paltrow, ambassadrice Frederique Constant
Gwyneth Paltrow, ambassadrice Frederique Constant

RS : Vous avez été effectivement précurseur dans le secteur des montres de luxe connectées en 2015 avec l’Horological Smartwatch qui a reçu le prestigieux “Bucherer Watch Award” 2015. Quelle est aujourd’hui la part des ventes de smartwatches par rapport aux autres collections ?

PS : Les montres connectées représentent environ 12% de notre chiffre d’affaires. Ce pourcentage va augmenter dans les années à venir. Concernant les exportations suisses, les montres à quartz sont tombées de 21 à 17 millions d’unités. Cette baisse est principalement due à la croissance des montres connectées. Nous avons introduit la Horological Smartwatch en 2015, car nous avons vu l’opportunité d’ajouter de nouvelles fonctionnalités aux montres à quartz. Avec les fonctionnalités connectées, nous pouvons rendre une montre beaucoup plus intéressante. Par exemple, nous pouvons mesurer et donner un retour sur l’activité et le sommeil aux utilisateurs de nos smartwatches. Via leurs smartphones, ils peuvent voir des graphiques de leurs données et recevoir un coaching personnalisé. Tout cela n’était pas possible dans le passé, mais maintenant c’est le cas! C’est ce qui rend les smartwatches très intéressantes.

Frederique Constant Horological Smartwatch ( 2015)
Frederique Constant Horological Smartwatch ( 2015)

RS : Après deux ans de recherches et développement, vous venez de présenter l’Hybrid Manufacture, la nouvelle génération de montre connectée. Quelles sont les évolutions par rapport à l’Horological Smartwatch ?

PS : Nous avons été le premier fabricant de montres suisses à présenter une smartwatch en 2015. Maintenant, nous sommes les premiers à combiner un calibre mécanique Manufacture avec une fonctionnalité smartwatch. C’est une montre où nous combinons trois technologies. L’une est la fabrication d’un calibre manufacture, développé, produit et assemblé en interne. Par la suite, nous ajoutons à ce calibre mécanique une fine plaque électronique, où nous avons les fonctionnalités smartwatch (antenne bluetooth, etc). La troisième technologie est représentée par l’association d’un calibre mécanique avec l’électronique, ce qui nous permet de mesurer l’amplitude, le taux et l’erreur de battement du mécanisme de la montre.

Frederique Constant Hybrid manufacture (2018)
Frederique Constant Hybrid manufacture (2018)

Nous pouvons également donner au client des commentaires via l’application sur l’état du calibre mécanique. C’est une combinaison révolutionnaire qui n’a jamais été faite auparavant. Avoir le calibre de fabrication avec un calibre mécanique, avec la fonctionnalité smartwatch et la capacité d’analyse, le tout dans un nouveau calibre hybride lisse. Nous avons déjà intégré la montre connectée chez Frederique Constant mais aussi chez Alpina, avec une version ana-digi (aiguilles et écran digital). Lorsque nous discutons avec nos clients, ces derniers nous transmettent des retours très positifs sur ce type de produit. Désormais, nous proposons le modèle hybride en plus de nos montres connectées classiques. Ces modèles prennent une place de plus en plus importante dans notre société.

RS : Comment sont assurés le SAV et l’entretien des montres ?

PS : Le service après-vente chez Frederique Constant est très important car nous apprécions et souhaitons avoir une relation continue avec nos clients. Nos horlogers bénéficient d’une formation constante afin de maintenir et d’améliorer le niveau de service que nous offrons à nos clients. Les montres sont envoyées à la manufacture à Plan-les-Ouates en réparation et sont ensuite inspectées en détail par des horlogers professionnels dans nos ateliers afin de vérifier les défauts. Tous les paramètres par défaut sont placés dans le système informatique afin d’obtenir un archivage sécurisé et une récupération ultérieure des données. Le mouvement est vérifié en premier avec un équipement de surveillance spécialisé. Nous inspectons ensuite la spirale de la balance afin de voir si elle est toujours à plat et centrale sur l’axe. La montre est ensuite ouverte, et nos horlogers vérifient manuellement le fonctionnement du mécanisme de remontage. Nous procédons à une révision complète du mouvement, comprenant la réfection d’étanchéité et nous ajustons la précision de la montre. La dernière étape, est esthétique, nous procédons à un polissage du boitier ou du bracelet selon la demande des clients. Nous avons plus de 150 centres de services dans le monde, ses centres peuvent aussi réparer certains composants soit mécaniques ou électroniques des smartwatch. Nous conseillons à nos clients d’apporter leurs montres tous les 3 à 4 ans chez un détaillant officiel Frederique Constant, où un horloger qualifié l’examinera minutieusement avant de nettoyer et de lubrifier le mouvement.

Ateliers Frederique Constant
Ateliers Frederique Constant

Les montres liées à l’automobile

RS : Venons-en aux montres inspirées par l’automobile. Vous avez développé une collection de montres pour Austin Healey aujourd’hui appelée “Vintage Rally”. Vous êtes depuis 2004 partenaire et chronométreur officiel de nombreux rassemblements internationaux de la marque anglaise. Pouvez-vous nous raconter la genèse et l’histoire de ce partenariat ?

Frederique Constant Austin Healey Club
Frederique Constant Austin Healey Club

PS : Le rapprochement entre le monde de l’automobile et celui de l’horlogerie se fait naturellement. Il existe de vraies passerelles entre les deux univers. Ce partenariat est un succès qui se matérialise depuis 2004 à titre de chronométreur officiel de l’un des plus prestigieux rallyes d’automobiles vintage d’Europe. Lors de chaque meeting les membres des European Healey Clubs et aficiodanos d’automobiles vintage et d’horlogerie découvrent la collection en édition limité de notre collection Vintage Rally. Nos modèles fondent leur identité sur le design emblématique des automobiles britanniques des années 1960. Cette alliance du savoir-faire horloger et de l’expertise de l’ingénierie automobile autour d’une passion commune pour les courses automobiles caractérise notre même quête et valeurs communes d’excellence et de performance. Nos montres s’inspirent de l’univers automobile, il nous a paru normal de nous rapprocher de grands évènements de l’automobile classique.

RS : Songez-vous à nouer de nouveaux partenariats dans le secteur automobile, notamment avec des courses historiques de voitures classiques ou un constructeur auto ?

PS : Nous sommes partenaires déjà du Healey Club de France avec lequel nous avons pu participer à Le Mans Classic cette année. Pour l’instant, il n’est pas planifié de nouer de nouveaux partenariats en France. Mais, nous restons ouverts à toutes propositions/suggestions qui seraient intéressantes afin de représenter au mieux les modèles Vintage Rally, collection phare de la marque.

Frédérique Constant Vintage Rally Healey Chronographe Automatique
Frédérique Constant Vintage Rally Healey Chronographe Automatique

RS : Vous avez toujours porté un soin particulier aux coffrets intégrant une superbe reproduction d’Austin Healey ou un bateau Riva. Pourquoi ce choix qui a forcément un impact sur le prix des montres ?

PS : Les deux collections sont limitées à 2888 exemplaires et effectivement accompagnée d’un coffret cadeau contenant soit une voiture miniature Healey modèle NOJ393 ou un bateau Riva miniature. Nous souhaitons offrir à notre clientèle un cadeau en plus du magnifique garde-temps.

Frédérique Constant Vintage Rally Healey Chronograph Automatic
Frédérique Constant Vintage Rally Healey Chronograph Automatic

Questions personnelles

RS : Pour revenir à vous, quelles sont vos marques horlogères et/ou montres préférées ?

PS : Je porte exclusivement des montres Frederique Constant pour la journée et Alpina en soirée et le week-end. De toute évidence, je préfère ne porter que Frederique Constant et Alpina ! Il y a toujours de nouveaux modèles à tester. En tant que président de la société, je reçois souvent des premiers prototypes, donc il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

RS : Quelles belles montres possédez-vous ou avez-vous possédé ?

PS : La montre Flyback Chronograph, le Quantième Perpetuel Tourbillon Manufacture et l’Hybrid Manufacture. Toutes les belles montres de Frederique Constant.

Frederique Constant Flyback Chronograph Manufacture
Frederique Constant Flyback Chronograph Manufacture

RS : Etes-vous comme beaucoup de passionnés de montres un passionné d’automobiles d’exception ?

PS : Je suis passionné de mécanique, ainsi que nos clients, c’est notre dénominateur commun. Un lien puissant unit les montres et l’automobile. Ce sont des gardes temps sportifs qui autorisent la mesure des temps courts.

RS : Quelle est votre « Graal » horloger ?

PS : Le « graal » en horlogerie est représenté par la passion et l’attention aux détails. Je suis toujours à la recherche de nouvelles combinaisons pour intégrer des applications et des technologies innovantes dans nos montres connectées.

RS : Et votre « Graal » automobile ?

PS : Une Tesla, car c’est par elle que tout va changer. Les voitures électriques représentent le futur de l’automobile. C’est une marque visionnaire par sa nouvelle technologie, son design, son prestige et sa performance.

Tesla model S P100D
Tesla model S P100D

RS : Quelles autres passions que l’horlogerie avez-vous ?

PS : La voile, car je navigue souvent et c’est un sport que j’apprécie beaucoup. Je participe aussi régulièrement à des conférences aux thèmes de l’innovation tel que la conférence « Moving Forward – Shaping the future » à laquelle j’ai participé en tant que conférencier à New York en février dernier. L’une de mes passions quotidiennes est celle de créer de nouvelles entreprises dans les domaines de l’horlogerie et de la technologie.

Un grand merci d’avoir répondu aux questions d’Automotivpress.fr.