Actualité Chevrolet Corvette

Chevrolet Corvette Stingray Convertible : Meilleur rapport prix/performances/plaisir du marché ?

Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet

La Chevrolet Corvette Stingray, 8ème du nom, se découvre seulement quelques mois après sa présentation officielle. Les caractéristiques techniques sont identiques au coupé, même pour le volume du coffre car l’américaine est depuis toujours, pensée comme une décapotable. Enfin plus vraiment depuis cette C8 qui a choisi le toit rigide escamotable en lieu et place de la traditionnelle capote. Sacrilège ou modernité, c’est vous qui voyez !

Mais quel grain s’est glissé dans la tête des ingénieurs américains pour changer à ce point la recette mythique de la Corvette ? L’attrait pour le marché européen et ses supercars à moteur arrière sans doute, où la volonté suprême de rendre encore plus efficace la C8 (lire notre article) pour les sorties sur piste et sa version de compétition. Pour les retardataires, la firme de Détroit a presque tout changé sur sa nouvelle monture : moteur central arrière et design revu en conséquence. Fini le grand capot, la ligne s’affine pour se rapprocher des standards occidentaux. Une fois le principe adopté, il reste tout de même le gros V8 pour se faire plaisir. Et Chevrolet n’a pas froid aux yeux en proposant directement après le coupé, la version Convertible de la nouvelle Corvette Stingray de huitième génération. Le « deal » est simple : construire la voiture de base comme une décapotable pour conserver les lignes, la praticité et les performances du coupé. Une valeur chère à l’équipe de développement depuis la toute première Corvette de 1953. Mais là aussi, stupeur pour les passionnés de longue date : la capote en toile a cédé aux sirènes du « hardtop ». Les raisons de sécurité, de bruit ambiant et de confort de conduite sont avancés par le constructeur. Pour préciser les termes, il s’agit en réalité d’une targa, où le morceau de toit rétractable vient se glisser juste derrière les sièges sans chambouler l’allure de la belle. Celui-ci se rétracte et se déploie grâce à six petits moteurs électriques, en 16 secondes et ce jusqu’à 50 km/h. A l’instar du coupé, la Stingray bénéficie du même volume de coffre arrière (assez pour ranger deux ensembles de clubs de golf). De quoi satisfaire les envies de voyage, en plus du rangement avant destiné à ranger une valise cabine.

Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet

Rien de neuf sous le capot

Le cabriolet est propulsé par le même moteur V-8 LT2 atmosphérique de type Small Block de 6,2 L. Il produit 495 chevaux et 637 Nm de couple, de quoi allègrement dépasser les poids-lourds dans les montées de nos contrées. La nouvelle transmission à double embrayage à huit vitesses prend place pour seconder le bloc moteur avec une multitude de modes de conduite. Plus réactive, cette C8 se veut résolument moderne pour concurrencer les meilleures sportives de sa catégorie. Chevrolet annonce le 0 à 100 km/h abattu en moins de trois secondes (!). Un chrono à vérifier, sans compter les 1 530 kg à sec de la Corvette Stingray coupé, auxquels se rajoute le mécanisme du toit escamotable de la Convertible sans avoir de précisions de la marque. Sa date de commercialisation n’est pas encore connue et son prix de base doit se situer 7 500 dollars au-dessus de sa sœur couverte. La conversion en euros ne peut être vérifiée avec les différentes taxes, il ne reste plus qu’à espérer la rapidité de son importation chez nous. Car semble-t-il que le constructeur de l’Oncle Sam en attend beaucoup.

Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet
Chevrolet Corvette C8 Cabriolet

A propos de l'auteur

Benjamin Lauriol (@LauriolBen)

Benjamin Lauriol (@LauriolBen)

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire