Actualité Chevrolet

Chevrolet Corvette Stingray (C8) : En arrière toute !

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

Avec cette 8ème génération de Corvette, Chevrolet suit la préconisation de l’un des pères de la Corvette, Zora Arkus Duntov : adopter un moteur central arrière. Après tant d’atermoiements et des années de gestation, c’est une révolution pour la sportive américaine, qui depuis 66 ans et 7 opus, est mue par un  moteur avant. Nouvelle architecture, nouveau moteur, nouvelle boite de vitesses à double embrayage, la Corvette, égérie des astronautes de la NASA, fête dignement le 50ème anniversaire de la  Mission Apollo 11, avec cette nouvelle version C8. Mais la « Stingray » se veut toujours bon marché, à partir de 60 000 U$D soit 53 300 € hors taxes, et puissante avec 502 ch (495 hp) et 637 Nm de couple.

Limites atteintes

« Pour la Corvette, l’architecture traditionnelle avec moteur avant a atteint ses limites de performance, atteignant son point culminant, rendant nécessaire la nouvelle configuration. », explique Mark Reuss, président de General Motors. Ce changement d’architecture fait évoluer les dimensions de la Corvette C8 par rapport à sa devancière C7 : Longueur 4,63 m (+14 cm), largeur 1,93 m (+6 cm), hauteur 1,23 m (-1 cm), empattement 2,72 m (+1 cm), voies avant +4,8 cm et +2,2 cm à l’arrière. Le « cockpit » a été avancé de 42 cm et abaissé contribuant à une meilleure visibilité du conducteur qui bénéficie également d’un capot raccourci et plus bas, au bénéfice de la position de son siège.

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

En termes de design extérieur, Chevrolet semble avoir voulu étirer la C7 pour l’adapter à la nouvelle architecture à moteur central arrière. Les codes stylistiques sont respectés : face avant ajourée en forme de pointe, bouclier avec de grandes entrées d’air, flancs sculptés et grosses prises d’air anguleuses, feux arrière rectangulaires, aileron et extracteur rectilignes, doubles sorties d’échappement carrées… Il n’a pas de courbes adoucies et discrètes. Les poignées de portes sont dissimulées dans les ouïes latérales (comme sur une Ferrari F355). Le panneau de toit amovible – deux sacs de golf –  vient se placer dans le coffre arrière, un coffre plus petit à l’avant étant également disponible, soit 357 L au total. Enfin et c’est une première, le moteur est visible à travers une vitre à l’arrière souligné du logo Stingray. La palette de couleurs extérieurs inclut douze teintes.

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

Nouveau GMP

Quitte à tout changer, autant aller jusqu’au bout avec un tout nouveau V8 6,2L atmosphérique baptisé LT2. Bien que de cylindrée identique au LT1, il gagne en puissance –  502 ch à 6450 tr/min et 637 Nm à 5150 tr/min – et pour la première fois sur une Stingray, sa lubrification s’effectue par carter sec. Exit la boîte de vitesses manuelle. Il est secondé par une nouvelle boîte à double embrayage à huit rapports associée à un différentiel à blocage électronique, avec un premier rapport plus court (adapté à la motricité offerte par la répartition des masses de la nouvelle architecture) en faveur des accélérations et des 7ème et 8ème rapports plus longs pour diminuer la consommation.

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

Avec une masse de 1 530 kg à sec (soit 1,6T à vide en ordre de marche), GM annonce, avec le Pack Z51, le 0 à 96 km/h (0 à 60 mph) en moins de 3.0 sec. Le châssis est en aluminium, auquel s’ajoutent quelques éléments de carbone. Une nouvelle suspension Magnetic Ride Control 4.0 est disponible en option ainsi que des freins redimensionnés avec écopes de ventilation pour l’avant, un système refroidissement revu, un rapport de pont différent et un échappement sport. Les pneus mesurent 245/35ZR19 à l’avant et 305/30ZR20 à l’arrière, soit en Michelin Pilot Sport ALS ou Pilot Sport 4S avec le pack Z51.
A noter que cette nouvelle Corvette Stingray C8 propose 6 modes de conduite, 4 pré paramétrées : météo, tourisme, sport et circuit et 2 personnalisable MyMode et Z (réglage moteur et transmission).

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

Influence avion de chasse

A l’intérieur est également nouveau et inspiré des chasseurs F22 Raptor et F35 Lightning. Le tableau de bord compact regroupe deux écrans numériques de grande dimension (12 pouces pour celui de l’instrumentation) et le second orienté vers le conducteur regroupe une nouvelle interface accès à des services connectés et système d’info-divertissement. Tous les boutons sont regroupés sur la colonne du milieu créant un effet visuel… dont chacun appréciera l’esthétique à sa façon. Le volant est à double méplat. Le levage du nez de la nouvelle Chevrolet Corvette Stingray est couplé au GPS. Trois types de sièges sont proposés, GT1, GT2 et Compétition Sport. Une palette étendue à six couleurs est proposée. Les matériaux intérieurs sont composés de cuir, aluminium et fibre de carbone en option. Pour la première fois, la Corvette sera proposée en volant à droite RHD en plus l’habituel volant à gauche LHD.

Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)
Chevrolet Corvette Stingray (C8)

Source CP Chevrolet

A propos de l'auteur

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Bonjour Vayssade, Merci de nous suivre et de nous lire. Votre commentaire est juste et c’est pour cette raison que nous avons bien précisé “une première pour la Stingray”, sous entendu hors des versions Z. Apparemment notre phrase n’est pas claire. Bien à vous.