Actualité Coupe des Alpes Historique Sport Auto

Coupe des Alpes 2015 : La première journée d’Evian à Megève (partie 1)

Coupe des Alpes 2015
Coupe des Alpes 2015

Après un petit tour à Evian juste avant le départ, nous avons pris la route à la poursuite, ou plutot la rencontre, des participants de cette 26ème Coupe des Alpes.

Malheureusement les nombreux feux de circulation alternée nous ayant fait perdre la trace du troupeau dans la montée vers Morzine, c’est un peu plus tard dans le Col de la Colombière que l’on aperçoit un petit groupe

Avant de croiser un couple d’Alfa

Et juste après, Mme 300 SL !!

Pas de doute on est sur la bonne route vers le Col de la Croix Fry

Il n’y a pas que des 911, la preuve avec cette 912 et son 4 cylindres

Une des très nombreuses 2.7 RS de 1973 présente

Toutes les générations sont présentes, une 2.2 T de 1970 suivie par une SC Cab de 1983

Ou une Targa

Cette jolie 356 ne faisait pas partie du rallye, mais comme nous, en locale de l’étape elle profite des routes, on la croisera d’ailleurs à quelques reprises dans la journée

Certains arsouillent en groupe

Pendant que d’autres flânent cheveux au vent plus paisiblement.

Mais les allemandes ne sont pas toutes de Stuttgart, quelques Mercedes, la 300SL aperçue plus tôt, ou cette 190SL en plein appuis

Plusieurs BMW également, une rare et efficace M635 CSi E24

Ou une brutale 2002 Tii Groupe 2, quelle sonorité…

Après les allemandes, les italiennes bien sûr, quoi de mieux que cette Alfa 2600 dans son élément ?

Un Coupe Bertone dans un élégant bordeaux

Moins discret mais pas moins élégant, le jaune de cette Maserati Bora lui va plutôt bien !

1300 Junior GTA, toujours aussi fan pour ma part

Le cycliste semble vouloir lancer une défit à la Stratos, pourquoi pas, mais j’ai une petite idée sur le résultat 🙂

365 GT 2+2, une ligne à la fois élégante et sportive, toute la beauté des Ferrari des 70’s

Presque un petit air d’Aston Martin de dos, je suis le seul à lui trouver ça ?

Une autre œuvre d’art de Maranello : 250 GT 1958

Parfaite à mes yeux, à un détail prêt : les pare-chocs qui mériteraient d’être enlevé sur cette Giulia Super

Lancia Flaminia Cabriolet usine de 1963

Et la même recarrossée par Zagato, la Flaminia Sport 3C de la même année

La suite dans la partie 2.

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous