Epoqu'Auto Historique Salon Auto

Epoqu’Auto 2018 : Une belle 40ème édition

Epoqu'Auto 2018

Voilà 4 ans que je n’avais remis les pieds à Eurexpo pour le salon Epoqu’Auto, cette 40ème édition promettant un alléchant programme m’a convaincu de retrouver avec joie la Capitale des Gaules.

Vendredi après-midi, le soleil brille et les anciennes sont nombreuses sur le parking extérieur.

 

La tentation de s’y attarder est grande, on pourrait y passer l’après-midi à chercher les perles qui s’y cache…

 

Allez soyons fort, rentrons ! Juste à l’heure pour l’inauguration pour les organisateurs du Club des 3A

 

On est accueilli par la magnifique expo Panhard & Levassor, avec les 6 voitures de course Deutsch et Bonnet

 

J’avoue un petit faible pour la HBR5 du Mans 1959, affectueusement surnommée “La Camionnette”

 

Juste derrière un étalage de Lamborghini assez saisissant pour une autre expo de qualité ! Ce prototype P140 venu de l’usine préfigurait une petite Lambo’ V10 en 1989, époque durant laquelle la firme au taureau ne jurait que par le V12. Il faudra attendre quelques années pour finalement voir arriver une Lambo V10…

 

Autre expo remarquable, celle consacrée aux camions Berliet par la Fondation du même nom

 

Le Stradair, un look inimitable mais une technologie qui révolutionne le monde du poids lourd !

 

L’espace Youngtimer mettait cette année à l’honneur les berlines puissantes. Coup de cœur pour cette Lancia Thema 8.32 au cœur Ferrari

 

Juste en face Autodiva retrace l’histoire en compétition des Grac, une belle épopée richement illustrée !

 

On se dirige ensuite vers l’espace réservé aux autos qui passeront sous le marteau d’Osenat. Une Morgan Supersport très colorée

 

Pour rester dans les couleurs, un rare tracteur Lamborghini 1R de 1965

 

De nombreuses Simca en vente également, cette belle 8 Sport de 1951 joue la carte de l’élégance chic, en format réduit !

 

Vous la reconnaîtrez immédiatement, Citroën BX 4TC, une autre victime civile de l’abandon du Groupe B en Rallye. Monstrueuse, bestiale, fascinante, oui j’aime beaucoup 🙂

 

Et oui la 206 n’est pas la première CC de l’histoire Peugeot, cette 402 Eclipse de 1937 est estimée entre 120 et 150.000 Euros…

 

Mais la 402 non plus, elle a été précédée en 1935 par la 401 ! Tellement belle qu’elle ecplisserait presque la 402 Darl’mat juste derrière

 

Un autre Peugeot, une belle 202 aux couleurs Michelin pour le stand Allopneus qui s’intéresse aux anciennes

 

Magnifique décoration pour le Club 404 qui file à la plage, avec tous les cadeaux Fina !

 

ZS2 et pot Devil double sortie, toute une époque

 

Le Club 205 GTI nous propose une Griffe sortie de grange et sa jumelle raide neuve

 

On bascule chez Renault qui profite d’un espace pour ses 120 ans en plus du traditionnel regroupement des clubs dédiés à chaque modèle. Retour en enfance pour moi face à cette 4L fourgonnette Service Renault !

 

L’incontournable R5 Turbo, déjà pas barbante d’origine, elle l’est encore moins sous sa robe de compétition

 

Profitons pour admirer ses entrailles, c’est assez rare de pouvoir en profiter !

 

Un OVNI de la route, la R15 qui déchaîne passion ou rejet. Je ne sais pas vraiment de quel côté me placer, j’ai tellement aimé la R16 TS

 

Il est où le cucul, elle est où la têtête ? Le prototype 900 préfigure ce qui sera le monospace, nous sommes en 1959, le V8 est en porte-à-faux arrière, mais l’habitabilité est là !

 

La suite de l’expo Panhard avec un magnifique alignement d’autos d’après guerre

 

Chez Citroën, 2018 marque les 70 ans de la 2cv, le 2cv Club de Lyon expose l’un des prototypes développés avant-guerre qui donne les bases à celle qui verra le jour en 1948

 

Une GS Basalte, le Graal de tout GSiste qui se respecte !

 

Une autre GS remarquable et remarquée, une version Service EDF-GDF.

 

Un HY aux couleurs Yacco, voilà de quoi me faire craquer !!

 

Une Mehari à l’intérieur étonnamment moderne…

 

… regardant sous le capot, on comprend mieux

 

Nous sommes sur le stand Mehari Loisirs Technologie qui propose une gamme complète de Mehari électrique

 

Pour un prix tout à fait raisonnable et une fiche technique séduisante

 

Encore plus séduisant ? La déclinaison 2cv fraîchement sortie de l’atelier Ardéchois. Dès le retour des beaux jours nous irons faire un tour vers Le Pouzin… Affaire à suivre !

 

Française des 70’s, 3 places de front, je suis … je suis …

 

Autre française, un poil plus ancienne, cette Delage D6-60 de 1936 a été remisée en 1962, elle est sortie de grange en juillet dernier

 

Beaucoup de monde autour de l’étonnante Smartlinette, audacieux recarrossage de Smart Roadster en Berlinette Alpine

 

C’est vrai, la Smart était fabriquée en France, le kit également. Concernant le tarif, il est correct si vous disposez déjà de la Smart de base !

 

Nous voilà en plein embouteillage au cœur de Rome

 

Qui a dit que l’automobile n’était pas verte ? Le Club Fiat 500 Rhône Alpes nous prouve le contraire avec humour 🙂

 

On reste dans les puces vertes avec cette belle Mini sur le stand Auto BMC

 

Au rayon des anglaises, la plus représentée est sans conteste la Type-E, comme ici sur le stand de l’Atelier des Coteaux

 

Ici elle exhibe son beau treillis, bien assorti à la structure d’Eurexpo 🙂

 

On traverse l’Atlantique avec un sublime Custom

 

Ou encore ces Cobra qui pourront combler le manque de bande son des Mehari électriques voisines !

 

Et bien évidement, au milieu de toutes ces autos, les stands de pièces, produits dérivés, miniatures ou livres sont particulièrement nombreux

 

On regrettera peut-être un peu le mélange des stands justement, difficile de naviguer à vue si l’on cherche quelque chose, une bonne raison pour arpenter toutes les allées me direz-vous !
En tous cas une belle 40ième édition qui maintient haut le niveau du Salon Epoqu’Auto, loin du luxe et de l’exception Retromobilienne, le Club des 3A mise sur la convivialité qui rime aussi avec qualité.
Rendez-vous en 2019 pour la 41ième 🙂

Crédit photos @ Ambroise Brosselin.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous