Abarth Actualité Essais

Essai : Abarth 595 Competizione Cabrio

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Par ces fortes chaleurs et ce soleil estival que nous connaissons depuis quelques semaines, quoi de plus agréable que de rouler cheveux au vent ? C’est que que nous avons fait, il y a peu sur les routes du contrefort du Vercors en prenant le volant de l’Abarth 595 Competizione Cabrio.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Je vous entends déjà : “Quoi, encore une Abarth en essai ?”. Pour ne rien vous cacher, cet essai s’est déroulé la même journée que celui de la 695 Biposto. Aussi, j’étais très intéressé de prendre en main cette version découvrable en boite automatique puisque Philippe avait déjà testé le 595 Competizione en boite de vitesses manuelle.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Succès assuré pour Abarth qui propose maintenant une gamme 595 étoffée : 595 de 140 ch (18 K€) – 40% des ventes -, 595 Turismo de 160 ch (22 K€) – 40% des ventes – et 595 Competizione de 180 ch (25 K€) – 20% des ventes -. Au niveau des carrosseries, 60% des 595 sont vendues en “berline” et 40% en “découvrable” ; option à 1800 €. Côté boite de vitesses, c’est presque équilibré, 52% en manuelle et 48% en automatique ; option à 1500 €.

D’ailleurs, qui l’eut cru, la boite auto est plus efficiente en terme de pollution, puisque frappée d’un malus de 150€ (134 gr/CO2) contre 250€ pour la manuelle (139 gr/Co2). Abarth a considérablement travaillé sur les rejets, anciennement situés à plus de 150 gr/CO2 et pénalisant fortement les ventes en terme de malus écolo.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

La grande concurrente de l’Abarth 595 Competizione, c’est la Mini Cooper S doté d’un 4 cylindres 2.0L turbo d’une puissance de 192 ch (entre 4700 et 6000 tr/min) pour 300 Nm de couple (entre 1250 et 4750 tr/min). L’italienne reprend le petit 1.4L turbo Jet qui affiche maintenant 180 ch à 5500 tr/min, soit 20 ch de plus que précédemment. Quand au couple, il s’établit à 250 Nm à 3000 tr/min. Sur la balance, la 595 Competizione pèse 1075 kg contre 1160 kg pour la Mini Cooper S.

Si l’on regarde les perfs, c’est presque identique avec un 0 à 100 km/h en 6,7 sec des deux côtés et une VMax de 233 km/h pour la Mini et 225 km/h pour l’Abarth.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Au niveau équipements, la 595 Competizione est bien lotie par rapport au reste de la gamme : pour l’extérieur, jantes de 17″ Design Tributo Ferrari, disques de frein majorés (AV 305 mm x 28 mm et AR 240 mm x 11 mm) et perforés, étriers de frein Brembo, échappement Record Monza et à l’intérieur, sièges baquets Abarth Corsa de Sabelt en tissu, pédalier, repose-pied en aluminium et seuils de portes en carbone.

Ainsi en passant de la Turismo à la Competizione, l’équipement s’enrichit des sièges Sabelt à 600 €, de l’échappement Monza à 990 €, des déco gris mat à 200 €, des disques et étriers Brembo majorés à 1 490 € et des jantes de 17″ à 2 000 € pour un surcout de 2 900 € au lieu de 5 200 € en prenant les options à l’unité, ce qui est très intéressant.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

En ce qui concerne l’esprit cheveux au vent, la solution proposée par Fiat sur la 500 n’est pas une vraie décapotable comme peut l’être la Mini. Le toit souple s’escamote électriquement à le demande dans la position d’ouverture partielle ou totale souhaitée. Mais, l’habitacle reste protégé de chaque côté par la structure de la caisse et des portières, ce qui fait de de cette version une simple découvrable, comme peut l’être la DS3 par exemple.

Pas de panique, les chants et les odeurs de la nature environnante reste grandement perceptible… ainsi que les râles de l’échappement Monza, tout va bien.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Sortant de la 695 Biposto, la 595 Competizione Cabrio est un vrai pullman. La boite auto ; que l’on retrouve sur les version Tributo Ferrari et Edizione Maserati ; sied parfaitement au tempérament de cette version découvrable. C’est vrai, qu’ayant attaqué avec la Biposto auparavant, j’étais plutôt d’humeur calme en prenant le volant. En mode normal, c’est donc cool que j’ai roulé les premiers kilomètres, jouant avec l’ouverture du toit. Mais chassez le naturel, il revient au galop ! En entendant les échappements des autres Abarth dans la montagne, j’ai voulu moi aussi écouter le bruit du Monza. Hop, mode sport, kick-down pour descendre les rapports en automatique… Jolis râles métalliques !

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

En passant la boite en manuelle pilotée, je n’ai pas été convaincu plus que cela. Il y a beaucoup plus rapide sur marché aujourd’hui. Elle n’est pas lente, loin s’en faut, mais la différence de vitesse des passages de rapports avec le mode automatique est assez ténu. Disons que l’avantage du mode robotisé et d’être tout de suite dans la plage de régime moteur adéquat. Mais quand on maitrise un temps soit peu le kick-down, ça le fait tout aussi bien à condition d’anticiper… bon, parfois c’est long. L’avantage du mode robotisé manuel c’est que le rapport sélectionné est le bon, tout de suite.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Au niveau comportement, par rapport à la Bispoto, la 595 Competizione est “safe”, entendez par là facile et prévenante en rythme rapide. Elle ne maltraite pas ses occupants de part ses réactions très rigides. Ici, c’est dynamique tout en restant confortable, voir souple. Elle s’avère aussi beaucoup moins vive, moins joueuse, non pas qu’elle soit paresseuse, mais il faut vraiment la brutaliser pour la faire glisser ou arriver très fort sur le freinage. C’est toujours l’avant qui part en premier. Cependant, la sensibilité à déclencher l’ABS est le même, toujours rigolo d’arriver aux épingles, les deux pieds et les deux mains sur les freins pour voir les warnings s’activer pendant que l’auto glisse.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Pour ce qui est des freins, rien à redire. Les ralentissements sont puissants et endurants. Les Brembo font très bien leur boulot et à aucun moment je n’ai eu la sensation d’allongement de la course de la pédale de frein. L’attaque est franche. La combinaison avec la monte pneumatique ne souffre d’aucune critique. Seule la taille des jantes de 17 pouces vous rappelle leurs bons souvenirs sur chaussée dégradée.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Le moteur quand à lui est très vivant. Même constant que pour le Biposto, il faut passer les 1 bar de pression pour avoir de la poussée et rester au dessus des 3000 tr/min. Les effets de couple sont notables et s’agripper au volant ; à la jante trop épaisse ; est une obligation dans ce cas. Les montées et rétrogradages sont l’occasion d’apprécier pleinement les mélodies de l’échappement Monza, ponctuée par une détonation.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Alors finalement, l’Abarth 595 Competizione Cabrio en boite auto est elle une bonne combinaison ? Assurément. Je me suis régalé sur les routes menant au col du Rousset puis la Combe Laval. Elle permet de profiter du grand air est restant (très, trop ?) protégé tout en jouissant des qualités dynamiques des 595, adoucie par la boite robotisée. Impeccable en ville, l’Abarth glisse dans la circulation avec de la voix et permet de s’amuser en dehors, sans arrière pensée. Un bon choix.

Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio
Abarth 595 Competizione Cabrio

Crédit photos @ Abarth France

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

  • Article complet, documenté et intègre. C’est agréable de lire une analyse sérieuse et riche de toutes les informations nécessaires pour apprécier une voiture. Merci beaucoup!

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous