Abarth Actualité Essais

Essai : Abarth 695 Biposto, mais pourquoi est elle si méchante ?

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Lorsque Abarth France nous a proposé l’essai de la 695 Biposto, nous ne sommes pas fait prier tant nous avions envie de l’essayer depuis sa présentation au Salon de Genève 2014. Quoi de plus excitant qu’un engin décalé et complètement à contre courant des tendances automobiles actuelles ? L’Abarth 695 Biposto, c’est du plaisir, du plaisir et encore du plaisir, du moins c’est ce qu’Abarth veut nous faire croire… mais est ce vraiment le cas ?

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

La seule manière d’en avoir de cœur net, c’est d’en prendre la volant, direction la Drôme et ses petites routes menant à Saint Nazaire le Désert via le col du Rousset puis Combe Laval. A l’étape du midi, nous attend un baptême de piste sur une portion routière de 4 km, fermée, empruntant le trajet d’une Épreuve Spéciale du rallye de Monte-Carlo ! Oui, pour une fois Abarth n’a pas posé sa 695 Biposto dans une ambiance circuit, mais dans celle du rallye et à fait appel à un authentique pilote officiel de la marque italienne en 1995, Renaud Poutot… “Euh, z’êtes sur que l’on mange avant ?” Départ de Valence, je prends donc possession de “ma” 695 Biposto, plaquée en Italie puisque venant de l’usine Abarth. c’est cet exemplaire qui sera notre véhicule de baptême en ES Rallye.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

La 695 Biposto est une version ultime et totalement décalée de la 595 Competizione que nous avions essayé. Ici, Abarth est allé au bout du concept, partant d’une version compétition dédiée à limer le bitume pour l’homologuer pour la route. Du “Street Legal” à l’anglaise mais transalpine ! L’idée respire les préparations d’antan de Karl Alberto Abarth, dit Carlo, sur toutes sortes de voitures d’époque, Simca, Porsche ou Fiat et sa devise nous va bien : « Le dimanche sur piste, le lundi au bureau ! »

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

La 595 Competizione a été totalement revue pour devenir 695 Biposto, à commencer par son moteur passant d’une puissance de 180 à 190 ch à 5500 tr/min. Adieu le turbo IHI, place au Garrett repris des ex-Tributo Ferrari et Edizione Maserati. L’admission est libérée par un mini-filtre à air en carbone fourni par BMC, l’échangeur de suralimentation est optimisé et l’échappement signé Akrapovic est en titane, remplaçant le Monza de la 595. Avec l’overboost, le 4 cylindres 1.4L turbo 16S sort 270 Nm de couple dès 3000 tr/min. Autant dire que le moteur est vif à condition d’être au dessus de 1 bar de pression de suralimentation (maxi 1,9 bar avec l’overboost).

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

J’avais oublié cette spécificité des moteurs turbos. Au début, si l’on écrase pas l’accélérateur, il ne se passe pas grand chose tant que l’on reste entre 0,5 et 1 bar. Ensuite la teigne se réveille… et le fait savoir. C’est explosif et les nombreuses remontées de couple dans le volant vous atteste que vous êtes sur la bonne plage d’utilisation pour arsouiller.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Pour passer la cavalerie des indomptés sur la chaussée, Abarth propose une option qui colle parfaitement à l’auto : une boite à crabot à 5 rapports. Kezako ? Tout simplement une boite de vitesses dénuée de synchros, généralement utilisée en sport automobile. Ici les pignons ne sont pas à taille droite, donc pas de sifflements infernaux, Abarth ayant conservé les pignons d’origine. C’est au conducteur-pilote de synchroniser les rapports lors des changements de vitesses. En théorie, cela permet d’effectuer les changements de vitesses plus rapidement, voir sans débrayer. Mais bon, les boites de vitesses ont considérablement évolué et aujourd’hui une boite séquentielle est bien plus performante.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Revenons à la 695 Biposto, équipée de cette transmission compet’ fournie par le spécialiste italien Bacci Romano. D’une utilisation aisée, le levier circule dans une grille en H et me rappelle le maniement des boites mécaniques Ferrari, viriles, demandant de décomposer le mouvement et d’attendre le “klong” pour valider l’enclenchement du rapport. Sympa, hormis le rétrogradage 3ème/2de qui frotte un peu. Affichée 10000 €uro, l’option est au tarif compétition. Si vous faites du sport auto, cela ne vous surprendra pas, pour les autres… ça cogne !

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

A ce prix là, le différentiel à glissement limité mécanique, un autobloquant, est inclus et autant dire qu’il n’est pas superflu ! Totalement ouvert en décélération, il se bloque à 25% en accélération. Et puisque l’on en est à parler options et gros sous, autant vous dévoiler toute la panoplie proposée. Même Renault Sport n’a pas oser aller si loin pour sa Megane RS 275 Trophy-R ! De base, la 695 Biposto est affiché à 40 500 €uro (on vous fait grâce du malus, hein, 500 €uro… pour le personnel !), contre 45000 €uro pour la française de 275 ch.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Outre la boite à crabot et l’autobloquant à 10 000 €uro, il vous en coutera pour équiper l’Abarth 695 Biposto : 4000 €uro pour le kit 124 Spécial comprenant le capot alu redessiné et accessoires de carrosserie en titane, 5000 €uro pour le kit carbone extérieur/intérieur de Ader Plastic et Zender, 4000 €uro pour les vitres avant en polycarbonate avec meurtrières coulissantes d’Isoclima, 5000 €uro pour le kit course comprenant le Data Logger numérique d’AIM, les sièges et harnais 4 points de Sabbelt et les casques personnalisés. Total de la facture : environ 70 000 €uro ! A ce niveau, on frise la déraison et l’on trouve sur sa route une Lotus Exige S V6 (350 ch) ou le duo Porsche Boxster S/Cayman S (315 ch/325 ch).

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Vrai… mais dans le contexte, il faut prendre la 695 Biposto toutes options, car c’est aller au bout du concept voulu par Abarth, dans son intégralité. Qui à être délirant autant l’être complètement, on ne fait pas les choses à moitié, sinon c’est petit bras. Abarth a fait appel à des sous-traitants spécialistes en sport auto, ça a un coût !

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Côté châssis, les voies sont élargies de 10 mm et les jantes O.Z. de 18 pouces sont 40% plus légères, pesant 7 kg à elles quatre. Elles abritent des freins à disques avant en matériaux composite, percés et ventilés de 305 mm, équipés d’étriers en aluminium à 4 pistons signés Brembo et de plaquettes Ferodo HP 1000. Les pneumatiques taillent 215/35R18 à l’avant comme à l’arrière. L’amortissement est confié à des unités réglables fournis par EXT Racing Shox. Le poids total à sec se veut sous la tonne (997 kg) soit 1050 kg avec les pleins (35L pour le réservoir d’essence).

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Prenons le volant ; dont la jante est beaucoup trop épaisse, dommage qu’à ce prix Abarth ne fournisse pas un vrai volant de compét’ ; pour quitter Valence et nous diriger vers les contres forts du Vercors. La maréchaussée est omniprésente pour cause de répétition générale sur le trajet du prochain Tour de France. Pas grave, cela me permet de tester les deux modes disponibles, normal et sport. J’arrive comme une fleur hypocrite à chaque croisements et ronds points où les képis sont de faction pour filer comme une fusée dans les lignes droites. Oubliez le mode normal, seul le sport offre une réactivité adéquate (réponse moteur et châssis, sonorité évocatrice, échappement grondant). La poussé du moteur est ; passée les 3000 tr/min ; aussi vive que lisse avec un couple qui arrive en masse. Vous le sentez nettement dans le volant et il faut bien s’agripper au cerceau ! C’est une traction avant, ah, oui… Arrivée au pieds du Vercors, gaz !

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Au niveau suspension et amortissement, je suis assez surpris du confort général de la 695 Biposto. L’ensemble est beaucoup moins raide que la Mini Cooper JCW GPII que j’avais essayé, très typée karting. L’italienne ne peut nier sa base de Fiat 500, très neutre et souple. Quelques soient les conditions elle n’est jamais vicieuse et reste très prévenante à la glisse. La 695 biposto est joueuse et engage sans soucis l’arrière, permettant d’atténuer le sous-virage. La faire glisser est un jeu d’enfant et l’ESP non déconnectable est très permissif. Il reprend le contrôle à partir de 30° d’angle, ça va. Le comportement sur chaussée dégradée s’avère plus délicat et il faut rester très attentif car les amortisseurs Extrême Shox sont moins tolérants.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

En terme de freinage, rien à dire, ça freine fort et longtemps avec une endurance inépuisable. Je me suis beaucoup amusé à déclencher l’ABS qui se manifeste en activant les warning, en retardant mes freinages au maximum et glissant de l’avant, de l’arrière ou des deux. Christophe d’Abarth France m’avait prévenu : “Tu verras, la Biposto est ‘Fun to drive’…”.Oui je confirme. Son comportement est grisant, la 695 Biposto virevolte de virages en virages, bénéficiant d’un poids contenu, d’un châssis stable et d’un moteur enjoué. Venant de mon anglaise de sport “Light Is Right”, je ne suis pas dépaysé par le dynamisme de l’italienne, le pari est réussi… même si je préfère les propulsions.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

La démonstration que Renaud Poutot va me faire en tant que passager restera un excellent souvenir. Mon tour vient après juste le repas… Casqué, harnaché, nous voilà parti pour 4 km aller-retour d’une petite départementale à fleur de montagne. La chaussée est abimée, Renaud brutalise violemment la 695 Biposto qui mord le bitume. Les amortisseurs cognent en butées et l’auto vire sur 3 ou 2 roues selon son pilotage. Je n’entends plus le moteur dont le bruit est couvert par les coups assenés au châssis et les “klong” de la boite. L’Abarth 695 Biposto tient la route et pas qu’un peu, se jouant des ornières, des nids de poules et des cailloux d’une facilité déconcertante… Chapeau bas Monsieur Poutot.

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto - Renaud Poutot
Abarth 695 Biposto – Renaud Poutot
Abarth 695 Biposto - Renaud Poutot
Abarth 695 Biposto – Renaud Poutot
Abarth 695 Biposto - Renaud Poutot
Abarth 695 Biposto – Renaud Poutot

La 695 Biposto, déjà collector, s’adresse aux fans des Abarth et autres bombinettes extrêmes, ayant un portefeuille bien garnis. Elle sait bien plus qu’épater la galerie et votre voisinage, c’est une authentique sportive, aussi généreuse en sensations qu’amusante à piloter… Légère et Fun to drive !

Abarth 695 Biposto
Abarth 695 Biposto

Crédit photos @ Abarth France, Yvan_111 & Kevin Goudin

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous