Actualité Aston Martin Lotus Volvo

Good bye Mister Moore

Lotus Esprit S1 - Roger Moore et Barbara_Bach - L'Espion qui m'aimait (James Bond)
Lotus Esprit S1 - Roger Moore et Barbara_Bach - L'Espion qui m'aimait (James Bond)

Roger Moore s’est éteint hier, laissant derrière une longue carrière cinématographique, marquée par un bon goût automobile tout à fait britannique. Plutôt que de lui rendre hommage au travers d’un retour sur sa filmographie, revenons sur les autos de rôles majeurs.

Lotus Esprit S1 - Roger Moore et Barbara_Bach - L'Espion qui m'aimait (James Bond)
Lotus Esprit S1 – Roger Moore et Barbara Bach – L’Espion qui m’aimait (James Bond)

La Volvo P1800 du Saint

Après Ivanhoé, la série Le Saint, adaptation des nouvelles de Leslie Charteris, diffusera de 1962 à 1969 les aventures de Simon Templar au volant de sa fidèle Volvo P1800. Impossible de dissocier l’image de la série de celle de l’élégant coupé Suédois. Présenté en 1961, le coupé est donc tout à fait moderne pour la série et colle parfaitement bien à l’image classe et chic de l’aventurier justicier.

Volvo P1800 - Roger Moore - Le Saint (Simon Templar)
Volvo P1800 – Roger Moore – Le Saint (Simon Templar)

La DBS d’Amicalement Votre

24 épisodes et une seule saison auront suffit à faire d’Amicalement Votre (The Persuaders!) une véritable légende du petit écran entre 1971 et 1972. Le duo Danny Wilde (joué par Tony Curtis) et Lord Brett Sinclair accumule les missions traversant l’écran au volant d’une Dino 246 GT pour l’américain et une Aston Martin DBS Bahama Yellow pour Roger Moore incarnant jusqu’au bout le chic britannique des 70’s. Un duo d’acteurs et d’automobiles assez improbable qui témoigne à merveille de l’époque, à savourer sans modération.

Aston Martin DBS - Roger Moore - The Persuaders! - Lord Brett Sinclair)
Aston Martin DBS – Roger Moore – The Persuaders! – Lord Brett Sinclair)
Aston Martin DBS - Roger Moore - The Persuaders! - Lord Brett Sinclair)
Aston Martin DBS – Roger Moore – The Persuaders! – Lord Brett Sinclair)
Aston Martin DBS
Aston Martin DBS

Les autos de Bond, James Bond

Succédant à Sean Connery, Roger Moore incarne au cinéma l’agent 007 de 1973 à 1985, à 7 reprises. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L’Homme au pistolet d’or où il est opposé à Scaramanga, en 1977, il joue dans L’Espion qui m’aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre. Evidement l’Aston Martin DB5 est LA voiture de James, mais pas que… Dans L’Homme au Pistolet d’Or on peut voir Roger Moore au volant d’une rare AMC Hornet , la Lotus Esprit de L’Espion qui m’aimait reste célèbre pour sa conversion sous-marine, oui une anglaise étanche c’est vraiment de la science fiction !

AMC Hornet - Roger Moore - L'Homme au pistolet d'or (James Bond)
AMC Hornet – Roger Moore – L’Homme au pistolet d’or (James Bond)
Lotus Esprit S1 - Roger Moore - L'Espion qui m'aimait (James Bond)
Lotus Esprit S1 – Roger Moore – L’Espion qui m’aimait (James Bond)
Lotus Esprit S1 - Roger Moore - L'Espion qui m'aimait (James Bond)
Lotus Esprit S1 – Roger Moore – L’Espion qui m’aimait (James Bond)
Lotus Esprit James Bond 1977
Lotus Esprit James Bond 1977

On retrouve l’Esprit en version Turbo dans Rien que pour vos yeux, même si c’est plutôt la Citroën 2CV Jaune de la belle Mélina Havelock qui marquera les mémoires. Et c’est une autre française qu’il s’illustrera dans Dangereusement Votre, une rutilante Renault 11 taxi bien malmenée dans Paris…

Lotus Esprit Turbo - Roger Moore - Rien que pour vos yeux (James Bond)
Lotus Esprit Turbo – Roger Moore – Rien que pour vos yeux (James Bond)
Lotus Esprit Turbo - Roger Moore - Rien que pour vos yeux (James Bond)
Lotus Esprit Turbo – Roger Moore – Rien que pour vos yeux (James Bond)
Citroen 2CV - Roger Moore et Mélina Havelock
Citroen 2CV – Roger Moore et Mélina Havelock
Renault 11 - Roger Moore - Dangereusement vôtre (James Bond)
Renault 11 – Roger Moore – Dangereusement vôtre (James Bond)

Voici une brève évocation de la carrière du grand Roger Moore, qui j’imagine comme moi vous a donné très envie de revoir une bonne partie des images que l’on évoque ici. Merci Mister Moore !