Actualité GPAO Historique Sport Auto Vidéos

Grand Prix de l’Age d’Or 2017 : L’ambiance dans les paddocks

Grand Prix de l’Age d’Or 2017 - Paddocks
Grand Prix de l’Age d’Or 2017 - Paddocks

Le Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon Prenois est sans doute l’un des évènements de course historique les plus familiaux et accessibles. Evidement l’entrée générale donne accès à toutes les tribunes, (réduites aux nombres de 2 à Dijon, mais quand même !), les Espaces Clubs et bien-sûr les paddocks. Ainsi chacun est libre de s’approcher au plus près des mécaniques, d’échanger avec les mécanos et les pilotes, bref de vivre de l’intérieur l’évènement. On embarque pour un tour dans les paddocks, au gré d’une balade sans vraiment de but précis, “juste pour le plaisir” comme le disait Herbert Léonard…

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la période couverte par ce paddock est plutôt vaste. On commence par le plateau HGPCA 1 avec une Maserati 8CM de 1933

Voisine d’une 250 F CM5 de 22 ans sa cadette

Tandis que juste en face trône une Ford Escort 1600 RS de 1975, sauvagement abandonnée

Juste devant une Dodge Viper GTS-R de la fin des années 90. Voilà en un coup d’œil circulaire on balaye près de 70 ans de courses automobiles, magique, non ?

Et au milieu de ces dizaines d’autos de courses, des perles plus rares et désirables les unes que les autres, comme cette Ferrari 250 GT Berlinetta de 1961

Aux célèbres couleurs de l’Écurie Francorchamps

Ou encore cette Porsche 917 K de 1970 châssis 917-037 sublime dans sa livrée Martini

De l’autre coté de la tente en plastique une Maserati Tipo61 plus connue sous le nom de Birdcage

Les préparatifs d’avant course permettent d’observer l’optimisation maximale du châssis et la chasse aux grammes superflus !

Dans les box ça bricole dur, on s’affaire sur la transmission de cette Escort

Tandis qu’à coté le réveil des Group C se fait au thé pour certains et sur le PC à enrichir une cartographie pour d’autres

“Oui tu vois, ici on peut en mettre un peu plus !”

En tous cas le haut degré de technicité de ces engins n’entrave pas la relation humaine entre les équipes

Needing fresh air ?

C’est qui déjà le sponsor principal de cette Nissan NPTi de 1990 ? Ah oui Momo !

La Mercedes C11 porte encore le nom de ces illustres pilotes

Jamais sans ma clé de 12 !

En parlant de pilotes célèbres, certaines autos les cumulent comme cette Cooper T56 de 1961

Et d’autres, pour devenir aussi célèbres que les précédents pilotes de leur auto n’hésitent à réviser jusqu’à la dernière seconde en montant dans la voiture 🙂

Jolie déco aux couleurs très 70s pour cette F2000 Rondel de 1973

Because race car pourrait-on dire en voyant le support de la BB512LM

Turbine experimental ??

Et ou admission d’air sur le toit de cette Howmet TW de 1968…

… propulsée par une turbine d’hélicoptère, d’où ces échappements. Une sonorité incroyable et des performances loin d’être ridicules

Une admission plus classique, quoique à guillotine quand même mais en tous cas les cornets sont très beaux !

Ohh la belle Venturi, voilà des années que je n’en avais pas vues autant. Sponsor de choix au passage 🙂

Puisqu’on en est aux stickers, celui-ci vaut le détour 🙂

C’est le moins que l’on puisse dire !

Aluminium mon amour

Ah ouais quand même…

Certaines se croient en vacances, bronzage des fesses

Déport ? Oui assurément !

Des pneus neufs

Et les mêmes quelques heures plus tard, les températures fortes du week-end n’auront pas été tendres avec les pneus

La récompense du week-end, rentrer avec une coup, pour tout le reste il y a Mastercard comme disait la pub

Merci m’sieur Peter de nous organiser des week-ends comme ça, on apprécie !

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous