Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WP_Categories_to_Tags has a deprecated constructor in /home/automotip/www/wp-content/plugins/wpcat2tag-importer/wpcat2tag-importer.php on line 31
Grand Prix de l'Age d'Or 2018 : En piste à Dijon Prenois | AUTOMOTIV PRESS
GPAO Historique

Grand Prix de l’Age d’Or 2018 : En piste à Dijon Prenois

GPAO 2018
GPAO 2018

Cette année, mon attestation d’assurance RC (non pro je l’avoue) ne m’a pas permis d’accéder à la pitlane ou bord de piste. Si on rajoute à ça que les plateaux étaient moins fournis pour cause de Mans Classic proche au calendier, dommage, mais j’ai quand même réussi à vous rapporter 2-3 images de l’action en piste.

D’abord la grosse course du week-end, avec les 120 minutes du Sixties Endurance, une cinquantaine de voitures en piste, un pur régal !

 

 

Dès le début de la course les premières places sont trustées par la délégation d’AC Cobra, seul un Coupé Shelby et une timide E-Type arrive à s’immiscer

 

En fond de plateau les frêles et largement moins puissantes Porsche 356 font la course entre elles

 

Une belle et sonore TVR Grantura de 1963, j’aime beaucoup son arrière tronqué

 

Etonnament performante malgré son frêle 1100 cm3, la Lotus XI de Markus Jörg arrive à tirer son épingle du jeu au milieu des grosses cylindrées

 

Une E-Type 3.8, indémodable et toujours aussi séduisante…

 

Ca se bagarre à tous les étages, avec un plateau si fourni, impossible de s’ennuyer !

 

Votre Austin Healey, vous la préférez avec Hard-top

 

Ou plutôt sans avec un look délicieusement rétro pour Sebastien Berchon ?

 

Le plateau le plus bruyant est sans conteste possible le Classic Endurance Racing 2. Des perf’ impressionnantes parfois lissées entre les concurrents avec des conditions de grip changeantes, mais là aussi de belles bagarres.

 

Porsche 935 K3, un lance flamme qui chatouille les tympans !

 

Et bonus, sur les (seulement 19 voitures du plateau), il y avait 2 935 K3 !!

 

Plus civilisée, une 930 turbo reste fort sympathique 🙂

 

Cherchez l’intru au milieu des protos ouverts

 

Gagné, une BMW M1, monstrueusement belle

 

Une autre pas spécialement discrète, la Corvette déjà aperçu au Tour Auto et pas mal d’autres évènements Peter Auto, Vincent Sarlin et Laurent Vassaux sont fidèles

 

La Cheetah G601 BDG de 1976 s’est battue aux premières places tout le week-end

 

Mais la palme de la monstruosité, en bien, pour le look et le son revient à l’Opel, pardon Chevrolet, Monza, brutale !!

 

J’aime toujours autant les autos de l’Historic Touring Cup, brutales, puissantes, voyantes, tout ce que j’aime finalement !

 

Un gros faible pour la Batmobile aux couleurs Motorsport

 

Même en noir et blanc elle claque 🙂

 

Les Escort RS hurlent toujours aussi fort

 

La Mk2 est un peu moins en rondeurs

 

Je crois que la mk1 reste ma préférée

 

Et cette année les Alfa moins nombreuses défendent quand même bien les soleil de l’Italie.

 

Une GT40 échapée du Classic Endurance Racing 1, quelles lignes…

 

On termine sur quelques images du Global Endurance Legends, en plateau de démo pendant 40 minutes. Des sessions de mise au point avant le grand roulage du Mans Classic dans un mois, les autres rentrent et sortent à tour de rôle.

 

Un brin d’émotion de revoir la Viper GTS de ma jeunesse. A en croire le public, je ne suis pas le seul à y être sensible, même le ciel verse sa grosse larme !

 

Une Mercedes SLS AMG GT3, les occasions de les voir évoluer sont rares, malgré les conditions de piste plus qu’humides le rythme est soutenu !

 

 

F430 GT2, miamm ce V8 4.3 litres…

 

Crédit photos @ Ambroise Brosselin.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous