Horlogerie / Montres

Les petits trésors horlogers de… Golay Spierer

Golay Spierer Famille Probst
Golay Spierer Famille Probst

La maison Golay-Spierer crée des montres sur-mesure depuis 2001, des pièces uniques entièrement personnalisées selon les souhaits de ses clients. Précurseurs dans la haute couture horlogère, ses deux fondateurs Christophe Golay et Emile Spierer sont des passionnés de belle horlogerie et transforment le rêve horloger en réalité. Partons à la découverte de cette maison extraordinaire !

Avec la série “Les petits trésors horlogers de…”, je vous invite à sortir des sentiers battus horlogers et à découvrir une horlogerie alternative aux grandes manufactures, artisanale et exclusive qui propose de beaux garde-temps dont certains sont inspirés par l’automobile.

Aujourd’hui je vous emmène à la découverte d’un précurseur en horlogerie, une maison qui ne crée que des montres sur-mesure, des pièces uniques entièrement personnalisées : Golay-Spierer

Golay-Spierer est installée en Suisse, à Carouge, près de Genève. Depuis presque 20 ans, ce nom, peu connu du grand public, est apprécié des collectionneurs et amateurs avertis à la recherche de rareté et d’excellence et de leur « Graal horloger ».

C’est à l’occasion de la présentation de sa nouvelle création (*) que j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Christophe Golay, l’un des deux fondateurs de cet atelier de montres sur mesure. Un homme chaleureux, affable et foncièrement passionné par l’horlogerie et par son métier.

Christophe Golay
Christophe Golay

(*) Il s’agit du premier opus d’une nouvelle collection baptisée « Heroïca Tempus » qui propose un concept inédit : des montres dont le cadran incorpore un document authentique signé de la main de personnages historiques dont on prélève la partie où figure la signature. La première pièce rend hommage à l’Empereur Napoléon Bonaparte. Son cadran en or accueille le précieux autographe orné de l’abeille impériale découpée à la main. Son boîtier de 46 mm en or rose est serti d’un authentique Napoléon d’or de 20 francs frappé en 1807, la même année que le document manuscrit.

Golay Spierer Heroica Tempus
Golay Spierer Heroica Tempus

Golay Spierer, c’est d’abord l’histoire d’un héritage et d’une rencontre

Christophe Golay est le descendant d’une grande famille d’horlogers suisses. Tout a commencé avec l’arrière grand-père de son arrière grand-père, Jacques David Golay, qui s’installe comme horloger à Genève en 1829. Son fils Auguste fonde en 1837 la maison Golay-Leresche, « un commerce d’établisseur d’horlogerie » qui assemble des montres haut de gamme dans ses ateliers. Il a un tel succès qu’à la fin du 19e siècle, il devient un des grands noms de l’horlogerie suisse, à l’égal de Patek Philippe ou Vacheron Constantin. Souhaitant poursuivre l’histoire familiale, c’est sa rencontre avec Emile Spierer en 2000, un autre passionné d’horlogerie, qui le pousse à franchir le pas. Il quitte l’industrie pharmaceutique et ils fondent ensemble la société Golay Spierer SA, créée officiellement le 1er janvier 2001. Elle est ainsi la première société née au 21e siècle !

« Faire que le rêve horloger devienne réalité », tel pourrait être le slogan de Golay Spierer.

Le but des deux créateurs : réaliser la montre de vos rêves ! en proposant un service de « sur-mesure » horloger. Un esprit pionnier à cette époque car personne ne s’intéressait alors à la personnalisation des montres, même si la demande existait de la part de collectionneurs exigeants et amateurs de belle horlogerie. Car finalement, le vrai luxe n’est pas de s’offrir une montre au prix élitiste mais de porter une pièce unique. Golay-Spierer s’inscrit alors comme la seule maison horlogère suisse spécialisée dans la conception et la fabrication de montres personnalisées à la demande. Elle a été incontestablement un précurseur et offre un niveau de qualité mêlant savoir faire artisanal, innovations et excellence des finitions qui en a fait une référence dans le milieu de la haute horlogerie. Elle a également été sollicitée par plusieurs manufactures pour la conception de nouveaux modèles, on le verra plus loin.

Le parcours de création passe par trois étapes :
La première étape est la rencontre avec le client pour connaitre ses goûts, son rapport à l’horlogerie, ce qu’il recherche. Ils définissent ensemble les principales caractéristiques de la montre. Elles sont traduites en plusieurs esquisses et images de synthèse 3D jusqu’à créer la montre parfaite pour le client. Cela peut durer plusieurs semaines. Et là tout est possible, du boitier au cadran en passant par le bracelet, du choix du mouvement – ancien ou contemporain – à celui des complications et du niveau de finition.

Puis vient l’étape de la manufacture de la montre, c’est-à-dire la fabrication de chaque composant et élément de la montre (boitier, cadran, mouvement, bracelet…). Pour ce faire, elle travaille avec plusieurs artisans locaux de haut niveau. C’est aussi à ce moment-là qu’elle est baptisée.

Enfin, l’assemblage final est réalisé dans les ateliers de Golay Spierer à Carouge. Le client est bien entendu associé à chaque étape du processus et suit pas à pas la naissance de sa montre. Elle lui est ensuite livrée par l’un des deux fondateurs en personne où qu’il se trouve dans le monde. Il faut compter entre 9 mois et 2 ans pour la réalisation d’une montre, en fonction de la complexité du projet. Une quinzaine de pièces est réalisée par an.

Je vous invite maintenant à découvrir plusieurs créations de Golay Spierer inspirées par le monde de l’automobile et les sports mécaniques.

Chronos embarqués

On commence par cette commande spéciale d’un collectionneur de voitures anciennes qui souhaitait pouvoir fixer sur leur tableau de bord des instruments de mesure lorsqu’il participe à des rallyes historiques. Ces deux compteurs en acier de 53 mm rappellent les fameux compteurs Jaeger ou Heuer qui équipaient les voitures de course au début du 20e siècle. Ils se pilotent par une large couronne cannelée qui se manipule aisément avec des gants de pilotes. Leur cadran perlé noir est rehaussé d’aiguilles en or galbées à la main et du chiffre fétiche du client en rouge. Ils offrent une parfaite lecture tout en conduisant. Entièrement réalisés à la main, ils sont animés par des calibres Valjoux 57 RA avec une fonction chronographe à rattrapante (*) pilotée par le poussoir à 11 heures. Ils disposent de doubles roues à colonnes garantissant des mesures ultra-précises affichées sur le totalisateur 30 minutes.

(*) chronographe muni d’une aiguille centrale supplémentaire superposée à celle du chronographe que l’on peut arrêter pendant une mesure de temps pour lire un temps intermédiaire et ensuite lui faire rattraper l’aiguille du chrono.

Golay Spierer Chronos embarqués
Golay Spierer Chronos embarqués

Golay-Spierer Chronos embarqués : Boîtier de 53 mm en acier inoxydable ; mouvement Valjoux 57 RA à remontage manuel, fréquence de 18000 alternances/heure, réserve de marche de 32 heures ; fonctions : chronographe à rattrapante ; cadran perlé noir ; verre saphir antireflet ; étanche à 30 m.

Scuderia 22

Ce nom fleure bon la compétition automobile. Le Scuderia 22 ou “Scuderia Ventidue” (ref. S22V) est un chronographe automatique qui a été conçu pour la marque suisse Instruments & Mesures du Temps. Entièrement personnalisable, il a été produit en une multitude de variantes – pièces uniques ou séries ultra-limitées – en acier, traité PVD, en or jaune ou rose ou encore en fibres de carbone. Mention spéciale pour les versions à cadran jaune et rouge qui évoquent des bolides italiens et à cadran en argent perlé noir galvanique qui rappelle le tableau de bord des voitures de course anciennes.

Golay Spierer Scuderia 22
Golay Spierer Scuderia 22

Le robuste boitier de 44,6 mm adopte une carrure striée évoquant les prises d’air des voitures de course. Le cadran affiche dans des compteurs les heures et minutes du chrono et la petite seconde ainsi qu’un indicateur de réserve de marche en forme de flèche muni d’une zone rouge intégrant le slogan de la marque « Since always ». Le fond muni d’un verre saphir s’ouvre sur le rotor en forme de volant de voiture de sport et les belles finitions du calibre Valjoux 7750, notamment les platines et ponts entièrement gravés à la main d’un motif à damier. Ultime raffinement : la marque offre le déplacement d’un horloger partout dans le monde, à la demande, pour faire la révision de la montre gracieusement !

Golay Spierer Scuderia 22
Golay Spierer Scuderia 22

Golay-Spierer Scuderia 22 : Boîtier de 44,6 mm en acier inoxydable ; mouvement Valjoux 7750 à remontage automatique, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 45 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date, réserve de marche ; cadran quadricompax ; verre saphir antireflet ; bracelet en cuir noir surpiqué, étanche à 100 m.

Quenographe

Avec le Quenographe, Golay Spierer a mis en valeur l’art ancestral du squeletage. On peut ainsi admirer à loisir chaque composant du calibre Jaquet 8150 (base Valjoux 7750) finement découpé et évidé à la main pour créer un contraste entre les éléments structurels noirs et les composants mobiles couleur acier. Les quatre compteurs semblent comme suspendus dans le vide. Leurs flancs sont luminescents pour les distinguer dans l’obscurité, tout comme l’indicateur de réserve de marche et sa zone rouge luminescente.

Golay Spierer Quenographe
Golay Spierer Quenographe

Le robuste boitier de 42 mm en acier est pourvu d’une lunette et d’une couronne cannelées, de poussoirs “champignons” et de cornes rapportées donnant un aspect vintage à l’ensemble. Le cadran affiche un quantième à aiguille à 3 heures, la petite seconde à 9 heures et le totalisateur des minutes du chrono à 12 heures. Un garde-temps à l’esthétique brute et mécanique comme le moteur d’une voiture de course.

Golay Spierer Quenographe
Golay Spierer Quenographe

Golay Spierer Quenographe : Boîtier de 42 mm en acier inoxydable ; mouvement Jaquet 8150 à remontage automatique, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 42 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date, réserve de marche ; cadran squeletté quadricompax ; verre saphir antireflet ; bracelet en cuir noir surpiqué, étanche à 100 m.

Esteban P

Cet imposant chronographe de… 48 mm de diamètre a été intégralement réalisé en or rose, boitier et cadran laqué bleu nuit. Plusieurs détails stylistiques évoquent le monde de l’automobile : la lunette octogonale en forme d’écrou central de roue fixée par huit vis en forme de boulons de moteur, les aiguilles allégées comme les branches du volant d’une voiture de course, les chiffres appliqués évoquant des numéros de course ou encore la couronne cannelée évoquant un bouchon de réservoir. Le cadran tricompax affiche les heures et minutes du chronographe et la petite seconde. Le guichet de date est surmonté d’un indicateur de la réserve de marche de 42 heures. A l’intérieur vrombit un calibre Valjoux 7750 retravaillé par la manufacture suisse Soprod dont les détails de finition sont visibles par le fond saphir. Une pièce éminemment masculine alliant élégance et sportivité.

Golay Spierer Esteban P
Golay Spierer Esteban P

Golay Spierer Esteban P : Boîtier de 48 mm en or rose ; mouvement Soprod 7750 RM à remontage automatique, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 42 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date ; cadran en or laqué bleu nuit tricompax ; verre saphir antireflet ; bracelet en cuir noir surpiqué, étanche à 100 m.

Famille Probst

Ensemble de trois montres réalisées pour le père et les deux fils de la famille Probst. Leur inspiration automobile se retrouve dans le design du cadran noir mat et des trois compteurs (totalisateurs des heures et minutes du chrono et petite seconde) évoquant un tachymètre, comme de la lunette en forme d’écrou de roue. Le boitier de 41 mm est réalisé en titane ultra-léger. Il abrite un moteur horloger réputé : le Zenith El Primero 400 automatique qui vient de fêter ses 50 ans. Sa particularité : il est fréquencé à 36000 alternances par heure assurant une haute précision de l’heure et du chronographe. Une pièce classique et intemporelle.

Golay Spierer Famille Probst
Golay Spierer Famille Probst

Golay Spierer Famille Probst : Boîtier de 41 mm en titane ; mouvement Zenith El Primero 400 à remontage automatique, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 50 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date ; cadran noir mat tricompax ; verre saphir antireflet ; bracelet en cuir noir surpiqué, étanche à 100 m.

London

Le London est un beau garde-temps inspiré par les chronographes des années 1940. D’abord esthétiquement : boitier de 38 mm de diamètre en or blanc, cornes rapportées, cadran guilloché couleur ardoise et index et aiguilles “vintage” en or blanc. Puis techniquement, avec un mouvement à remontage manuel et une fonction chronographe monopoussoir (à l’époque, les poussoirs séparés “start/stop et “remise à zéro” n’existaient pas !).

Golay Spierer London
Golay Spierer London

On ne peut qu’admirer la qualité du travail réalisé sur le cadran en relief qui fait ressortir les deux compteurs et l’heure sur le centre guilloché. Le fond muni d’un verre saphir permet d’admirer le calibre Jaquet 5000 monopulsant à remontage manuel et le soin apporté aux finitions. Une pièce vintage renvoyant à l’âge d’or de la compétition automobile.

Golay Spierer London
Golay Spierer London

Golay Spierer London : Boîtier de 38 mm en or blanc ; mouvement Jaquet Cal 5000 à remontage manuel, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 42 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe ; cadran ardoise guilloché bicompax ; verre saphir antireflet ; bracelet en cuir noir, étanche à 50 m.

Legend Racer

C’est de l’imagination de Christophe Golay qu’est née en 2009 la Legend Racer, ce chronographe typé “racing” conçu en partenariat avec le pilote français Ange Barde, quadruple champion d’Europe du Ferrari Challenge. C’est avec cette montre que ce passionné d’horlogerie a lancé – avec succès – sa propre marque horlogère Ange Barde Genève. Une collection de trois séries limitées de 88 pièces en titane, titane PVD noir et or rose au design racé et sportif.

Golay Spierer Legend Racer
Golay Spierer projet d’étude pour Legend Racer

Chaque détail évoque les voitures de course tels que le compteur des secondes en forme de disque de frein, les poussoirs comme un pédalier, les aiguilles comme des branches de volant de course ou encore le rotor en forme de jante de course Ferrari. Avant d’adopter sa forme définitive tricompax, les premiers prototypes griffés Golay Spierer avaient été dessinés avec quatre compteurs pour reproduire la quadruple sortie d’échappement de la Pagani Zonda F, la supercar préférée d’Ange Barde.

Golay Spierer Legend Racer
Golay Spierer Legend Racer

Golay Spierer Legend Racer : Boîtier de 46 mm en titane ; mouvement GSLR46RM (base Valjoux 7750) à remontage automatique, fréquence de 28800 alternances/heure, réserve de marche de 42 heures ; fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date, réserve de marche ; cadran en carbone ; verre saphir antireflet ; étanche à 50 m.

Un grand merci à Chritophe Golay et à Anaïs Fontaine, fondatrice de DC-Agencies, pour la réalisation de cet article.