Actualité Maserati

Maserati MC20, un prototype unique en mémoire de Stirling Moss

Maserati Eldorado 250F Proto MC20
Maserati 420M "Eldorado", 250F et Proto MC20

Un mois après le décès de Sir Stirling Moss à l’âge de 90 ans (lire ici), Maserati lui dédie l’un des prototypes de la MC20, 64 ans après sa victoire au Grand Prix de F1 de Monaco, au volant de la Maserati 250F.

Ce 13 mai 1956, Stirling Moss mena la course du premier au dernier des 100 tours du sinueux et exigeant tracé de Monaco. La victoire monégasque de Maserati avait alors été complété par la troisième place du pilote français Jean Behra, également sur une 250F.

Stirling Moss
Stirling Moss

Surnommé le “roi sans couronne”, Moss est l’un des pilotes de Grand Prix à n’avoir jamais remporté le titre mondial, malgré ses 16 victoires et 66 départs en Formule 1. C’est en 1954 qu’il s’aligne en course, à titre privé, au volant du Maserati 250F. Pilote d’usine « Officine Alfieri Maserati » en 1956, il remporte deux victoires aux Grand Prix de Monaco et d’Italie (Monza). Mais cette année-là, Juan Manuel Fangio décroche la couronne mondiale avec trois victoires (Argentine à Buenos Aires, Grande-Bretagne à Silverstone et Allemagne au Nürburgring Nordschleife) avec la Ferrari D50/801 née Lancia D50.

Stirling Moss
Stirling Moss

En 1957 Moss, parti chez Vanwall, est remplacé par Fangio chez Maserati. Avec quatre victoires à trois, l’Argentin est à nouveau champion du monde de F1 : 250F 1ère, VW5 2nde. Stirling Moss a également piloté des Maserati en Endurance, en championnat du monde des voitures de sport, avec les 300S (2 victoires aux 1000 km de Buenos Aires et 1000 km du Nürburgring en 1956) et 450S (victoire aux 6 Heures de Kristenstad en 1957) mais aussi les Birdcage Tipo 60 (victoire au Grand-Prix Delamare Deboutteville à Rouen en 1959) et Tipo 61 (victoire aux 1000 km du Nürburgring  en 1960).

Stirling Moss
Stirling Moss

La supercar Mc20 (dont la présentation de fin mai a été repoussée à septembre pour cause de Covid-19) célèbre le retour de la marque à la course : MC pour Maserati Corse et 20 en référence à 2020, « l’année qui marque le début d’une nouvelle phase de l’histoire de Maserati », dixit la marque. La première voiture de course à porter le logo Trident a été la Tipo 26, dont le numéro indiquait l’année de fabrication et de la même manière, la MC20 sera la première voiture née dans la nouvelle ère de la firme de Modène.

Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20

Elle sera la descendante de la MC12 qui en 2004 a marqué le retour de Maserati à la course après 37 ans. Le MC12 a remporté 22 courses (dont 3 victoires aux 24 Heures de Spa) et 14 titres dans les championnats des constructeurs, championnats des pilotes et championnats par équipes en FIA GT de 2004 à 2010.

Ainsi, Maserati « souhaite revenir dans le monde de la course avec la nouvelle MC20 ». Espérons que cette volonté puisse se réaliser avec la crise économique initiée par le Covid-19.

Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20

Le choix d’un prototype de la MC20 dédié à la mémoire de Sir Stirling n’est donc pas un hasard. La marque au Trident entend « retrouver une place sur les circuits et en sport automobile […], après le dernier championnat du monde remporté en 2010 avec la MC12 ». L’arrivée de la MC20 est un événement important pour l’entreprise de Modène, non seulement en raison du retour à la compétition automobile, mais aussi parce qu’elle sera la première voiture à adopter un nouveau moteur V6 biturbo (d’une puissance supérieure à 600 ch/447 kW) conçu, développé et produit entièrement par Maserati, s’affranchissant ainsi de Ferrari. Il sera secondé par une boite de vitesses à double embrayage, à 8 rapports. Plusieurs déclinaison seraient prévues : thermique, hybride et 100% éclectique.

Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20
Maserati Proto MC20

Le design utilisé pour ce prototype est tiré de la Maserati 420M/58 « Eldorado » (du nom de son sponsor, une marque de glace), monoplace conduite pour la première fois à Monza en 1958 par Stirling Moss lui-même, lors du « Trofeo dei due Mondi », la Course des deux Mondes.

Maserati Eldorado 250F Proto MC20
Maserati 420M “Eldorado”, 250F et Proto MC20
Maserati Eldorado 250F Proto MC20
Maserati 420M “Eldorado”, 250F et Proto MC20
Maserati Eldorado 250F Proto MC20
Maserati 420M “Eldorado”, 250F et Proto MC20
Stirling Moss
Stirling Moss

Source CP Maserati

Nous twittons, suivez-nous