Actualité Infiniti Mondial de Paris Salon Auto

Mondial de l’Auto 2018 : Infiniti Project Black S, Q60 hybride de 571 ch

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

A la veille u Mondial de l’Auto, Infiniti a présenté la concept Project Black S, un coupé hybride très sportif basé sur le Q60s. Il reprend sa motorisation V6 3.0L biturbo de 405 ch (298 kW) à laquelle s’ajoute la technologie du groupe motopropulseur hybride Renault Sport Formula One, la marque premium de Nissan étant partenaire de l’écurie de F1 de Renault. Résultat 571 ch (563 hp) soit 420 kW et un 0 à 100 km/h annoncé en moins de 4 sec pour une masse 1,8T. Le rapport poids/puissance s’améliore de 39% par rapport au Q60s. Ce Project Black S est bien plus qu’un concept de salon, c’est un démonstrateur annonçant l’électrification des modèles de la gamme Infiniti pour 2021.

Technologies hybrides de Formule 1

Infiniti n’a pas eu besoin d’aller bien loin pour continuer le développement du Project Black que nous avions vu à Genève en 2017, sous forme de maquette. La marque de l’Alliance (Renault-Nissan-Mitsubishi) s’est tournée vers Renault Sport Formula One dont elle est partenaire en F1 (touches de couleur jaune sur la carrosserie gris mate et l’Alcantara assorti). C’est, en France, à Viry Chatillon (moteur) et, en angleterre, à Enstone (châssis) que l’Infiniti Project Black S a été mis au point (lire notre article ici).

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

A niveau moteur, le V6 3.0L bi-turbo de 405 ch (nom de code VR30DDTT) du coupé Q60s (lire notre essai ici) a été sérieusement retravaillé, avec l’ajout d’une hybridation directement inspirée de la Formule 1, soit l’apport de trois machines électriques “MGU” (Motor Generator Unit) permettant de récupérer l’énergie thermique et cinétique. Deux sont situées au niveau de l’échappement – de chaque côté du V – accolées aux turbos, ce sont les MGU-H (Motor Generator Unit-Heat, H signifiant chaleur) qui produisent de l’électricité à l’ accélération. Ceux ci peuvent également entraîner la turbine des turbos, lors d’un besoin de puissance, afin de réduire le temps de réponse, augmentant ponctuellement la puissance. Le troisième, MGU-K (Motor Generator Unit–Kinetic, K signifie cinétique), récupère l’énergie cinétique à la décélération et est situé directement sur le différentiel arrière, produisant de l’électricité au freinage. Au besoin, il peut servir de “boost” à l’accélération.

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

L’énergie électrique produite par les trois MGU est stockée dans une batterie lithium-ion de 4,4 kWh, à décharge rapide, située dans le compartiment arrière, fournissant jusqu’à 120 kW de puissance électrique supplémentaire. Dans l’Infiniti Project Black S, cette puissance électrique supplémentaire est envoyée à l’essieu arrière, via un groupe motopropulseur spécifiquement conçu, intégrant le MGU-K. Le fait d’avoir doté le Project Black S d’un groupe motopropulseur double hybride est une première du genre, pour un véhicule routier : l’énergie thermique et cinétique sont captées à l’accélération mais aussi au freinage. La gain de 120 kW est important avec une puissance passant de 405 à 571 ch (420 kW).

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

Malgré l’ajout de 200 kg dû à l’hybridation, la masse augment de seulement 23 kg par rapport au Q60s de base, avec 1775 kg sur la balance, répartition de 50%/50% (avant/arrière). Renault Sport F1 a notamment introduit un nouveau système de freinage par commande électronique BBW (brake by wire), sans connexion physique. Un travail important a été réalisé au niveau de l’allègement : plus de banquette arrière (-19,5 kg) et carbone à foison (capot -3 kg, baie moteur, toit -10,2 kg, coffre -2,7 kg, diffuseur, ailes et jupes latérales), échappements en titane. L’Infiniti Project Black S s’équipe de disques de frein céramique de carbone de 380 mm à l’avant et 360 mm à l’arrière, percés et ventilés (-22 kg ou -16 kg avec les gros étriers) adapté au système de freinage par récupération d’énergie MGU-K. Les jantes sont en aluminium forgé de 21 pouces (275/30 R21 à l’avant et 295/30 R21 à l’arrière) et les pneus de route sont des Pirelli P ZERO haute performance.

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

Au niveau aéro, on notera des conduits de refroidissement plus larges dans le pare-chocs avant, deux sorties sur le capot moteur pour évacuer la chaleur des turbocompresseurs et des MGU-H, et un flux d’air contribuant au refroidissement du MGU-K, situé sur l’essieu arrière. Renault Sport F1 a du déplacer et reconditionner le système de refroidissement du moteur existant, installer un nouveau radiateur à haut rendement énergétique, découper la carrosserie pour accueillir les MGU-H, car au départ, il n’y avait pas de place pour ces deux unités, ni pour les circuits de refroidissement hybrides indépendants. idem pour le MGU-K, le bloc batterie lithium-ion et les composants auxiliaires, nécessitaient une modification de la traverse de la suspension arrière, plaçant le radiateur sous le plancher arrière et canalisant l’air à travers le diffuseur central. L’aileron arrière est à faible appui, type Monza.

Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S
Infiniti Project Black S

Trois modes de conduites sont disponibles : route (utilisation la plus efficiente de l’énergie électrique), quali (pour des performances optimales sur circuit) et race (toute l’énergie disponible est mise à contribution, similaire au mode utilisé en F1). A titre de comparaison, sur un tour du circuit de Barcelona-Catalunya une Infiniti Q50 Hybride (mono-hybride) a déchargé d’environ 80% la puissance de batterie, là où le Project Black S (double hybride) ne l’a déchargé que de 15%.

Source CP Infiniti

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous