Actualité

Ton clignotant bordel ! : semaine de la courtoisie au volant

MGB
MGB

Point d’article sur une nouveauté, un essai d’une auto sympa, un évènement d’anciennes qu’on apprécie particulièrement, aujourd’hui un p’tit coup de gueule. Oui on a aussi le droit d’être grognon, et encore plus en pleine semaine de la courtoisie au volant…

Je ne sais pas si je suis le seul, enfin du moins je ne l’espère pas, mais combien de fois par jour dis-je, à voix haute ou non, « ton clignotant bordel ! », et encore en restant poli… Soit je vieillis et je me métamorphose doucement en vieux râleur, soit l’utilisation du clignotant à tendance à se dé-généraliser depuis quelques années. Faites le constat par vous-même, pendant que vous attendez pour vous engager dans un rond-point le matin, quand tout le monde va travailler à la même heure : une stat’ rapide vous permettra de constater que moins d’une voiture sur trois met son clignotant pour sortir du dit rond-point. Et c’est bien dommage, car en sachant si ce monospace gris DCi va continuer son tour ou en sortir, on pourrait anticiper, s’engager et par la même occasion fluidifier le trafic.

Mais ce n’est pas seulement sur les giratoires que le constat est agaçant, en ville ou sur route les automobilistes égoïstes ne prennent pas la peine d’informer les autres usagers de la route de leurs intentions. Ainsi ralentir et tourner à droite dans cette petite rue, quel est l’intérêt de le signaler ? C’est agaçant quand on est derrière, c’est dangereux quand on est en face, en deux-roues ou à pied ! Pourtant je n’ai pas encore lu d’étude montrant un lien entre l’utilisation du clignotant et le trou dans la couche d’ozone ou le réchauffement climatique…

MGB
MGB

Pire, bien que préférant le loisir et le plaisir du réseau secondaire, il m’arrive de temps en temps de prendre le ruban payant que l’on appelle autoroute pour essayer de raccourcir le temps de trajet. Quel constat, même avec une circulation déserte et une voie de droite peu fréquentée, la voie la plus confortable semble être celle du milieu ! Pourtant les panneaux lumineux le répètent : « sur autoroute aussi on roule à droite ». Et quand un automobiliste un peu plus courtois que la moyenne prend la peine d’utiliser cette voie de droite qui non, n’est pas uniquement réservée au poids-lourds, pas de miracle, il n’utilisera que très rarement son clignotant pour la quitter ou la retrouver…

Alors vous, cher lecteur, même si je suis certain que vous faites preuve de savoir-vivre, bienséance, respect et courtoisie envers les usagers qui vous entourent sur la route, répétez-le après moi : ton clignotant bordel ! Vous verrez ça fait du bien !

Clignotant VW
Clignotant VW

Si vous partagez ce constat avec moi, j’espère bien, faites passer le message autour de vous et avec un peu de chance tous ces radins du clignos finiront peut-être par nous entendre et renoueront avec les bonnes manières de la route.

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

Ambroise Brosselin

5 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

  • Merci Jérôme, et les autres, pour voss commentaires, je me sens un peu moins seul maintenant à pester contre les égoïstes qui n’ont pas la courtoisie de penser aux autres usagers qui les entourent.
    Continuons notre croisade, j’hésite à peindre sur le capot de ma MX5 “Ton clignotant bordel !” pour que chacun puisse le lire en passant devant moi, chaque matin sur ce rond point saturé d’incivilité ! 🙂

  • Que j’apprécie ce jeune passionné (et sa famille) !
    Votre clignotant bordel, oui chaque matin, c’est pareil.
    Sur les modernes, ils ont remplacé par un éclairage latéral d’antibrouillard. Pitoyable je dirais. A quand le clignotant automatique ? Bientôt nous ne conduirons plus rien. Est-ce que vous voulez ?

    J’ai relayé l’info sur le forum TU rubrique Hors sujet.
    Amitiés.

  • Je fais malheureusement le même constat que toi, Ambroise mais moi, je suis un vieux con, donc je peux râler… et en rajouter une couche sur la priorité à celui qui monte, stationnement à contre-sens, usage des rétroviseurs, stop transformés en cédez-le-passage, usage abusif des anti-brouillard, doublement sur les ralentisseurs, etc.
    La courtoisie, le respect de l’autre, le bon sens élémentaire sont des évidences qui se perdent au profit du “casse toi…” ou “moi, moi, moi…”. Triste constat qui, en plus de la dangerosité réelle de ces comportement, induit une agressivité par raz-le-bol.

  • Moi mon problème, c’est que la Simca est tellement belle que les gens ne remarquent pas le cligno !

    Mais la phrase que tu cites, je n’arrête pas de la dire, y compris à ma chérie les rares fois où je suis sur le siège passager.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous