24H du Mans Actualité Sport Auto

24 Heures du Mans 2013 : Pesage

C’est une tradition, le Pesage des 24 Heures du Mans 2013 s’effectue Place de la République au Mans. Un à un tous les concurrents passe aux vérifications administratives et techniques pour se voir délivrer le fameux sésame de participation à la plus grande course d’endurance au monde.

Pesage : le mot est joliment désuet. Il remonte aux origines du sport et de la compétition automobile où on ne parlait pas encore des “vérifs” ou, à l’anglo-saxonne, de “scrutineering”.

Contrôles répartis en 3 postes de commissaires

Pendant ces deux jours, la douzaine de commissaires à pied d’œuvre font beaucoup plus que peser les voitures ou les scruter de près. Les opérations sont réparties en trois postes :
– Le premier est le passage sur une plateforme parfaitement horizontale, équipée de lasers, de manière à mesurer parfaitement les principales dimensions de la voiture (largeur, longueur, porte à faux, empattement, hauteur de l’aileron, de la dérive, dimensions des découpes au-dessus des ailes…). Cette plate-forme est aussi montée sur des balance.
– Lors du passage au deuxième poste, la voiture est placée sur un pont élévateur de manière que les officiels contrôlent ses dessous (dimension des diffuseurs avant et arrière, dimension et forme de la planche qui permet de garantir une garde au sol minimum et une meilleure sécurité aérodynamique, etc.).
– Enfin, lors du dernier, la carrosserie est partiellement démontée pour l’inspection des éléments de sécurité (extincteurs, ceintures, coupe-circuit, phares, clignotants, sécurité électrique hybrides…), du réservoir de carburant, du récupérateur des vapeurs d’huile du moteur… C’est aussi à cet endroit que sont vérifiées les bonnes dispositions des adhésifs et que les chronométreurs contrôlent le fonctionnement du transpondeur ainsi que des lampes indiquant la position des voitures par catégorie. Enfin, le boîtier d’acquisition des données qui se trouve dans chaque machine est scrupuleusement testé.

Dédicaces pour les pilotes

Au total, les opérations techniques durent une cinquantaine de minutes par voiture. Pendant ce temps, les pilotes – en combinaison – passent aux vérifications administratives où sont contrôlés les licences, les casques, les combinaisons et tout leur équipement qui se doit d’être aux normes FIA. Ils sont également pesés afin de déduire leur poids de celui de la voiture lors des contrôles effectués ensuite pendant les essais qualificatifs. Ils sont enfin happés par différentes opérations de communication (photos individuelles, photos des équipes avec les voitures, interviews pour la presse,…) mais aussi en direction du grand public comme la très attendue séance de dédicaces.

C’est LA grande concurrente des Audi R18 Quattro, la Toyota TS030 Hybrid en LMP1

Elle est ma-gni-fi-que, la Art Car Morgan-Nissan LMP2 de Jacques Nicolet du OAK Raccing que nous avons présenté en détails

 

Oreca équipe une bonne partie du plateau des LMP2 avec sa 03 moteur Nissan, comme ici l’équipe Pecom Racing

… ou du Thiriet by TDS Racing

… ou du Boutsen Ginion Racing

En LMP2, les concurrentes des Oreca 03-Nissan sont les Morgan-Nissan, ici celle du team KCMG

Il faudra aussi compter avec la Lola B12/80 Judd du HVM Status GP de Jonathan Hirschi

L’équipe Signature portant les couleurs Alpine est sans conteste le coup de cœur du public

En LMGTE, nous retrouvons l’équipe IMSA Performance Matmut sur Porsche 911 GT3 RSR

L’usine Porsche est toujours porche de ses équipes clients…

… comme celle du Dempsey Del Piero-Proton de l’acteur américain Patrick Dempsey

Une Ferrari verte, non ce n’est pas David Piper, mais celle du Krohn Racing avec la F458 Italia

… disponible en orange chez 8 Star Motorsports

Corvette Racing est un habitué avec ses C6-ZR1

Voilà ce qu’il nous manque, une accréditation officielle !!

Nick Heilfeld défend les couleurs du Rebellion Racing sur Lola B12/60 Toyota en LMP1

Avec comme co-équipier, Nicolas Prost

Anthony Davidson pilote la Toyota TS030 n°8 avec Stéphane Sarrazin et Sebastien Buemi

Dominik Kraihamer défendra les couleur de Lotus avec la T128

Miss 24 Heures du Mans a apporté soleil et sourire…

Le Greaves Motorsports défendra les couleur de Caterham

Journée dédicaces pour les pilotes et les fans…

Les système D pour descendre les voitures des plateaux…

Les TV ont fait le déplacement pour cette grande messe…

Quand on ne peut pas photographier en face, il nous reste les reflets…

Photos crédit @ Sébastien Gaudin (Seb-LM72)

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous