24 Heures du Mans 2017 : Alpine, amère déception et frustration…

Mal qualifiées sur la grille de départ, 8ème et 11ème, les Alpine A470 du team Signatech-Alpine n’ont eu de cesse de remonter vers la tête de course des 24 Heures du Mans, pour finir 5ème au classement général (!) pour la n°35 de Panciatici/Ragues/Negrão (4ème des LMP2) et 11ème pour la n°36 de Dumas/Menezes/Rao (10ème des LMP2). La course fut dantesque, éliminant la plupart des favoris pour la victoire absolue et plaçant les LMP2 sous les feux de la rampe, puisque deux d’entre elles terminent sur le podium du classement général…

[Edit du 20/06/2017] Suite à la disqualification de la Vaillante Rebellion n°13, les Alpine A470 n°35 et n°36 termine respectivement 4ème au classement général soit 3ème des LMP2 et 10ème soit 9ème des LMP2 !!

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

Avec les honneurs malgré une course (très) difficile

C’est sous une chaleur écrasante que le départ de la plus grande course du monde fut donné, samedi 17 juin à 15 heures devant 258500 spectateurs présents. Dès la fin du premier tour, les deux Alpine A470 avaient progressé par rapport à leurs positions sur la grille. Nelson Panciatici (Alpine A470 n°35) était septième, tandis que Gustavo Menezes (Alpine A470 n°36) occupait la neuvième position.

Après 21 minutes de course, premier rebondissement, Gustavo Menezes tirait tout droit dans le bac à sable de virage de Mulsanne. La voiture ne subissait aucun dommage, mais l’aide des commissaires était indispensable pour la remettre sur la piste. L’Américain regagnait les stands pour passer le volant à Matt Rao. Reparti en 59ème position du classement général (avant dernière !), le Britannique ne tardait pas à remonter toutes les GT. Après deux heures de course, l’Alpine A470 occupait la 24ème place du général (19ème LMP2). Cette remontée s’accompagnait d’une gestion précautionneuse des pneumatiques, qui permettait à Matt Roa d’effectuer quatre relais avec le même train de gommes dures !

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

Comparativement, la course de la n°35 était bien plus calme. Nelson Panciatici effectuait un triple relais en début de course. Il passait ensuite le volant à André Negrão, qui se maintenait en septième position de la catégorie. Alors que la nuit tombait sur la Sarthe, l’Alpine A470 n°36 rencontrait de nouvelles difficultés. Lors du troisième relais de Romain Dumas, l’équipe constatait un problème de boite de vitesses et demandait à son pilote de s’arrêter. Au stand, les mécaniciens Signatech-Alpine changeaient la pompe à huile de boîte et la voiture repartait après une demi-heure d’arrêt, à dix tours des premiers. Par la suite, la n°36 rencontrait de nouveaux soucis avec des coupures moteur et Gustavo Menezes devait s’arrêter pour que l’équipe tente de réparer.

Tous les espoirs de la marque française “au A fléché” reposaient sur l’Alpine A470 n°35, dont la progression s’avérait plus linéaire au cours de la soirée. Après Nelson Panciatici, André Negrão et Pierre Ragues faisaient preuve de la même combativité pour consolider une place dans le top 5, dans le même tour que les leaders. Un peu de temps était perdu avec un arrêt au stand supplémentaire, provoqué par une alarme défectueuse pendant les relais d’André Negrão. Heureusement, l’effet était toutefois atténué par les multiples neutralisations sous régime de sécurité “slow zone”.

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

Au cap de la mi-course, l’Alpine A470 n°35 de Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrão, occupait la troisième place de sa catégorie et surtout la quatrième du classement général (!), à quelques dizaines de secondes de ses prédécesseurs. Cette position était toutefois liée aux arrêts décalés entre les prétendants au podium, les LMP1 ayant connus des problèmes. Peu après 23h00, l’A470 n°36 marquait un arrêt d’une dizaine de minutes, qui permettait à l’équipe Signatech-Alpine de solutionner un problème électronique causant des coupures moteur. Matt Rao, Romain Dumas puis Gustavo Menezes alignaient les tours rapides pour revenir progressivement au classement. Vingtièmes du LMP2 à minuit, ils étaient douzièmes au lever du soleil, sept heures plus tard !

Le trio Panciatici/Ragues/Negrão, sur l’Alpine A470 n°35, prenait le meilleur sur les Vaillante Rebellion n°13 pilotée par Nelson Piquet Jr qui avaient imprimé leur rythme pendant la première moitié de la course. À deux heures de la fin, la n°35 pointait non seulement en deuxième position de la catégorie LMP2, mais aussi au troisième rang du classement général ! Toutefois à 40 minutes de l’arrivée, André Negrão se retrouvait sans freins à l’avant et il échouait dans un bac à graviers à Arnage.

Il repartait pour s’arrêter au stand, les mécaniciens changeaient les disques. L’équipage de l’A470 n°35 perdait du coup deux places. Une grande frustration pour l’équipe Alpine et aussi pour nous, supporters de la marque dieppoise… 🙁
La n°35 terminait finalement quatrième du LMP2 et cinquième du classement général.

Au volant de la n°36, Romain Dumas arrachait la neuvième position des LMP2, grâce à un rythme soutenu et à un ultime arrêt. Ce résultat s’accompagnait de points, potentiellement précieux pour le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC en fin de saison.

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine – Pierre Ragues / Nelson Panciatici – André Negrao

Nelson Panciatici : « Ça aurait été fantastique de terminer troisième, d’autant que cette opportunité ne se représentera peut-être pas de sitôt. Nous n’avions pas le rythme le plus rapide pour la course, mais nous roulions sans faire d’erreur et cela était en passe de payer. J’ai passé un très bon week-end avec Pierre et André, nous formons un bon équipage et je crois que nous avons le potentiel pour obtenir d’autres bons résultats. »

André Negrão : « Je garderai toujours le souvenir de cette course, avec cette équipe fantastique. Nous n’avons pas fait d’erreur : les changements de pilote, les pneumatiques, le carburant, tout s’enchaînait bien jusqu’à ce que ce problème de freins ne nous prive du podium. C’est dommage, mais à nous de nous servir de cette expérience pour être encore plus forts. Je suis déjà impatient d’être au Nürburgring pour montrer à nouveau ce dont nous sommes capables. »

Pierre Ragues : « C’est un peu difficile de passer à côté d’un podium au classement général. Ça aurait été un moment unique, pour nous pilotes comme pour l’équipe. Nous savions que nous étions un peu moins performants la journée, lorsqu’il faisait très chaud, et nous avons essayé de pousser pendant la nuit. Nous savions aussi que les freins constituaient un point critique, mais nous devions attaquer. Rien ne laissait présager qu’ils allaient nous lâcher de la sorte. »

Gustavo Menezes : « Ces vingt-quatre heures m’ont semblé plus longues que l’an passé ! Je me sens vraiment désolé pour tous les membres de l’équipe, ils méritaient mieux que ce résultat. J’ai fait une petite erreur en début de course et elle a été lourde de conséquences. Puis nous avons rencontré d’autres problèmes techniques, mais cela ne nous a jamais découragés. Nous étions presque derniers et pourtant nous terminons dans le top 10 à l’issue d’un véritable marathon ! »

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine – Romain Dumas

Romain Dumas : « C’est toujours bien de finir les 24 heures du Mans. Notre équipage a connu une course frustrante, puisque nous avons été retardés dès les premières minutes. Nous nous sommes battus jusqu’à la fin, pour les mécaniciens, pour Alpine et aussi pour soutenir la n°35 qui a fait une course incroyable. Cela fait partie du sport automobile, on ne peut jamais prévoir le déroulement des évènements. Cette expérience avec Alpine restera positive, car l’équipe représente des valeurs qui me tiennent à cœur. »

Matt Rao : « Il y a forcément un peu de déception après nos problèmes du début de course. Je suis néanmoins satisfait de notre niveau de performance : nous étions régulièrement parmi les plus rapides et je pense que nous avions le potentiel pour nous mêler à la bagarre en tête. Tout le monde a travaillé sans relâche ces dernières semaines et je tiens à féliciter chaque membre de l’équipe. »

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine : « C’est une course dont nous nous rappellerons très longtemps. En vingt-quatre heures, nous sommes passés par tous les états. Malgré les difficultés, l’équipe s’est soudée comme un seul homme pour défendre les valeurs d’Alpine, telles que la combativité et le panache. Jusqu’au bout, nous n’avons rien lâché, comme le démontre la place gagnée par Romain Dumas dans les derniers tours. Les mécaniciens, les ingénieurs, les pilotes : tout le monde a fait un travail extraordinaire. Au bout du chemin, le résultat brut n’est pas à la hauteur de ce que nous étions venus chercher, mais le sport est une leçon permanente d’humilité et notre détermination sera encore plus forte lors des prochaines courses. »

Philippe Sinault, Team Principal Signatech Alpine Matmut : « Nous avons vécu un moment presque irréel en voyant, sur les moniteurs de chronométrage, notre Alpine A470 classée en deuxième position absolue des 24 Heures du Mans. Le rêve n’a pas duré jusqu’au bout et je suis évidemment frustré par le résultat final. Mais je n’ai aucun regret sur la façon dont nous avons géré cette course. Très vite, nous avons su que nous n’étions pas le plus rapides. Dès lors, il fallait trouver des solutions pour rester au contact. En économisant le carburant et les pneumatiques, nous avons réussi à passer notre stratégie sur des relais de dix tours au lieu de neuf. Je dois féliciter les ingénieurs qui ont bâti cette stratégie, ainsi que les mécaniciens qui ont été impériaux lors des arrêts ou des interventions non programmées. L’essentiel de ma déception vient du fait que le résultat ne récompense pas l’équipe à la hauteur de son implication. »

Le classement PROVISOIRE complet des 24 Heures du Mans 2017 est consultable > ici <

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine – Andre Negrao

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 - Alpine A470 / Signatech-Alpine

24 Heures du Mans 2017 – Alpine A470 / Signatech-Alpine

Source CP Alpine

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Author: Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Grand Prix de l’Age d’Or 2017 - Group C Racing
Grand Prix de l’Age d’Or 2017 : Group C Racing

Quoi de mieux en ce lendemain de la 85ème édition des 24h du Mans que parler du Group C ?...

Fermer