Actualité Classic Days Historique

Classic Days : Henri Pescarolo, ses autos et les F1

Classic Days 2015
Classic Days 2015

Dernier article sur les Classic Days 2015 à Magny Cours, après les paddocks et les voitures en piste, un coup d’œil sur le temps fort, ou plutôt les temps forts du week-end, à savoir les roulages des Formule 1 et Henri Pescarolo l’homme à l’honneur de cette édition 2015.

Quelle est donc la raison de cet attroupement dans la pit-lane ?

On devine du bleu, un numéro 11 et un casque vert, oui oui c’est bien la Matra Simca MS 670B prêtée par le musée Matra de Romorantin (et la famille Lagardère) avec Henri Pescarolo au volant ! Nous voilà replongé en 1973 et la magnifique victoire du duo français Larousse/Pescarolo sur une voiture française…

Et quelle voiture française ! Victorieuse 3 années de suite aux 24 Heures du Mans, entre 1972 et 1974, titre de champion du monde des voitures de sport en 1973 et 1974, ahh et le son de son V12 Matra, magique…

Mais surtout quel pilote “notre” Henri Pescarolo. Un grand plaisir pour tous les visiteurs de pouvoir le voir, discuter avec lui, se faire prendre en photo en sa compagnie ou encore lui faire dédicacer un souvenir de cette journée…

Comme souvent, l’homme est discret pour ne pas dire presque timide, mais il répond toujours présent pour les passionnés qui lui témoignent leur reconnaissance et confirme sa popularité !

Un immense silence a surpris le public lorsque la Matra n°11 a pris la piste, à croire que tout le monde voulait entendre hurler le V12 Matra. Dans la tribune de la ligne droite des stands, lors du seul passage flat-out de Pesca, j’ai senti les poils de mes bras se hérisser, si si je vous promets, ce n’est pas une excuse pour justifier la photo floue…

Et elle n’a pas tourné seule puisqu’une autre auto de Pesca au Mans, la Matra MS 630 de l’édition mancelle de 1968 était de la fête également.

Saloperie de poteau !

Puisqu’on parle des autres voitures de Pesca au Mans, la Courage C26S de 1992 m’a particulièrement plu !

Bob Wollek, un autre grand nom de l’Endurance française, trop tôt disparu…

Et il y avait aussi un plateau Formule 1 plutôt bien fourni. Car oui, il n’est quand même pas courant de voir, et entendre, rouler de vraies F1 anciennes. Un pur régal, encore plus quand on constate les difficultés techniques à faire rouler ces bijoux technologiques !

Une superbe Benetton Renault de la saison 1996, alors pilotée par Berger et Alesi

Reset de la commande de boite avec le PC !

Une autre Benetton, motorisée par Ford, une ex-Schumi, de la saison 1992, je crois. On devine les énormes besoin de refroidissement du V8 Cosworth !!

On continue à remonter le temps, saison 1990 avec cette Dallara pilotée à l’époque par Andréa De Cesaris

Et encore un peu plus ancien, une Lola Larousse de la saison 1987 ex-Philippe Alliot.

Une Lotus Renault qui fonctionne, forcément ça attire les regards diront les mauvaises langues ! Même si ça ne saute pas aux yeux sur cette vue, il s’agit de la version bi-place, la seconde place derrière le pilote n’étant pas très engageante…

Et on termine avec quelques images bonus de la sublime MS670B… Oui vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme !

Crédit photos @ Ambroise Brosselin et archives Matra

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous