Eifel Rally Festival Historique

Eifel Rallye Festival 2019, retour en image avec Matthieu

Eifel Rallye Festival 2019
Eifel Rallye Festival 2019

Dans ma wishlist d’événements autos à faire, il y en a trois du côté du Nurburgring : vivre la folie des 24h du Nurb’, l’AVD Oltimer Grand Prix que Kevin nous a fait vivre à quelques reprises, et enfin le Eifel Rally Festival que nous avions pu découvrir en 2015. Aucun des trois à cocher en 2019 pour moi, mais grâce à Matthieu de “thelittlespotters.fr”, nous avons droit à une immersion de choix dans le Eifel Rallye Festival. L’événement n’est plus à présenter, regroupant près de 150 voitures de rallye, avec le meilleur du GroupB, du GroupA et des WRC plus récentes, bref ce qui se fait de mieux de la fin des 60’s au début des années 2000 !

La photo de groupe annonce la couleur, du lourd !

 

Apparemment certains ne sont pas vraiment débutants dans le monde du rallye historique

 

Allemagne, Rallye, impossible de ne pas avoir les Audi Quattro en tête, iconique comme dirait un communiqué de presse moderne…

 

 

Ford Escort RS WRC 1998, des souvenirs de jeunesse me concernant !

 

Escort RS toujours, mais celle-ci est un poil plus ancienne, de mon année justement 🙂

 

Autre souvenir du WRC de la fin des 90’s, la Toyota Corolla

 

Fiat 131 Abarth Mirafiori de 1979, en config Amérique du Sud

 

La plus petite des grosses GroupB, la délirante MG Metro 6R4 semble encore plus sous hormones sous cet angle, j’adore !!

 

Moins bestiale mais pas moins efficace, la douceur des lignes de cette Lancia Stratos contraste avec la bande son du V6 Dino

 

En parlant de bande son, la R5 Turbo vaut le détour également, et sa brutalité se devine aisément sous cette posture acrobatique

 

Datsun Violet 160J (710 SSS) de 1977, venue tout droit d’Australie !

 

BMW 2002 toutes bavettes repliées

 

Ahh la Delta en déco Martini, ne me dites pas que vous n’aviez pas un poster dans votre chambre d’ado … enfin oui si vous étiez ado dans les 90’s bien évidement !

 

Escort RS WRC à nouveau, aux couleurs Repsol cette fois-ci

 

C’est pas parce qu’on est ouvreur qu’on a pas le droit d’attaquer !!

 

La célèbre flaque qui attire toujours autant les spectateurs et photographes

 

Après avoir un peu joué des coudes Matthieu y voit tout de suite plus clair

 

Juste à temps pour immortaliser cette Lancia 037 en config Afrique avec pare-buffle et porte roue de secours sur le toit

 

Quattro à empattement court … compensé par les appuis aéros !!

 

Les lignes de la 131 Abarth sont plutôt angulaires

 

Ce qui est appréciable pour les images à l’Eifel Festival c’est la variété des décors et paysages proposés le long du tracé

 

Après les champs ou la flaque, nous voilà en pleine forêt ! C’est évidement un poil moins appréciable pour les mollets des photographes…

 

Il ne manquait plus que la tombée du jour pour faire monter l’ambiance autour de la 205 T16

 

On retrouve nos amis australiens dans ce délicieux jeu de lumières

 

Et voici le spot à ne pas louper, LA bosse en sortie de forêt !!!

 

Je vous laisse jouer au jeu des 7 erreurs avec la précédente Quattro ? J’en suis à 6, aidez-moi pour la 7ème 🙂

 

Et voilà c’est déjà l’heure de remballer…

 

Cette Quattro se fait timide, elle préfère voyager à l’abri des regards

 

Après Ford Valvoline puis Repsol, la dernière déclinaison de l’Escort RS WRC en Martini. Santé et à l’année prochain.

Merci à Matthieu pour le partage et retrouvez tout bientôt l’intégralité de ses photos sur son site ici.

Crédit photos @ Matthieu Bourgeois