Essai nouvelle Peugeot 308 (2021) : Référence de la catégorie ?
Essais Peugeot Vidéos

Essai nouvelle Peugeot 308 (2021) : Référence de la catégorie ?

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Voilà une sortie capitale pour le constructeur de Sochaux. L’heure est venue de remplacer la 308, dont le succès commercial est totalement avéré. Celle qui a permis à Peugeot de revenir sur le devant de la scène en terme de design et qualité. La nouvelle venue a donc fort à faire pour continuer cet héritage !

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

 

Place à une nouvelle personnalité !

 

Bien qu’elle puisse sembler familière sous certains angles, notamment de profil, Peugeot a choisi de prendre une direction totalement opposé à la précédente ! Là où l’ancienne avait pris le parti de suivre une tendance “golfisante”, avec des lignes fortes, rassurantes, et consensuel. La nouvelle mise sur face avant très expressive et reprenant, bien entendu, la nouvelle identité Peugeot avec leurs désormais célèbres “crocs” de LED.

© Jpog.fr

On notera aussi un autre élément phare, le nouveau logo dans la calandre ! Alors il a déjà fait beaucoup parlé puisqu’il s’agit d’un remake du logo de la marque dans les années 70. Néanmoins, en le regardant de plus près, il existe de nombreuses différences et la tête du lion a été simplifiée et modernisée à la sauce graphique de 2021. Personnellement j’adhère à cette nouvelle identité.

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Sur la 308, il est particulièrement imposant (une vingtaine de cm de haut). La raison ? Cacher le radar du régulateur adaptatif et éviter cette disgracieuse sphère dans la calandre basse, qui plus est exposée aux projections et salissures. Le constructeur au Lion a opté pour cette solution grâce à un nouveau matériau, l’indium. Ce matériau ressemblant à du verre permet en effet de laisser passer les ondes du radar tout en étant résistant aux chocs. Une belle intégration qu’on devrait voir se généraliser chez tout le monde à mon avis !

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Le profil semble beaucoup moins nouveau, bien que quelques différences apportent un peu plus de dynamisme. On trouve en effet de nouvelles arêtes au niveau des ailes qui élargissent visuellement les passages de roue. On note l’apparition du logo Peugeot sur l’aile à la manière Ferrari, sur les finitions GT. De quoi faire parler sur les réseaux sociaux.

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

A l’arrière, la première chose qui frappe, c’est la finesse des feux. Full led, et extrêmement sculptés, ils dénotent presque dans la masse arrière. Vous observerez le creux sous le phare assez spectaculaire avec, encore une fois, un travail d’emboutissage sans doute très compliqué à industrialiser !
Comme vous le voyez, le pare-chocs arrière est particulièrement massif et a nécessité de faire cette grosse zone noire laquée (bonjour les rayures) pour affiner le tout. Il fallait en effet cacher tout le pack de batterie situé sous le plancher de coffre. Non chromées sur la finition d’entrée de gamme Active, les fausses sorties d’échappement sont de taille XXL ! Ca anime la forme, certes, mais c’est peut-être un peu caricatural !

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Comme souvent, je vous laisse seul juge du style extérieur, mais personnellement, devant la voiture j’ai trouvé ça plutôt réussi, même si sous certains angles, les porte à faux peuvent paraître disgracieux.

 

i-Toggle, quoi ?

 

Il est temps d’ouvrir la porte et de découvrir le nouvel intérieur. Première chose, la qualité perçue est encore en hausse et la française n’a plus à rougir face aux allemandes. Les plastiques moussés sont nombreux et la qualité d’assemblage irréprochable.

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Le dessin du tableau de bord rappelle le reste de la gamme, 208, 508 etc… avec ses strates. Le design très creusé est appréciable et on se sent bien à l’intérieur de cette 308. On note la présence du désormais classique i-Cockpit qui prive les Peugeot d’un affichage tête haute, ainsi que le petit volant.

La grosse nouveauté se situe au centre de l’habitacle, l’écran centrale est doté de 2 parties (exclusion faite pour la finition Active). On retrouve un classique écran tactile de 12 pouces ainsi d’un petit écran en dessous, le nouvel i-Toggle. Mais à quoi ça sert ?

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Et bien en fait, il s’agit d’une barre tactile de raccourci vers diverses fonctions. Tous ces raccourcis sont entièrement personnalisable et vous permettent d’aller droit au but sans avoir à trifouiller l’écran principal en roulant.

Par ex, vous avez chaud, il suffit tout simplement de programmer votre température de confort habituelle et ainsi, le raccourci mémorisera cette température et activera la climatisation en même temps. Idem pour le GPS, vous pouvez, par exemple, créer un raccourci direct vers votre domicile. En un seul appui, la voiture lancera le guidage vers cette destination. Nous n’aurez plus besoin d’appuyer sur le raccourci GPS, puis adresse, puis cliquer sur cette adresse. Et en roulant, trois clics (minimum) en moins, ça fait autant de temps en moins à regarder l’écran plutôt que la route.
Ca peut paraître gadget, mais au même titre que l’on personnalise tous nos ordinateurs ou smartphone, c’est étonnant de voir qu’il a fallu attendre 2021 pour voir apparaître un tel système.

La voiture dispose aussi d’une commande vocale efficace, même si très “fonctionnelle”. Ainsi, si on lui dit que l’on a chaud, elle comprend qu’il faut activer la climatisation à une température inférieure, mais ne comptez pas sur elle pour vous raconter une blague, comme Siri ou Ok Google saurait faire.
Globalement, on peut dire que la partie logicielle est à la page et ça fait du bien ! Peugeot a écouté les retours des utilisateurs qui étaient exténués par la lenteur de l’ancien système.

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Sur la console centrale, le constructeur a intégré de nombreux rangements, ainsi qu’un chargeur à induction. Les matériaux sont plutôt bons et l’ensemble tombe bien sous la main.

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

A l’arrière, les passagers profitent de l’empattement allongé avec la nouvelle plateforme. La voiture a d’ailleurs grossi de 11cm par rapport à l’ancienne version. La banquette, bien qu’un peu ferme parait tout à fait confortable même pour des adultes.
Au niveau du coffre, la voiture propose 360l en version hybride (et oui faut loger les batteries dans le sous coffre) et 420l en version thermique. On est donc dans les valeurs habituelles de la catégorie.

 

On prend la route !

 

Peugeot 308 Allure 2021

Durant ces essais, Peugeot nous a mis à disposition toute la gamme, que ce soit de moteurs ou de finitions. Afin de me faire un avis des plus complets j’ai sélectionné 3 versions, l’hybride 180ch en finition GT pack, le Puretech 130 en finition Allure (version qui sera surement la plus vendue) et enfin l’entrée de gamme Active en Puretech 110ch (que je n’aurais pas le temps de vraiment rouler).

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Niveau châssis hormis les jantes, les voitures ont strictement les mêmes équipements et réglages. Et lorsqu’on roule dans cette nouvelle 308, pas de doute, on est bien dans une Peugeot.
“Quoi il nous sort la même phrase que tous les journalistes sortent tout le temps, c’est pénible à la fin!”
Je m’explique. En fait, j’avais déjà ressenti ça dans une moindre mesure dans la 208 (lire notre essai ici), mais le typage Peugeot est assez propre. En effet, à chaque modèle, les ingénieurs liaisons au sol savent parfaitement dosé le confort et la tenue de route. La voiture est toujours extrêmement confortable (encore plus avec les petites roues et pneus épais). Mais malgré ce confort et la parfaite absorption des irrégularités, la voiture ne se vautre jamais en virage, c’est toujours aussi bluffant.

Sur cette nouvelle 308, on profite d’un train avant sans reproche, très précis et engageant. Le sous-virage apparaît très tard et la voiture n’est pas du tout piégeuse. J’ai noté que le train arrière était cependant très “germanisant” et se contentait de suivre l’avant sans réel dynamisme comme on a pu connaître par le passé. Rassurant pour le quotidien, dommage pour les plus sportifs. Bref, la voiture se place là où l’on veut et les dos d’âne ne seront pas une angoisse pour le dos !

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Je n’ai pas précisé, mais les nouveaux sièges disponibles en série dès la finition Allure ajoute au confort globale avec une mousse à la densité très agréable et un maintien latéral très bon. Et en plus ils sont superbes, mêlant tissu et cuir.

 

Le Puretech 110 en version Active

 

Peugeot 308 Active 2021
© Jpog.fr

Pour cette version, je vous ai ramené une vidéo mettant en avant les différences de finition sur cette entrée de gamme. Je vous laisse jeter un œil à notre chaine YouTube !

 

Le Puretech 130 en boite manuelle.

 

Peugeot 308 Allure 2021

© Jpog.frAu niveau des moteurs, commençons par le thermique que j’ai pu essayé le Puretech 130. J’ai choisi une version à boite mécanique pour pouvoir comparer à l‘EAT8 qui sera sans doute la plus vendue. Et bien, d’emblée je peux vous dire que cette alliance Puretech 130 et boite méca est très agréable à rouler ! La boite possède un étagement plutôt bon sans avoir des rapports extra long comme c’est à la mode avec les normes actuelles. Son maniement est souple et précis bien que les verrouillages ne soient pas très fermes.

Peugeot 308 Allure 2021

Au niveau du 3 cylindres, je dois dire que j’aime bien son agrément. Il possède de plus ce petit son caractéristique des 3 cylindres bien plus mélodieux qu’un 4 cylindres lambda. A ce propos, j’ai noté qu’il était tout de même plus bruyant que la version hybride (quand le moteur thermique est actif bien entendu). Que ce soit en ville ou sur les nationales, à aucuns moments je n’ai senti un manque de puissance et la voiture s’en sort très bien pour une conduite du quotidien. Bien que son couple ne soit pas exceptionnel, 230Nm, j’ai trouvé qu’associer à la boîte manuelle, ce n’était pas gênant.

Peugeot 308 Allure 2021
© Jpog.fr

Petit bémol au niveau de la conso que j’ai trouvé un peu haute pour une telle motorisation, environ 6,9l/100km sur mon parcours de 80km autour de Cannes. Pour rappel, la voiture accuse 1345kg sur la balance.

 

L’hybride 180 EAT 8

 

On change de monture et on découvre cette fois la version hybride de 180ch (qui existe aussi en 225ch). D’un point de vue technique, on dispose donc d’un moteur thermique Puretech 4 cylindres 1,6l turbo de 150ch (180 pour la version hybride 225ch) accouplé à un moteur électrique de 110ch qui s’intercale entre le moteur et la boite de vitesse automatique EAT 8. Le tout pour une puissance cumulée de 180ch.
La partie électrique dispose d’une batterie de 12,4 kWh promettant une autonomie tout électrique de 60km environ. Et bien figurez-vous que ce n’est pas des balivernes et que j’ai réussi à rouler environ 55km en tout électrique sans spécialement faire attention à la consommation ! Si vous pouvez recharger chez vous, vous pourrez sans doute passer la semaine en électrique en la branchant tous les soirs.

A la conduite, l’impression qui domine, c’est la douceur. Tout parait lisse et sans accroc lorsqu’on roule dans cette version. La voiture démarre en électrique dans le silence avec un couple largement suffisant pour rouler en bon père de famille. J’ai juste regretté une petite brutalité au démarrage du moteur thermique qui dénote dans ce calme ambiant. La voiture est extrêmement silencieuse et comme souvent sur les électriques ou hybrides, elle invite au voyage zen.
Ce qui contraste un peu avec la finition GT qui voudrait qu’elle soit plus sportive. Mais il n’en est rien. Elle a le look, certes, mais ça s’arrête là.
Au niveau des consommations, sur la même boucle que le Puretech 130, et en utilisant vraiment l’hybride voire le 100% électrique en ville, j’ai réussi à obtenir 4,5l/100km.
A noter que cette version a nettement pris du poids avec l’hybridation affichant un score de 1603 kg !

 

Une voiture bien née

 

Peugeot 308 Allure 2021
© Jpog.fr

Après cette découverte, c’est véritablement ce qu’on se dit. Quelle que soit la version, la voiture ne souffre pas de défaut rédhibitoire et vous ferez à coup sûr un bon choix en choisissant cette nouvelle 308.
Au niveau des tarifs, elle débute à 24 800eu en finition Active comme dans la vidéo et termine à 45 000eu environ pour l’hybride 225ch en finition GT Pack. La version Allure 130ch que j’ai pu essayé coûte de son côté environ 31 000eu ce qui en fera je pense la version la plus vendue.
Particulièrement homogène, sobre en version hybride, cette 308 se place directement dans la tête de la catégorie. La compétition avec la VW Golf sera rude, mais au même titre que l’ancienne a su prendre sa part du gâteau, la nouvelle devrait continuer dans cette voie.
Merci d’avoir lu ce long article, et à très vite pour de nouvelles aventures !

Peugeot 308 GT 2021
© Jpog.fr

Merci à Peugeot pour cet essai complet !

Nous twittons, suivez-nous