Essais Volvo

Essai Volvo XC40 Recharge T5, hybride rechargeable urbain

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

Pour Volvo, l’année 2019 a été une année faste avec 21 696 immatriculations, constituant un record pour la marque suédoise depuis son importation en France en 1953. Cela représente en effet une croissance de plus de 18 % par rapport à l’année 2018. L’année dernière, 75 % des ventes du constructeur se sont faites sur des SUV, son ambition étant d’atteindre les 90 % en 2020, notamment avec l’arrivée du XC40 doté de sa nouvelle motorisation hybride rechargeable (avec un objectif de vente pour 2020 situé entre 11 000 et 12 000 unités sur ce modèle).

Avec 8 238 immatriculations de XC40 en 2019, Volvo se positionne ainsi devant les Mercedes GLA, Mini Countryman et BMW X2. Nommé voiture de l’année en 2018, le XC40 constitue donc un réel enjeu pour le constructeur suédois qui place beaucoup d’ambition dans cette nouvelle motorisation avec comme objectif que ce nouveau bloc représente 40% des ventes de XC40 (lire notre essai ici).
Annoncé au printemps 2019 sous le nom T5 Twin Engine, ce moteur adopte désormais le nouveau nom des Volvo qui se branchent à l’aide d’un câble : Recharge.
La voiture est composée d’un moteur thermique essence de 3 cylindres 1,5 litres de 180 ch/265 Nm auquel vient s’ajouter un moteur électrique de 82 ch/160 Nm, soit une puissance cumulée de 262 cv et un couple total de 425 Nm.

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

Le moteur électrique et le moteur thermique sont positionnés à l’avant et transmettent la puissance aux roues avant uniquement. En effet, la batterie de 10,7 kWh est intégrée au plancher et localisée entre les sièges dans le sens de la longueur, l’avantage est ici un gain de place et évite aux 460 litres de chargement du coffre de se voir amputer d’une partie de son volume…revers de la médaille, cette architecture ne lui permet pas de proposer une version équipée d’une transmission intégrale.

Sous la nouvelle norme WLTP, la voiture est donnée pour 42 à 45 km d’autonomie et un taux de co2 rejeté de 47 à 51 grammes. La voiture se recharge en 3,5 ou 9 heures selon l’ampérage sur des bornes de 7 kWh. Les batteries peuvent être totalement rechargées en 1h30, maximum 2h00.

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

Le XC40 Recharge T5 se décline en 4 finitions R-design, Inscription et Inscription Luxe, Business aujourd’hui à l’essai. Il débute à 47 900 Euros en finition Business, équipé de série de nombreuses options (caméra de recul, radar, système de navigation, Apple Carplay, hayon électrique, tablette tactile 9 pouces…)
Il propose 5 modes de conduite : « Individual » (permettant de régler chaque paramètre), « Hybrid », « Pure » (pour une conduite 100% électrique jusqu’à 125km/h), « Power » (permettant d’exploiter la pleine capacité des 2 moteurs 262 ch) et « Off Road » (actif jusqu’à 40 km/h, il optimise les capacités du XC40 en dehors des sentiers battus, la sensibilité de la pédale d’accélérateur est réduite, le contrôle de descente (HDC) est automatiquement enclenché, la direction se met en mode confort, le moteur, la boîte de vitesses et le correcteur électronique de trajectoire (ESC) sont optimisés pour garantir un maximum de traction).
Tous ces modes vont avoir une incidence sur la direction, la gestion de l’ensemble moteur et boîte de vitesses, le freinage, l’affichage du combiné d’instrumentation ou bien même les paramètres de climatisation qui passent automatiquement en mode éco lorsque le mode « Pure » est enclenché.

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

A la conduite, ce petit SUV s’avère agréable à conduire, le démarrage en mode électrique lui permet une accélération franche et cela, malgré ses 1 870 kg (!). Attention toutefois à ne pas trop jouer avec l’accélérateur sous peine de voir la jauge d’électricité baisser relativement rapidement, ce qui reste bien normal. Ce véhicule n’a de toute façon pas vocation à arpenter les circuits car même si la voiture est bien équilibrée, sa direction lors des changements de cap rapides mériterait plus de précision et son freinage manque un peu de progressivité.

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

Côté transmission, la nouvelle boîte à double embrayage DCT-7 est souple et plutôt réactive. Elle dispose de 7 rapports et n’existe pour l’instant que sur ce modèle.
Ainsi, cette nouvelle transmission mais aussi et surtout cette nouvelle motorisation permettent au XC40 de se déplacer en silence et d’offrir une souplesse de conduite très appréciable en ville et cela, même lorsque le petit 3 cylindres prend le relais. Parallèlement, son côté rassurant et la qualité de ses finitions agréables à l’œil font de lui un sérieux concurrent sur ce secteur de marché déjà disputé par de nombreux constructeurs.

Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5
Volvo XC40 recharge T5

Credit photos @ Alex D

Nous twittons, suivez-nous