Essais Volvo

Essai Volvo XC40 T5 : Confort à la suédoise

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Volvo élargit sa gamme de SUV avec l’arrivée du nouveau XC40, petit frère des XC60 et XC90 qui rencontrent déjà un franc succès. Je suis parti au Portugal pour aller essayer ce concurrent premium de l’Audi Q3 et du BMW X1.

Design extérieur

Le Volvo XC40 reprend les codes stylistiques de la marque initiées par le XC90 avec notamment une signature lumineuse valorisante qui encadre une large calandre à l’avant et une poupe massive à l’arrière. Les flancs creusés soulignent une ceinture de caisse haut perchée qui se termine par une forme d’aileron pour dynamiser le style général de ce SUV. Un style affirmé, symbole de sécurité et de robustesse, valeurs essentielles pour la marque suédoise. Les lignes élégantes du XC40 lui confèrent un aspect robuste alors même qu’il ne mesure que 4,42 mètres de longueur pour 1,86 mètre de largeur. Bien installé sur des jantes allant de 18 à 21 pouces, ce nouveau SUV compact a tout pour séduire sa cible et je suis certain qu’on le croisera très prochainement dans les beaux quartiers des centre-ville.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Vie à bord

On s’installe à bord sur des sièges en cuir souple et confortable, face à une planche de bord minimaliste conçue en plastiques moussés, agréables à la vue comme au toucher. La finition globale est excellente, valorisante dès le premier coup d’œil. L’espace disponible est digne de la gamme supérieure et l’impression d’espace est accentuée par une bonne luminosité grâce au toit ouvrant panoramique qui baigne l’habitacle de lumière naturelle.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

En s’attardant sur le tableau de bord, on observe les compteurs affichés sur un grand écran lumineux de 12,3 pouces face au conducteur. Les informations sont parfaitement lisibles dans un style sobre et moderne à l’image du reste de l’habitacle. En revanche, sur nos deux versions d’essai en finition Momentum et R-Design, l’affichage tête haute manquait à l’appel.

Les fonctions multimédia se pilotent depuis la tablette centrale verticale, réactive mais sensible aux traces de doigts avec son contour laqué noir. En véritable cerveau du véhicule, elle permet également de paramétrer la navigation, la téléphonie, ou encore les différentes aides à la conduites proposées sur le XC40. L’affichage est clair et la navigation dans les nombreux menus s’avère aisée après un court temps d’adaptation que n’auront pas les possesseurs de Volvo modernes, le système étant identique à celui proposé sur les autres SUV de la marque.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Côté aspects pratiques, on apprécie les nombreux rangements avec de larges vide-poches dans les contreportes, la corbeille centrale amovible pour les petits déchets, le crochet au niveau de la boite à gants pour suspendre un sac ou encore le système de compartiments du coffre simple à moduler pour éviter que les objets valsent de droite à gauche à chaque virage.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Sur la route

A son volant, on domine la route grâce à une position surélevée. Les proportions du véhicule sont faciles à appréhender, notamment dans les petites rues portugaises. En cas de besoin, les différentes caméras permettent d’obtenir une vision à 360° de la voiture pour la placer avec précision et ne pas risquer d’endommager les jolies jantes proposées par Volvo.

Sur les routes sinueuses de la côte portugaise, le XC40 fait preuve d’un grand confort, mais la prise de roulis demeure importante dès qu’on hausse le rythme. Relativement lourd, ce SUV reste agréable et sécurisant avec ses 4 roues motrices qui permettent d’envoyer toute la puissance au sol en totale sérénité. Le moteur T5 essence de 247 chevaux accouplé à l’agréable boite automatique 8 rapports permet des relances aisées, en douceur grâce à son couple généreux de 350 Nm et dans un silence agréable sur long trajet. Loin d’être une voiture de course, le XC40 même équipé du châssis sport et de jantes 21 pouces se révèle davantage typé confort que sport.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

5 modes de conduite sont proposés (Eco, Confort, Dynamique, Off Road et Individual) mais le passage de l’un à l’autre ne provoque pas de différence majeure dans le comportement de la voiture. En mode Dynamique, la direction se raffermit légèrement et la réponse à l’accélérateur est plus vive, mais cette gestion électronique ne transforme pas le SUV confort en bolide. Les suspensions restent souples et absorbent les imperfections de la route en douceur afin de protéger le dos des passagers qui profitent de réglages lombaires électriques précis à l’avant. Pas d’effet « coup de pied », l’accélération est franche et linéaire sans pour autant se révéler sportive. Elle permet cependant des dépassements sereins et l’insonorisation de qualité permet d’envisager de longs trajets sans fatigue.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Une longue portion d’autoroute me permet de tester le Pilot Assist, le système de conduite semi-autonome. De prime abord, cet équipement peut paraître déroutant. Lancé à 120 km/h sur les voies rapides portugaises, le véhicule conserve sa trajectoire, gère l’accélération et le freinage mais pas encore le dépassement. Après quelques minutes d’adaptation, on se détend et donne davantage de confiance au système qui s’avère au final reposant sur long trajet autoroutier.

Volvo XC40 T5
Volvo XC40 T5

Conclusion

Le bilan global est très positif pour ceux qui cherchent un SUV compact premium confortable et sûr. Un bon moyen de se différencier des classiques allemands, Audi Q3 et BMW X1 par exemple.

Côté tarifs, notre version d’essai T5 essence en finition R-Design + options dépassait les 57 000€. Un tarif salé mais qui comprend de nombreux équipements proposés en option chez la concurrence ainsi que des éléments de design spécifiques. En finition Momentum, le XC40 débute à 45 100€ en diesel et 45 950€ en essence mais des motorisations d’entrée de gamme de puissance moindre, comme le T3 essence 3 cylindres 150 ch, une version hybride et 100% électrique arriveront dans les prochains mois.

Essai Volvo XC40 T5
Essai Volvo XC40 T5

A propos de l'auteur

Davy Lo Vanh

Davy Lo Vanh

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire

Laisser un commentaire

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous