Actualité Ferrari

Ferrari F12tdf : En édition limitée pour 40 ch de plus et 110 kg de moins

Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf

Nous l’attendions pour le Salon de Francfort, la voici uniquement maintenant cette F12 “évolution” que nous avions baptisée, à tort, Speciale ou GTO ou SWB. Elle s’appelle F12tdf ; pour Tour de France ; en hommage à la 250 GT Berlinetta qui a écumé les succès en compétition entre 1950 et 1960.

Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf

Alors cette Ferrari F12tdf est elle une version compétition de la F12berlinetta ? Non, pas vraiment. Plutôt une évolution, lui permettant de faire face aux dernières Lamborghini Aventador LP750-4 SV et McLaren 675LT notamment. Au menu allègement de 110 kg pour un poids à sec de 1 415 kg (contre 1525), augmentation des performances du V12 6.3L de 40 ch et 15 Nm, soit une puissance de 780 ch à 8 500 tr/min (contre 8 250) et 705 Nm de couple à 6 750 tr/min (contre 6000). 80% du couple est disponible dès 2 500 tr/min. Le régime maxi déclenche le rupteur à 8 900 tr/min. Le moteur est toujours secondé par la boîte de vitesses à double embrayage F1 DCT optimisée et aux rapports raccourcis de 6% et temps de passage amélioré (+30% à la montée et +40% au rétrogradage).

Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf

A Maranello, on a particulièrement travaillé l’aéro comme le montre les différents appendices que la carrosserie arbore : spoiler avant bordé d’ailettes, jupes latérales plus imposantes, aileron arrière actif, lunette arrière rétrécie et inclinée, capot ventilé, pare-chocs aéré, ailes percées d’ouïes type “aérobridge” et diffuseur arrière avec une partie centrale. Résultat : un gain de 107 kg d’appui en plus à 200 km/h soit un total de 230 kg. L’objectif de gain de 2 sec au tour sur le circuit de Fiorano est rempli par rapport à le F12berlinetta puisque la F12tdf boucle son meilleur exercice en 1’21”. Le 0 à 100 km/h est exécuté en 2,9 sec (vs 3,1 sec) et rajoutez 5 sec pour le 0 à 200 km/h soit 7,9 sec. Il faut dire que les roues arrières directrices facilitent en compensant la « tendance naturelle au sous virement » – le sous virage en clair -, dixit Ferrari. Seule la VMax reste inchangée avec 340 km/h.

Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf

Au chapitre freinage, les étriers de freins monobloc issus de la LaFerrari permettent de passer de 100 à 0 km/h en 30,5 m (contre 35) et 121 m pour le 200 à  0 km/h. Ils sont abrités par des jantes de 20 pouces (largeur 10 pouces à l’avant contre 9,5 et 11,5 à l’arrière). Les pneumatiques taillent 275/35 ZR (contre 255) et 315/35 ZR à l’arrière. Au niveau de l’habitacle, l’intérieur est dépouillé ; spartiate dit Ferrari ; et participe à l’allègement général de la voiture avec un mélange d’Alcantara et de fibre de carbone. Pour 300 000 € (vs 272 695), 799 propriétaires pourront s’offrir ce que le Cheval Cabré définit comme « l’expression ultime du concept de voiture extrême aussi à l’aise sur la piste que sur la route ».

Ferrari F12tdf
Ferrari F12tdf

Nous twittons, suivez-nous