24H du Mans Actualité Alpine Sport Auto WEC & ELMS

FIA WEC 2015 : Retour au Nurburgring pour Alpine

Signatech-Alpine A450b
Signatech-Alpine A450b

La quatrième des huit manches du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC mène l’équipe Signatech-Alpine en Allemagne, sur un circuit qui a déjà profondément marqué l’histoire de la marque dieppoise : le Nurburgring. Après une première partie de saison très orientée vers Le Mans, l’équipe française prend un nouveau départ après le période de congès estivale et depuis la dernière épreuve des 24 Heures du Mans.

Signatech-Alpine A450b
Signatech-Alpine A450b

En 1963, le tout nouveau prototype M63 faisait ses débuts en compétition aux 1000 kilomètres du Nürburgring. Le Français José Rosinski et l’Américain Lloyd Casner y décrochaient un premier succès dans leur classe. Deux ans plus tard, le 5 septembre 1965, c’est au volant d’une M65 que Lucien et Mauro Bianchi offraient à Alpine sa toute première victoire scratch lors des 500 kilomètres du Nürburgring.

1963 Alpine M63
1963 Alpine M63
1965 Alpine M65
1965 Alpine M65

Engagée en LM P2 où 8 voitures seront au départ sur 31 au total, l’Alpine A450b numéro 36 sera en piste cinquante ans après ce glorieux épisode. Avec un châssis entièrement reconstruit durant l’été, Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire viseront un bon résultat avant d’entamer un tour du monde qui les mènera en Amérique puis en Asie pour quatre autres courses.

Signatech-Alpine A450b
Signatech-Alpine A450b

Philippe Sinault (Team Principal Signatech-Alpine) : « Le temps fut long depuis les 24 Heures du Mans, mais nous l’avons mis à profit pour reconstruire notre Alpine A450b. Alpine possède un lien très important avec le Nürburgring. Nous y allons avec un peu d’émotion et une grosse motivation. Même si c’est la dernière manche en Europe, nous ne sommes pas encore à la moitié du championnat. Nous avons de nombreuses occasions de briller d’ici la fin de saison. L’objectif est de nous battre pour un podium sur ce circuit très exigeant pour les pneumatiques et où la météo peut jouer des tours. La notion de trafic sera également un facteur déterminant. »

Signatech-Alpine A450b
Signatech-Alpine A450b

Nelson Panciatici : « J’ai vraiment hâte d’y être pour bien commencer cette seconde partie de saison. Je connais bien le Nürburging, car j’y ai roulé dans toutes les catégories. Ce sera une découverte avec l’Alpine A450b, mais j’ai eu de très bonnes sensations dans le simulateur Ellip6. L’équipe a fait un super travail cet été et notre équipage est très homogène. Nous verrons où nous nous situerons dès les essais. Ça ferait du bien à tout le monde de monter sur le podium. »

Paul-Loup Chatin : « Après avoir signé un podium sur le Nürburgring en monoplace, je suis impatient de rouler sur ce circuit avec l’Alpine A450b. Il faudra vite prendre nos marques pour viser un bon résultat. J’ai confiance en l’équipe pour rapidement trouver des solutions efficaces afin de bien préparer la course. La clé sera de préserver au maximum les pneumatiques sur ce tracé. Ce serait bien de terminer sur le podium. »

Signatech-Alpine A450b
Signatech-Alpine A450b

Vincent Capillaire : « Je suis affuté ! J’ai vraiment hâte de découvrir ce circuit que je ne connais pas. Pour moi, cette rentrée est comme le lancement d’une nouvelle saison. Au Mans, nous avons montré que nous étions très rapides. Je me sens très bien dans l’Alpine A450b et je suis impatient de reprendre le volant. L’objectif sera de rapidement trouver les mêmes sensations qu’au Mans. À nous de saisir les opportunités pour décrocher un podium. »

Source CP Alpine

Crédit photos @ Alpine

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous