Essais Fiat Vidéos

Essai Fiat 500X Sport 1.3T 150ch : Citadin pressé

S’il y a une voiture que l’on croise beaucoup dans les centre-villes c’est bien l’iconique Fiat 500 et son pendant SUV, le 500X. Mais pour ceux qui veulent sortir des villes, Fiat propose une nouvelle offre, le 500X Sport. Direction la route Napoléon pour son essai !

Puce des villes, puce des champs

Il n’y a plus vraiment besoin de présenter ce membre de la famille 500. On en croise beaucoup, et son subtil restylage de l’année dernière n’a fait que rebooster sa côte ! Fiat ne souhaitant pas s’endormir sur ses lauriers, voilà qu’ils dégainent une version Sport de leur petit SUV. Alors idée saugrenue ou ajout pertinent à la gamme ?

Le 500X Sport fait tourner les têtes !

Retrouvez notre essai vidéo :

Un design musclé

Pourquoi changer une recette qui plait ? Le principal critère d’achat du 500X est son style. La marque a donc décidé de faire des évolutions subtiles afin de séduire une clientèle plus masculine.

Fiat 500X Sport, Rouge sport.

Qu’à cela ne tienne, qui dit version Sport, dit ajout de carrosserie pour muscler ce 500X tout en rondeur. Au programme, on notera l’apparition de nouveaux pare-chocs plus proéminents, des touches anthracites (boucliers inférieurs, rétroviseurs, poignées), un monogramme Sport sur les ailes (+20ch dans la tête !) et à l’arrière, on retrouve un béquet, un diffuseur ainsi qu’une double sorties d’échappement chromées.

Petite visite au team Milano Racing et leur Abarth 124 R-GT

Dommage que ces sorties soient du même côté, une de chaque, à la manière des Abarth aurait été fort joli. Mais n’oublions pas que nous sommes dans une Fiat et non dans un véhicule de la branche sportive Abarth.

Pour conclure sur le chapitre extérieur, vous aurez noté cette nouvelle et lumineuse teinte Rouge Sport et les élargisseurs peints.

Fiat 500X Sport, planche de bord.

A l’intérieur, on retrouve une ambiance elle-aussi plus sportive, entendez par là, plus sombre. Planche de bord anthracite comme les rétroviseurs, ciel de toit noir et volant mêlant le cuir et l’alcantara surpiqué de fils rouges.

Fiat 500X Sport, volant cuir/alcantara.

D’ailleurs, je note l’usage dans le “bon sens”, à mes yeux, de cette association. En effet, contrairement à beaucoup de marques qui placent les parties cuirs à 10h10, Fiat a fait le choix inverse, ce qui permet d’avoir les mains sur l’alcantara. Ainsi, la prise en main s’en trouve améliorer pour les moments “sportifs”. Alcantara qu’on retrouve aussi sur la casquette du tableau de bord. Enfin, ajoutez à ça le pédalier aluminium, et la voiture a son survêtement complet.

 

Et techniquement ?

Avant de se lancer sur la magnifique route Napoléon, il convient de faire un petit point technique. Oui, car Fiat ne s’est pas contenté de ne faire qu’uniquement des modifications esthétiques. Comme vous l’avez noté sur les photos, la modification la plus flagrante est constituée par un nouveau jeu de jantes optionnelles en 19 pouces (!) chaussé en Dunlop Sportmaxx 225/40 (18 pouces de série).

Ensuite, les amortisseurs sont revus pour abaisser la voiture de 13mm grâce des ressorts plus courts et plus fermes. L’hydraulique est mise à jour pour tenir compte de cette course plus faible. Fiat annonce un raffermissement de 26%. Enfin, la direction reçoit elle-aussi un tarage revu pour plus de fermeté.

Niveau moteur, nous avions à l’essai le 1.3l turbo “Firefly” de 150ch accouplé à la boite double embrayage 6 vitesses DCT.

 

Le look c’est bien mais sur la route ?

Ces présentations complètes étant faites, il est temps de monter à bord et d’aller explorer les routes de l’arrière pays niçois et la route Napoléon. Par chance, en cette mi-novembre, le soleil est de la partie et nous allons pouvoir juger du comportement sur le sec.

Départ de l’aéroport, le 500X se faufile dans la circulation urbaine sans souci, on sent qu’il est dans son élément. La boite enchaîne les 6 rapports doucement, le moteur se laisse à peine entendre. On note tout de même la fermeté de la suspension qui percute un peu sur les bouches d’égout (dégoût ?) et autres joyeuses secousses urbaines.

Photos Fiat officiel.

Ouf, nous arrivons enfin à sortir de la ville et nous allons pouvoir profiter des beaux virages qui se dessinent devant nous. On place la boite en manuelle pour profiter des palettes au volant, pas de mode sport sur la boite, dommage.

On constate à ce moment que la boite n’est pas des plus réactive lorsqu’on souhaite avoir de la reprise. On sent une hésitation et elle tarde à rétrograder pour permettre au moteur de prendre des tours.

Photos Fiat officiel.

Le moteur, quant à lui, délivre bien sa puissance et une fois le turbo chargé, il n’a aucune peine à déplacer ce 500X. Pour rappel, il produit 150ch à 5500Tr/min et un couple de 270Nm à 1850 Tr/min. Ces chiffres se ressentent à la conduite et le moteur a un joli punch à bas régime.

Il possède néanmoins les défauts des moteurs downsizé, c’est à dire un certain lag en dessous de 2000 Tr/min.

Photos Fiat officiel.

La consommation est tout de même raisonnable puisque sur le parcours d’essai vallonné et avec une conduite dynamique, nous avons tourné autour de 8,5l au 100km.

Les améliorations châssis sont de leurs côtés bien significatives. Après avoir pu ré-essayer la version normale, on ressent bien la nouvelle dynamique de cette version Sport. La voiture s’inscrit plus vivement et ne prend que très peu de roulis. La direction plus ferme profite elle-aussi à cette sensation de précision. Le train arrière est difficile à prendre en défaut et la voiture suit la trajectoire sans férir.

Les suspensions raffermies sont beaucoup moins gênantes lorsque le rythme s’accélère. Elles permettent en effet un très bon maintien de caisse.

Photos Fiat officiel.

 

 

L’heure du bilan

Photo de famille entre le Fiat 500X Sport et sa cousine de rallye Abarth 124 R-GT.

A l’heure de rendre les clés, il en ressort une impression plutôt positive. Hormis la boite automatique qui n’a pas un comportement exemplaire par rapport à l’orientation de la voiture, le reste est bon compromis. La voiture accélère bien, garde ses aspects pratiques, perd un peu en confort ce qu’elle gagne en précision pour une conduite plus incisive.

Niveau tarif, ce modèle Sport de 150Ch DCT est en vente au prix de 28 990eu (hors remise du moment). Alors messieurs, convaincu ?

Merci Fiat France pour leur invitation et bon vent à Christophe dans ses nouvelles fonctions !

A propos de l'auteur

Jordan Prot

Jordan Prot

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire