Good bye Sir John Surtees

Le sport mécanique, qu’il soit sur 2 ou 4 roues, vient de perdre l’un de ses plus grand champion, Sir John Surtess “s’est éteint paisiblement” vendredi 10 mars dernier à l’age de 83 ans, entouré de son épouse Jane et de ses filles Leonora et Edwina au St Georges Hospital de Londres précise tristement le communiqué de presse officiel.

John Surtees

John Surtees

Sir John fut le seul pilote à avoir été sacré champion du monde de Formule 1 et de vitesse moto ! Si de note côté nous retenons le titre mondial en Formule 1 1964, avant ça John Normann Surtess connu une sublime carrière sur 2 roues : il est sept fois Champion du Monde Moto, trois fois en 350 (1958, 1959, 1960), quatre fois en 500 (1956, 1958, 1959, 1960), ou encore 6 victoires au très exigeant Tourist Trophy de l’Ile de Man en 15 participations !! Sacré palmarès, quasiment exclusivement sur MV Agusta, qu’il va poursuivre sur 4 roues dès 1960.

John Surtees sur MV Agusta au TT de l'Isle de Man

John Surtees sur MV Agusta au TT de l’Isle de Man

Après des débuts sages en 1961 et 1962 au sein de l’écurie Yeoman Credit Racing Team, il rejoint ensuite la Scuderia Ferrari au sein de laquelle il écrira une nouvelle page de sa carrière. Le point culminant sera l’ultime tour de l’ultime grand prix de la saison 1964 durant lequel le titre promis à Jim Clark sur sa Lotus glisse finalement entre les mains de Graham Hill pour sacrer John Surtess au volant d’une fidèle Ferrari 158, célèbre pour ses jantes bleu ciel, avec un tout petit point d’avance ! La même année, avec son coéquipier en F1 il s’engage aux 24h du Mans au volant d’une Ferrari 330P, le duo Bandini/Surtess signera la pole position et une 3ème place à l’arrivée complétant une podium 100% Ferrari, montrant une nouvelle fois sa polyvalence.

John Surtees Ferrari 158 FOS Goodwood 2014

John Surtees Ferrari 158 FOS Goodwood 2014

Après quelques belles saisons en F1 au sein de la Scuderia – 2ème en 1966 derrière le champion du monde Jack Brabham – il rejoint Honda pour relever un nouveau challenge durant 2 saisons et après un bref passage chez BRM, il fonde en 1970 sa propre écurie de Formule 1, suite logique à ses yeux, une belle aventure qui durera jusqu’en 1978 et permettra quelques victoires en championnat Can Am également. Le Champion Britannique aura disputé 111 Grands Prix, décrochant 6 victoires, 8 poles, 24 podiums et 11 meilleurs tours en course.

John Surtees

John Surtees

“John était un mari aimant, un père, un frère et un ami. Il était aussi l’un des grands des sports mécaniques”, lit-on également dans ce communiqué. “Il a été un véritable exemple pour sa capacité à s’élever à son meilleur niveau et à se battre jusqu’à la fin.” Si son palmarès est impressionnant, la vie n’aura pas été tendre avec lui, voyant nombre de ses camarades disparaître en course, ce destin tragique touchant son fils Henry en 2009 victime d’un accident lors d’une course de Formule 2 britannique. Profondément touché John créa la «Henry Surtees Foundation» pour assister les victimes d’accidents et aide les jeunes pilotes désargentés à financer leurs débuts de carrière. Un homme au grand cœur toujours souriant et partageant ses souvenirs avec le public, nous avions encore échangé quelques mots lors du dernier Goodwood Revival…

John Surtees

John Surtees

Good bye Sir John Surtees !

Ambroise Brosselin

Author: Ambroise Brosselin

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Alpine A110 2017
Salon de Genève 2017 : Interview de Michael van der Sande, PDG d’Alpine Automobiles

RUF CTR 2017
RUF CTR 2017, l’autre renaissance du Salon de Genève 2017

Alpina B5 Bi-Turbo
Alpina B5 Bi-Turbo : Ne l’appelez M5

Fermer