Actualité Salon Auto Salon de Genève Toyota

Interview de Tetsuya Tada, Ingénieur en Chef de Toyota Gazoo Racing, en charge de la Toyota Supra

Tetsuya Tada - Toyota GR Supra - Salon de Genève 2019

Première européenne à Genève pour la Toyota GR Supra présentée mi-janvier. Nous avons pu interviewer Tetsuya Tada, Ingénieur en Chef de Toyota Gazoo Racing, en charge de la Toyota Supra. L’occasion pour nous d’en savoir plus sur le développement de la nouvelle sportive de la marque nippone et du travail réalisé par l’équipe du projet Supra. 

AutomotivPress : Pourquoi le retour de la supra après si une longue d’absence ?
Tetsuya Tada : “Comme vous le savez, la GT86 est sortie il y a maintenant 7 ans, en 2012. Mais pendant la phase de développement de la GT86, notre président Mr Akio Toyoda, a toujours dit qu’éventuellement, il aimerait avoir 3 modèles de Toyota sportives.”

AP : Pourquoi s’être tourné vers BMW comme partenaire ?
Tetsuya Tada : “Le projet Supra a lui aussi débuté en mai 2012, pendant les essais presse de lancement de la GT86 à Barcelone.
J’étais à Barcelone lorsque j’ai reçu un appel du siège au Japon. J’avais pour mission secrète d’aller à Munich au siège de BMW. En recevant cet appel, j’ai tout de suite su, que c’était à propos de la Supra.
Je savais instinctivement que c’était à propos de la Supra, car toutes les générations de Supra ont un point commun : le 6 cylindres en ligne. Et en 2012, BMW était le seul constructeur à produire cet architecture moteur.”

Tetsuya Tada

AP : Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontré dans le développement ?
Tetsuya Tada : “Il y a eu tellement de challenge pendant le développement de cette voiture, mais si je ne devais en choisir qu’un seul, ça serait la façon de retranscrire le son du moteur au conducteur. Bien sûr si vous regardez le marché actuel, il y a beaucoup de voitures de sport qui ont un joli son moteur. Mais depuis le début de cette année, il y a une nouvelle réglementation de limitation concernant le son des voitures. Il va devenir difficile de conserver et de créer de jolis sons avec ces nouvelles régulations. Il était donc difficile de respecter cette nouvelle réglementation tout en maintenant un bon son moteur.”

Tetsuya Tada

AP : L’évolution mécanique de la Supra ne va-t-elle pas être ralentie par la dépendance envers BMW ?
Tetsuya Tada : “Je n’ai aucune crainte à ce sujet ! Bien sûr la Supra est une voiture de sport qui nécessite une mise à jour annuelle dans différents domaines, pas seulement le moteur, mais aussi les suspensions, le châssis. Elle continuera donc d’évoluer dans le futur et nous espérons pouvoir proposer des versions spéciales ou limitées. Il est vrai que dernièrement, la principale méthode de développement, spécifiquement pour les voitures de sport, était de développer à 100% en interne. Mais je pense que ça n’est plus le cas désormais. Aujourd’hui, dans le monde actuel, beaucoup d’entreprises avec des technologies et méthodes différentes travaillent ensemble, pour créer d’encore meilleures voitures. En ce qui concerne la peur d’être ralenti dans le futur, je pense qu’il y a un plus grand risque de ralentissement si une seule entreprise essaie de tout faire par elle-même, car le nombre de moteurs qu’elle peut fabriquer ou qu’elle peut gérer seule est limité.
Comme vous le savez, cela a pris 7 ans à la 5ème génération de Supra pour arriver sur le marché. Une des raisons qui explique ce temps, est le fait qu’au début nous avons pensé tout faire en interne.”

Tetsuya Tada
Toyota GR Supra – Salon de Genève 2019

AP : Quels sont les points forts et les spécificités aérodynamiques ?
Tetsuya Tada : “La meilleure façon de répondre à cette question est de prendre la voiture, de la retourner et de regarder à l’arrière. Donc si vous recevez la voiture, s’il-vous-plait, utilisez un pont et jeter un œil en dessous. Vous pourriez être surpris que, même en dessous, il y a plusieurs spécificités aérodynamiques pour optimiser le flux d’air.”

Tetsuya Tada

AP : La Supra commence une carrière en compétition, la verra-t-on en catégorie GT en Endurance comme au Mans ?
Tetsuya Tada : “Il est vrai que nous avons plusieurs invitations à participer à de grandes courses populaires dans différentes régions. Dans le cas du marché américain, nous participons déjà depuis le mois dernier en Nascar. Pour le Japon, nous avons officiellement annoncé notre arrivée dans le championnat Super GT. En arrivant en Europe, nous nous sommes, comme vous, demandé quelle catégorie serait la plus adaptée à cette voiture. Serait le LMGT, le GT3 ou le GT4 ? La voiture que vous avez sur le stand est un concept d’une version pour la catégorie GT4…”

Toyota GR Supra GT4 – Salon de Genève 2019

Remerciements aux équipe de Toyota France pour l’organisation de cet interview.

Crédits vidéo @ Jpog Photographie et photos @ Joris Clerc, traduction @ Océane Prot

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous