Actualité Historique McLaren Sport Auto

Le London Classic Car Show célèbre la McLaren F1 et son créateur Gordon Murray

McLaren F1 LM (XP LM)
McLaren F1 LM (XP LM)

Le London Classic Car Show célèbre la McLaren F1 et son créateur Gordon Murray, qui à propos de cette auto a déclaré que ce fut “une tentative, jamais réalisée auparavant, de construire la voiture la mieux conçue, pour le conducteur/pilote”. Clairement, cette tentative a plus que réussit, vu le palmarès de la McLaren F1 en compétition, supercar homologuée pour la route, présentée lors du Grand Prix de Monaco 1992.

McLaren F1 LM (XP LM)
McLaren F1 LM (XP LM) dite “Orange Papaye” propriété de McLaren Cars Ltd / MSO

Selon le collectionneur de voitures et animateur Jay Leno, propriétaire d’une F1 de série, “c’est tout simplement la meilleure voiture du 20ème siècle” ! Nous le croyons sur parole… heureux homme. Produit entre 1992 et 1998, seulement 106 exemples ont été construits : 64 étaient des versions routières (F1), cinq versions LM (LM) – célébrant les cinq F1 GTR ayant terminé les 24 Heures du Mans 1995 aux places 1, 3, 4, 5, et 13 -, deux de route GT à longue queue (GT), cinq prototypes (XP), 28 de course (GTR), un prototype LM (XPLM) et un prototype GT (XPGT). Autant dire que l’engin est très rare sur nos routes !

McLaren F1
McLaren F1

Au London Classic Car Show de Londres (18-21 Février) cinq McLaren F1 seront présentes : deux voitures de route, deux de compétition GTR (691 ch) et une route GT (surement l’exemplaire exposé sur le stand McLaren au Salon de Genève 2015). Gordon Murray – l’un des père de la F1 avec le designer Peter Stevens et les dirigeants de McLaren Cars Ltd à l’époque (Mansour Ojjeh, Ron Dennis, Bob Hillman et Creighton Brown) – travaille étroitement avec les organisateurs de l’évènement, accompagnés du département patrimoine de MSO (McLaren Special Operations) et de Lanzante à qui l’on doit la préparation, l’engagement et la victoire de la F1 GTR aux 24 Heures du Mans 1995.

Lazante est à nouveau sur le pont puisque MSO l’a mandaté pour homologuer la récente P1 GTR pour la route ! Si, si, c’est très sérieux, puisque un exemplaire est déjà immatriculé.

McLaren F1
McLaren F1

De nombreux objets connexes d’époque compléteront l’exposition F1 comme la combinaison de course porté par JJ Lehto quand il a remporté le Mans ’95, les bagages sur mesure de la voiture de route, un kit d’outils sur mesure en titane, un bloc moteur V12 BMW 6 064 cm3627 ch à 7 400 tr/min et 651 Nm à 5 600 tr/min – véritable pièce d’horlogerie. Avec 1140 kg sur la balance, la F1 “standard” affiche un superbe rapport poids/puissance de 1,82 kg/ch. Ne quittons pas le mode des tocantes avec l’une des montres Tag Heuer transmis à chaque propriétaire dont le numéro de série de leur voiture est gravé sur le fond ! Enfin, des dessins techniques, des photos et films spéciaux produits par McLaren pour célébrer le 20ème anniversaire de la victoire au Mans seront également présentés.

McLaren F1 - V12 BMW 6.0L
McLaren F1 – V12 BMW 6.0L

“Lorsque nous avons commencé à travailler sur la F1, nous avons comparé toutes les supercars du moment, Ferrari, Lamborghini, Porsche, ainsi de suite ainsi que les aspects de voitures aussi variées que la Honda NSX et la Lotus Elan des années ’60s” confie Gordon Murray, responsable du projet F1. “L’idée était d’améliorer la performance, la dynamique du véhicule, l’utilisation et le confort, autant que les outils de production nous permettaient de la faire, pour être utilisé véritablement tous les jours. Nous avons réalisé tout ces points… sauf peut-être pour la direction. La F1 est très proche, mais ne peux pas faire mieux que la pureté de la direction de la Lotus Elan.”

Gordon Murray créateur de la McLaren F1
Gordon Murray créateur de la McLaren F1

Il faudra près de trois mois et demi pour construire chaque voiture et maitriser des matériaux exotiques issus des satellites : feuille d’or (isolation thermique du compartiment moteur représentant une valeur de 2 500 £ivres sterling), de titane, de magnésium ou de kevlar. Un modem intégré à la voiture permettait de la relier au support technique de McLaren partout dans le monde. McLaren a perdu de l’argent sur chaque voiture malgré son prix de vente astronomique de 634 500 £ivres sterling en Angleterre. A titre informatif, la révision des neuf mois coûtait entre 2 000 et 3 000 £ivres sterling et la révision des 18 mois coûtait jusqu’à 10 000 livres sterling !

McLaren F1
McLaren F1

Il faut préciser que les performances étaient exceptionnelles pour 1993, faisant de la McLaren F1 l’une des plus rapide voiture de série :
0-48 km/h (0-30 mph) : 1,72 sec
0-96 km/h (0-60 mph) : 3,15 sec
0-161 km/h (0-100 mph) : 5,56 sec
0-241 km/h (0-150 mph) : 10,47 sec
0-322 km/h (0-200 mph) : 21,43 sed
400 m Départ Arrêté : 10,37 sec à 240,15 km/h (149,22 mph)
1 000 m Départ Arrêté : 18,16 sec à 306 km/h (190,9 mph)
VMax : 386 km/h (228,6 mph)

Le 31 mars 1998, la McLaren F1 devenait la voiture de série la plus rapide au monde avec une vitesse de pointe officielle de 386,7 km/h établie sur le terrain d’essais Volkswagen de Ehra-Lessien. Il faudra atteindre 2005 avec l’arrivée de la Koenigsegg CC puis la Bugatti Veyron 16.4 quelques mois plus tard pour battre cette valeur. La McLaren F1 garde cependant le record pour une voiture à moteur atmosphérique.

McLaren F1
McLaren F1

Les propriétaires qui ont la prévoyance et les moyens d’acheter la voiture quand elle était neuve ne pouvaient pas faire meilleur investissement. Cet été, une McLaren F1 LM 1998 s’est vendue aux enchères (RM Sotheby), en Amérique à Monterey, pour près de 9 millions de £ivres sterling !

Plus d’infos :
http://www.thelondonclassiccarshow.co.uk/
http://cars.mclaren.com/MSO
http://www.gordonmurraydesign.com/

Source CP London Classic Car Show

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous