Actualité Concept Mazda

Mazda SkyActiv X, l’avenir du moteur essence

Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept

Au Salon de Tokyo, Mazda présente deux concepts : une berline compacte Kai préfigurant la future Mazda3 et une étude de style Vision Coupé reflétant “une esthétique japonaise minimaliste, exprimant une puissante sensation de vitesse”, version coupé 4 portes du RX Vision Concept. Mais ce qu’il faut retenir avant tout, c’est le lancement d’une nouvelle technologie moteur, nommée SkyActiv-X, premier essence de série à adopter l’allumage par compression. En clair le mélange air/carburant s’enflamme spontanément lorsqu’il est comprimé par le piston. Bénéfices attendus, une meilleure combustion, moins de pollution, un consommation en baisse de 20 à 30% (équivalente à un moteur diesel) alors que les performances, le couple notamment, augmentent de 10 à 30% par rapport à l’actuelle techno SkyActiv-G.

Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept

“Kai”, le pionnier

Mazda est l’un des rares constructeurs à ne pas avoir cédé aux sirènes du “down-sizing”, préférant s’investir dans le développement des  moteurs atmosphériques 100 % thermique. De plus, Mazda ne s’est pas engoufré pour autant vers l’hybridation et l’électrique. Nous aimons ces choix mécaniques à contre-courant des tendances “ecolo/politiquement correct”. Le constructeur de Hiroshima n’a cesse d’expliquer que le moteur essence atmo’ peut encore être amélioré, en le rendant moins gourmand, moins polluant et plus efficient.

Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine

C’est donc sous le capot du concept Kai, signifiant “le pionner” en japonais, que le moteur SkyActiv-X fait son apparition officielle. Car avant sa présentation à Tokyo, il termine sa mise au point dans des “mulets” Mazda3 2017. Le principe est simple, comprimer plus fortement le mélange air/essence pour en tirer davantage d’énergie utile, mais complexe à mettre en œuvre. L’allumage n’est plus commandé par l’étincelle électrique de la bougie mais par l’élévation de température consécutive à la compression du mélange. L’originalité du système Mazda réside dans les faits que c’est une combinaison des deux – allumage par compression et bougie – qui va enflamer le mélange air/essence. Mazda a réussi à solutionner deux importantes problématiques qui étaient un frein à sa commercialisation : maximiser la plage dans laquelle l’allumage par compression est possible et garantir une transition imperceptible entre l’allumage par compression et l’allumage par bougies. La technologie Skyactiv-X permet au final de réunir les avantages de l’essence et du diesel.

Mazda3 SkyActiv-X proto
Mazda Gasoline Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda3 SkyActiv-X proto
Mazda Gasoline Skyactiv-X SPCCI Engine

Tous les constructeurs ont, sans succès, tenté d’introduire en série une combustion par compression HCCI (pour Homogeneous Charge Compression Ignition). Mazda a réussi à élargir considérablement la plage d’utilisation du moteur grâce à, sa combustion déclenchée par compression d’une part, tout en conservant l’usage de la bougie d’autre part. Nommé SPCCI (pour Spark Controlled Compression Ignition), l’étincelle provoque une mini-combustion localisée, ne déclenchant pas une combustion classique, mais une très rapide augmentation de pression, suffisante pour déclencher l’allumage, simultanément dans toute la chambre. Il permet de faire brûler un mélange homogène pauvre en carburant, sans restriction d’air à l’admission. Grâce à un taux de compression de 18:1, encore plus élevé que celui des moteurs diesel récents, le rendement thermodynamique obtenu est bien meilleur, la pollution en moins. La combustion SPCCI est utilisée à faible et moyenne charge, circulation de traffic la plus courante, tandis qu’à forte charge c’est la combustion classique à mélange stoechiométrique qui est conservée.

Les performances sont en augmentation de 10 à 30% (hausse du couple), la consommation affiche une baisse de 20 à 30%, équivalente à un moteur diesel. Mazda annonce des performances très intéressantes en ces temps de DieselGate : un bloc 2.0L Skyactiv-X dont la puissance est identique au 2.0L SkyActiv-G de la MX-5, soit 160 ch, emet des émissions de CO2 inférieures à celle d’une Mazda2 1.5L diesel, soit 89 gr/km, pour une consmmation moyenne inférieure à 3,8L/100 km.

Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Gasoline Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine
Mazda Skyactiv-X SPCCI Engine

Le concept Kai annonce la couleur de ce que sera la future Mazda3, reprenant le design maison Kodo, “l’âme en mouvement”, caractérisé par un style très épuré, avec un long capot, une calandre verticale, des optiques fines et étirées, un habitacle reculé dynamisant le profil, des galbes latins et une épaisse custode germanique. L’arrière est arrondi, souligné par les doubles feux ronds et les deux sorties d’échappement logées dans l’extracteur arrière. Mazda parle d’une “silhouette athlétique aux proportions imposantes qui prend littéralement vie sous l’effet des subtils jeux de lumière qui se reflètent sur les flancs de la carrosserie”. La présentation est élégante et sportive à la fois, posée sur de grandes roues (20″), mettant en avant le plaisir de conduite.

Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept

L’habitacle est en harmonie avec le style exterieur : pureté, simplicité, sportivité et elégance. La technologie présente – par le système d’infotainment (un large écran) à la base du pare-brise – n’a rien d’ostentatoire et reste discrète. Le tableau de bord est minimaliste mais complet avec son bloc compteur à 3 cadrans dotée d’une instrumentation classique. Superbe !

Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept
Mazda Kai Concept

Crédit photos @ Mazda et Newspress