Nissan GT-R Nismo : développement et chrono record sur le Nürburgring
Actualité Nissan Vidéos

Nissan GT-R Nismo : développement et chrono record sur le Nürburgring

Le 30 septembre, quatre pilotes d’essai ont pris tour à tour place aux commandes de la Nissan GT-R Nismo. Ils ont effectué chacun 2 tours sur la boucle nord du Nürburgring dite Nordschleife. L’objectif est clair : établir le record du tour le plus rapide du circuit par un modèle de série (hors prototypes et séries limitées). En fin de journée, on peut lire la satisfaction sur les visages de l’équipe Nissan Nismo : 7 minutes 8 secondes 679 millièmes !

Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring

Le Nürburgring juge de paix pour la GT-R ?

D’une longueur de 20,6 km au relief varié, la boucle nord du Nürburgring Nordschleife accueille les équipes d’essai de tous les constructeurs. Ses courbes rapides et ses lignes droites favorisent les autos fortement motorisées, la vitesse moyenne étant d’ailleurs supérieure 150 km/h pour les meilleurs. Pour Nissan, cela fait 24 ans que la marque nippone teste la GT-R sur le Ring. Ces essais ont commencé en 1989 avec la Skyline GT-R R32. Depuis lors, chaque modèle de GT-R fait ses preuves sur ce circuit. Avant la présentation officielle de la version Nismo, l’équipe a décidé de la chronométrer avec une référence déjà conséquente de 7 min 16 sec réalisé en 2013. Depuis 2008, la GT-R R35 a eu 3 temps d’officialisés : 7 min 26 sec 70 en 2008, 7 min 24 sec 22 en 2011 puis 7 min 19 sec 10 en 2012.
« Un bon temps de référence sur le Ring fait partie de la crédibilité d’une voiture sportive » explique Andy Palmer, Executive Vice President of Product Planning and Brand Strategy de Nissan. « La plupart des voitures ayant réalisé un temps autour des 7 minutes sont des supercars artisanales et extrêmement chères. Nous avons créé quelque chose de meilleur que la majorité de toutes ces voitures. Pour moi, c’est une véritable prouesse. Nissan est très compétitif, c’est une marque accessible. Et c’est ce pourquoi la marque se bat : innover autrement ». Chez Nissan, les lettres GT-R sont spéciales, explique Andy Palmer : « Elles signifient Gran Turismo Racing. Le GT renvoie aux quatre places et aux longues distances parcourues rapidement dans un confort total. “R” est l’emblème de la course, et la promesse de pouvoir aller vite sur un circuit. Les quatre places sont très importantes à nos yeux : c’est une quatre places très performante ».

Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring

Une équipe issue des circuits

Nismo, le label haute performance de Nissan, possède une longue expérience de la piste, particulièrement en course Super GT et lors d’épreuves telles que les 24 heures du Mans. L’équipe s’est armé de quatre pilotes de course expérimentés, avec chacun un fort potentiel pour battre le record du tour le plus rapide. Parmi eux Sébastien Buemi, 3e pilote de l’écurie Red Bull Infiniti, Michael Krumm, ambassadeur et pilote Nismo, Armin Hahne, pilote de tourisme allemand et grand spécialiste du Ring et Tetsuya Tanaka, pilote japonais expert du Ring également. Les préparations ont débuté sur le Nürburgring, au début de l’été, jusqu’au dernier jour de septembre. Le temps était parfait, déclare Michael Krumm : « Frais, sec, sans trop de vent. Nous avions l’après-midi pour battre le record. La voiture était en ordre de marche. C‘est la Nissan GT-R Nismo avec options piste qui a été utilisée ».

Hiroyoshi Kato, 57 ans, le pilote d’essai Nissan le plus expérimenté sur le Nürburgring, se trouvait derrière le volant ce jour-là pour les tours préparatoires. Ce dernier reconnaît avoir à son actif plus de 5000 tours du Ring. Son premier essai sur ce circuit a eu lieu en 1988. Il a piloté plusieurs générations de GT-R, à commencer par la R32 Skyline commercialisée en 1989.

Kato-san a apporté sa contribution à toute l’équipe. Ses remarques techniques et dynamiques ont été essentielles aux ingénieurs chargés du développement. Il a également été chargé d’une tâche inhabituelle : effectuer le premier repérage de la piste. « C’était pour des raisons de sécurité. Le Nurburgring est très long. Les conditions de route peuvent donc y varier très rapidement, alternant zones sèches et humides, froides ou tempérées. J’ai donc reporté l’état du circuit aux autres membres de l’équipe pour qu’il n’y ait pas de mauvaise surprise » dit-il avec un sourire.

Chaque pilote a bouclé deux tours, alternativement derrière le volant. Chacun a cherché à baser sa stratégie sur les enseignements du précédent pilote. Sébastien Buemi est parti le premier : « J’ai réalisé un temps de 7 minutes 12 secondes sur le premier tour » déclare il. « Je tiens à féliciter Michael Krumm pour ce record tant espéré ». Puis, Armin Hahne et Tetsuya Tanaka ont suivi. Michael Krumm a bouclé la séance avec une premier temps de 7 min 10 secondes. C’est au second tour que Michael Krumm a franchi la ligne d’arrivée à 7 min 8 secondes 679, établissant le record de la Nissan GT-R Nismo sur le Nürburgring.
Au final, le temps de Michael Krumm à bord de la Nissan GT-R Nismo sur le Nürburgring est plus rapide de plus de 10 sec que le précédent record de la Nissan GT-R en octobre 2012.

Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo - 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring
Nissan GT-R Nismo – 7 min 8 sec 679 au tour sur le Nürburgring

Sources CP Nissan

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous