Actualité McLaren

Nouvelle ère pour McLaren avec l’entrée en production de la 720S, Super Series deuxième du nom

McLaren 720S et 12C
McLaren 720S et 12C

Le passage à la production de la McLaren 720S, Super Series deuxième du nom, marque le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire de McLaren Automotive. La “P14” remplace la famille de modèles “P11” de première génération, qui a débuté avec la (MP4)12C suivie des 625C (réservée à l’Asie), 650S et 675LT. La 720S est le premier des 15 nouveaux modèles que McLaren à confirmés, d’ici à la fin de 2022, dans son plan stratégique “Track22”. C’est aussi la première fois que le “jeune” marque anglaise renouvelle une famille de modèle depuis le lancement de McLaren Automotive en 2010.

McLaren 720S et 12C
McLaren 720S et 12C

“La nouvelle production de la McLaren 720S est capital pour McLaren Automotive, marquant la première fois depuis la création de la société en 2010, le renouvellement d’une famille par une toute nouvelle génération”, a commenté Mike Flewitt, Directeur Général, McLaren Automotive, s’exprimant lors d’une courte cérémonie au Centre de production McLaren. “L’intérêt du client pour la nouvelle McLaren 720S, suite à son dévoilement en mars au salon international de l’automobile de Genève, a considérablement dépassé nos attentes et nous saluons la fin de la Super Series de première génération, en sachant que nous avons un successeur qui repousse des limites, vers de nouveaux sommets, dans ce segment des supercars”.

Disponible à la commande auprès des détaillants McLaren, la 720S peut être entièrement configurée sur un microsite en ligne dédié : https://720s.mclaren.com/

McLaren 720S et 12C
McLaren 720S et 12C

“P11”, la première McLaren de “grande” production

La Super Series de première génération a lancé McLaren Automotive dans le monde des supercars, avec au total plus de 7000 unités vendus. L’histoire de ce modèle portant la désignation interne de “P11”, a débuté en 2009 lorsque la (MP4)12C a d’abord été dévoilé et ensuite lancé en 2011, par la société récemment formée. Avec un châssis MonoCell en fibre de carbone composite et un moteur V8 3.8L biturbo de 600 ch, le premier modèle McLaren – depuis près de deux décennies – présentait une alternative sérieuse aux supercars concurrentes.

Un an plus tard, le 12C Spider a été dévoilé aux États-Unis à Pebble Beach. Doté d’un toit rigide pliable et rétractable en moins de 17 secondes, le Spider a été construit autour du même châssis MonoCell que le Coupé. Le 12C Spider n’a pas exigé de renforcements supplémentaires, habituellement requis pour une voiture à toit ouvert. Grâce à la technologie du châssis en fibre de carbone McLaren, la rigidité n’a pas été altérée.

Ce ne fut pas seulement sur la route où le 12C a excellé. La 12C GT3, qui a présenté une série de mises à niveau aérodynamiques et des mesures de poids, a été conçu pour participer à la catégorie FIA ​​GT3 et a réussi dès le début, marquant sa première victoire de course au Circuit de Navarra en Espagne en mai 2012. Du programme 12C a émergé l’édition GT Can-Am, conçue pour être utilisée en “track-day”.

La famille “P11” a connu une croissance significative en 2014, avec le lancement des 650S et 650S Spider lors du Salon de Genève de cette année. En rejoignant le 12C existant dans la gamme Super Series, le 650S a incorporé des fonctions de conception et d’ingénierie inspirées du modèle phare, la McLaren P1. Offrant le meilleur rapport poids/puissance dans sa catégorie, les performances et l’efficacité ont tous deux augmenté, sans dégradation notable du confort.

McLaren Super Series I : 12C / 650S / 675LT
McLaren Super Series I : 12C / 650S / 675LT

Suite au succès sur piste de la 12C GT3, il semblait naturel que le 650S soit également décliné dans cette version dédiée au sport automobile. Révélé lors du Festival Of Speed de Goodwood de 2014, la 650S GT3 offrait une meilleure aérodynamique ainsi qu’un raffinement amélioré et un confort de conduite. En début de compétition en 2015, la voiture s’est révélée encore plus efficace que son prédécesseur, remportant à la fois les 12 Heures de Bathurst et la série Blancpain Endurance en 2016.

Au Salon de Genève 2015, la 675LT – en hommage aux modèle F1 “Longtail” de la fin des années 1990 – est restée fidèle à son homonyme emblématique, devenant le modèle Super Series le plus léger, le plus puissant et le plus rapide. Pesant 100kg de moins que la 650S, chaussée des pneus Pirelli PZero Trofeo R et dotés d’un intérieur dépouillé, mais toujours confortable, la 675LT a offert un concentrée des Super Series “P11”.

Face à la demande des clients, moins d’un an plus tard à la fin de 2015, une version Spider de la 675LT a été annoncée, produite en série limitée. La 675LT Spider reprenait toutes les caractéristiques techniques (poids, optimisation de l’aéro, augmentation de la puissance, géométrie de la suspension) du Coupé, ce qui en faisait la plus extrême des McLaren Spider jamais construites, mettant un point d’orgue à la première génération de Super Series.

Source CP McLaren

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous