Renault Sandero R.S. 2.0 Racing Spirit : Sportive Flex-Fuel !

Souvenez vous de la Sandero R.S. dont nous suivons l’existence depuis sa phase de développement. Et bien Renault, propose une nouvelle édition limitée, à 1500 exemplaires, de sa sportive “petit budget” comme on dit chez Top Gear. Petit rappel de cette version sportive, badgée Renault en Amérique du Sud : moteur 4 cylindres 2.0L flex-fuel de 150 ch en Essence (ou 145 ch en carburation Éthanol), boite de vitesses manuelle à 6 rapports courts, châssis sport développé par Renault Sport, poids 1,13T (rapport poids/puissance de 7,7 kg/ch), 0 à 100 annoncé en 8,5 sec et VMax de 202 km/h.

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Pneus Michelin Pilot Sport 4

La Sandero R.S. Grand Prix Concept lookée F1 du Salon de Sao Paulo nous avait mis l’eau à la bouche, mais ce n’était qu’un exercice de style. Avec l’édition limitée Racing Spirit, Renault passe au concret. Pourquoi donc cette Sandero R.S. 2.0 Racing Spirit nous plait tant ? Eh bien c’est l’anti thèse des sportives actuelles, aux moteurs downsizés turbo-compressés associés à des boites de vitesses automatiques pilotées multi-embrayage. Ici, nous retrouvons un bloc moteur que nous aimons particulièrement, le F7R (82,7mm × 93mm soit 1998 cm3), à double arbres à cames en tête, vu sur la Clio Williams (Clio I) qui sera ensuite remplacé par le F4R des Clio R.S. (Clio II et III). Avec cette adaptation “Flex-Fuel”, acceptant l’Essence comme l’Éthanol (alcool de canne à sucre dont la pollution est réduite de -40% vs l’essence !), il développe une puissance de 150 ch (110 kW) pour 205 Nm de couple (en alimentation Éthanol) et 145 ch (107 kW) pour 198 Nm de couple (en alimentation Essence). Les régimes maxi de puissance et de couple sont respectivement de 5750 tr/min et 4000 tr/min.

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Associé à une boite de vitesse à 6 rapports, il permet de propulser la placide citadine, née Dacia en Europe et basée sur la plateforme B0 de l’Alliance Renault-Nissan, en 8,5 sec de 0 à 100 km/h et d’accrocher une VMax supérieure à 200 km/h. Cette version sportive pèse 80 kg de plus que la version européenne, soit 1,13T (rapport poids/puissance de 7,7 kg/ch). La spécificité de cette édition Racing Spirit, ce sont ses pneus. Les Continental SportContact 3 en 205/45 R17 sont remplacés par des Michelin Pilot Sport 4, toujours de 17 pouces.

Pour le look, Renault à fait simple avec du noir souligné de touches de rouge : étriers de freins (280 mm à l’avant et 240 mm à l’arrière), logo central de roue, lame avant style F1, rétroviseurs, diffuseur arrière et bandes latérales spécifiques “Racing Spirit”.

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

L’habitacle est à l’unisson : plaque numérotée placée près de la commande de boîte de vitesses, bouches d’aérations latérales, cerclage du compteur et nouveau plafond noir. Les sièges s’habillent de bandes rouges et de surpiqûres. La console centrale à l’aspect noir brillant et les poignées intérieures de portes complètent l’harmonie rouge et noir de l’intérieur.

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Histoire de bien vous dégouter, on vous annonce le prix de cette édition limitée réservée exclusivement au Brésil : R$64000 soit environ 18500 €uros. Ils en ont de la chance ces brésilien ! Sachez que chez nous en France, le prix de l’Éthanol (alcool de betterave) est de 0,7 €uro/L soit la moitié du Super 95… Imaginez le succès d’une telle version ici. Dégouté, on vous dit !

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Renault Sandero 2.0 Racing Spirit

Source CP Renault

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Author: Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Kia Optima SW GT
Essai : Kia Optima SW GT, en attendant la Stinger

Essai AutomotivPress de la Kia Optima GT SW

Fermer