Retro Rides Gathering 2017… ils sont fous ces anglais !

Ce n’est pas une découverte, les anglais sont fans d’automobile sous toutes ses formes, et parfois ils n’hésitent pas à mélanger un peu les genres. Le Retro Rides Gathering est un événement décontracté qui permet de regrouper des voitures de toutes origines au travers d’une gigantesque exposition statique, un village de vendeurs avec en bonus de la bière bien-sûr mais surtout la course de cote de Shelsley Walsh, pour voir quelques unes des autos en action. Une sorte de fête de village qui aurait mal tourné, regroupant ainsi plus de 3500 visiteurs et des autos démoniaques à en perdre la raison.

C’est Nico, le sympathique propriétaire de la MG B GT Racing que nous avions essayée il y a quelques temps, qui nous propose un retour estival au cœur de l’évènement, pour tenter de prendre la mesure de la passion débordante des anglais.

Parmi les autos exposées, des anciennes dans leur jus à l’image de cette belle MG A.

Cette P1800 ES risque de faire grincer les dents des “Volvoistes” intransigeants, mais le look bad boy est assumé jusqu’au bout

Une Fiat 126, ça donne toujours le sourire, celle-ci même un peu plus que d’autres

La Lotus Europa au style tant décrié vieillit finalement plutôt bien, le jaune vif associé aux jantes noires aide sans doute à la rajeunir

Les utilitaires ne sont pas sexy ? Vous en dites quoi de ce break service Escort mk1 ? Moi je suis fan !

Une Ford Popular 100 E, plutôt banale bien que modernisé, les grosses jantes sont par contre plus que discutables !

Sauf qu’une fois un oeil jeté sous le capot, le gros turbo du RB26 fait reconsiderer les choses différement…

Ahh une Volvo break, impossible de ne pas repenser à notre expérience ECTO-1

Une M3 E30 à la déco Jagermeister, sympathique et ultra propre

Sauf que le 4 cylindres a laissé sa place à un V8, courant chez les Béhémistes me direz-vous, sauf qu’ici le V8 est un LS en provenance directe d’une Corvette !

Du coté des Mini les 1.6 turbo ne se remarquent même plus tant ils sont répandus

Tiens une petite française., originale une Clio 16S ici, même si la couleur est douteuse. Tout le monde regarde dans le coffre, on peut craindre une grosse sono…

… la grosse sono n’est en fait qu’un moteur sur le train AR !!

Et ce moteur est un VR6 VW … avec un gros turbo, quoi de plus logique que de trouver ça dans le coffre d’une Clio 🙂

Tiens une 2cv !

Bien basse et vraissemblablement affutée…

Effectivement, le bicylindre vient de la gamme motorad de BMW !

Oh une Type E, ou plutôt un chassis tubulaire habillé d’une coque plastique aux lignes s’approchant de celles d’une Type E

Et sous le capot, un tri-rotor Mazda, là aussi quoi de plus logique ?! 🙂

Ici par contre il s’agit d’une véritable Nissan préparée par Zakspeed, bel engin !

Fini pour le tour des paddocks, il est temps de passer à l’action avec la course de côte de Shelsley Walsh

J’ai toujours eu un faible inexpliqué et inexplicable pour les Hillman Imp

Quelque chose me dit que cette Sierra n’est plus tout à fait stock…

Une Skyline de l’époque où les Japonnais n’avaient pas encore découvert les courbes

En voilà une qui se fait de plus en plus rare, la BMW Z1 séduit toujours autant

Une autre auto en strict état d’origine, une Escort mk2 de rallye au riche passé en compétition

Il ne nous manque que l’odeur de gomme brulée 🙂

Quand le light is right s’applique à la 2cv, le résultat est spectaculaire !

Et pour finir, probablement la plus bestiale du week-end, une Ford RS200 pas vraiment colorée

Il n’y a pas dire, les anglais sont vraiment fous et c’est pour ça qu’on les aime !

Crédit photos @ Nico Sergent

Ambroise Brosselin

Author: Ambroise Brosselin

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Hublot Ferrari Finali Mondiali 2017
Hublot partenaire des Ferrari Finali Mondiali sur le circuit du Mugello

Hublot et Ferrari ont célébré ensemble les traditionnelles Finali Mondiali qui marquent la fin des championnats GT Ferrari. Un événement...

Fermer