Actualité Bugatti Horlogerie / Montres

SIHH 2017 : Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe Performance

Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe Performance

Parmigiani Fleurier, partenaire de Bugatti depuis 2004, a dévoilé au dernier SIHH 2017 le Bugatti Aerolithe Performance, une nouvelle variation de son chronographe classique célébrant l’extraordinaire prototype de 1935.

Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe Performance

La manufacture suisse Parmigiani Fleurier et Bugatti dévoilaient en 2004 leur partenariat avec deux créations hors du commun : l’exceptionnelle supercar 16.4 Veyron et la révolutionnaire PF Bugatti Type 370. Depuis, les montres pour Bugatti ont toujours été conçues selon le même principe : avoir un bloc moteur au poignet. Lors de la précédente édition du SIHH, Parmigiani Fleurier avait présenté la Bugatti Super Sport Saphir, une variation transparente de sa superwatch conçue en 2010 en hommage à la voiture de série la plus rapide du monde qui battait le record du monde de vitesse à 431 km/h.

Parmigiani Fleurier Bugatti Super Sport Saphir
Parmigiani Fleurier Bugatti Super Sport Saphir

Cette année, elle rend une nouvelle fois hommage à un modèle ô combien mythique : la Bugatti Aérolithe. Une pièce classique aux antipodes de son dernier modèle : le Parmigiani Fleurier Bugatti 390 Concept Watch annonçant la supercar Chiron.

Après avoir célébré la Bugatti Atalante en 2010, Parmigiani Fleurier rendait hommage trois ans plus tard à un modèle avant-gardiste ayant marqué l’histoire du constructeur de Molheim : l’Aérolithe. Cette voiture, construite à un seul exemplaire en 1935, a été fabriquée dans un alliage spécial de magnésium – l’électron – qui la rend extrêmement légère et résistante aux chocs. Revers de la médaille : elle est très inflammable et ne permettait pas la moindre soudure. La carrosserie – à la couleur unique « crème de menthe »- a donc été construite en deux parties rivetées au niveau d’une épine dorsale.

Bugatti Aérolithe
Bugatti Aérolithe

Le chronographe Parmigiani Fleurier Bugatti Aerolithe tranche dans la collection dédiée au constructeur de Molsheim par son design classique et élégant. La première pièce de 2013 était disponible en deux versions avec un cadran « Crème de Menthe » ou « Bleu Abyss ».

Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe 2013
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe 2013

Par rapport à cette première série, le chronographe Bugatti Aérolithe Performance gagne un cadran bicompax plus technique et sportif justifiant l’appellation “performance”. On retrouve le large guichet de date incurvé à 6 heures, les index appliqués rhodiés luminescents, les aiguilles des heures et minutes de forme Delta. Le logo stylisé “EB” remplace le logo ovale. En revanche, le cadran est désormais noir mat avec un motif texturé qui évoque la calandre de la dernière supercar de la marque : la Chiron. Ce motif est repris sur le beau bracelet en veau noir terminé par une boucle déployante en titane. Les deux compteurs à la finition satinée circulaire évoquent chacun un disque de frein. Le compteur de la petite seconde se distingue par une double aiguille et une graduation sur sa moitié droite. Le réhaut affiche une double échelle tachymétrique avec indications des km/h en rouge et des miles/h en bleu, les couleurs emblématiques de Bugatti. Celle-ci se poursuit sur le pourtour du totalisateur 30 mn du chronographe constitué de trois niveaux qui se distinguent par leur finition différente. Les informations se lisent grâce à une aiguille évidée bleue et orange.

Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance

La nouvelle Bugatti Aérolithe Performance se pare d’un boitier de 41 mm de diamètre ultra-léger, réalisé en titane. Il a été usiné au moyen d’un laser sur les parties où l’usinage classique aurait échoué, notamment au niveau de la carrure ornée d’un motif gaufré faisant écho au cadran. Comme sur le précédent opus, les poussoirs du chronographe sont positionnés à gauche, intégrés dans les cornes reprenant la forme stylisée de la silhouette de l’Aerolithe. Le fond muni d’une glace saphir permet d’admirer les belles finitions du mouvement dont le haut niveau de qualité a fait la réputation de la manufacture suisse.

Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance

La Bugatti Aérolithe Performance conserve le mouvement de manufacture du premier opus, à savoir le calibre automatique PF335 composé de 311 composants et 68 rubis. Il est doté de 50 heures de réserve de marche et d’une fonction chronographe “flyback”.

Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance – calibre PF335

Caractéristiques techniques

Boîtier : 41 mm de diamètre, titane, étanche à 30 m, glace saphir traitée antireflet, fond muni d’une glace saphir ;
Cadran : noir texturé, bicompax, index appliqués et rhodiés avec matière luminescente, réhaut avec double échelle tachymétrique, aiguilles des heures et minutes de forme Delta luminescentes, compteur de la petite secondes à 9h, compteur du chronographe à 3h, guichet de date incurvé à 6h ;
Mouvement : calibre PF335 à remontage automatique, fréquence de 28800 A/h (4 Hz), 68 rubis, réserve de marche de 50 heures, 2 barillets en série, 311 composants, décorations « Côtes de Genève » et ponts anglés ;
Fonctions : heures, minutes, petites secondes, chronographe flyback, date ;
Bracelet : veau noir, boucle déployante ;
Référence : PFC329-3001400-XC1442.

Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance
Parmigiani Fleurier Bugatti Aérolithe Performance

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous