Horlogerie / Montres

SYE [Start Your Engine] : Interview de son fondateur Arnaud Pézeron

Arnaud Pézeron [SYE]
Arnaud Pézeron [SYE]

SYE [Start Your Engine] est une jeune marque horlogère française inspirée par l’automobile. Elle propose aujourd’hui 4 montres à la finition soignée dotées d’un système de changement de bracelet exclusif dénommé “Fastback”. Son fondateur, Arnaud Pézeron, un passionné d’horlogerie et d’automobiles, a accordé une interview exclusive à AutomotivPress pour parler de la création de la marque, de ses succès et de ses projets.

Présentation

Rémy Solnon : Merci d’avoir bien voulu répondre aux questions d’AutomotivPress dans cette période compliquée. En guise d’introduction, pouvez-vous vous présenter et nous dire quel est votre parcours professionnel ? Et comment êtes-vous venu à l’horlogerie ?
Arnaud Pézeron : Je suis le créateur de la marque SYE [Start Your Engine], dont le projet a commencé à s’élaborer il y a 3 ans déjà. Auparavant j’ai occupé la direction marketing de plusieurs sociétés d’électronique grand public. En parallèle, j’ai toujours été passionné par les montres et le design, au point d’en faire un blog il y a une dizaine d’années. C’est ce blog qui a été le point de départ initial du projet et m’a amené à créer SYE [Start Your Engine].

Vidéo “SYE [Start Your Engine] – Meet MOT1ON watches”

RS : Quelle montre portez-vous aujourd’hui ?
AP : Je porte la MOT1ON Automatic Silver et son bracelet Fastback whiskey. C’est le modèle phare de la collection et aussi mon modèle préféré.

Arnaud Pézeron [SYE]
Arnaud Pézeron [SYE]

La manufacture

RS : SYE est née fin 2019. Comment se porte la marque aujourd’hui ? Vous avez commencé à livrer les premières montres. Combien avez-vous eu de précommandes ?
AP : En fait, le projet SYE [Start Your Engine] a démarré fin 2017, il y a 3 ans déjà. Le temps de développement des premiers modèles a été long car il a fallu à la fois concevoir la boîte, inventer le système d’intégration avec le bracelet et finalement réussir à donner vie au bracelet, ce qui, avec du recul, a été la phase la plus « challenging » du projet. Aujourd’hui, la marque se lance en format précommande pour quelques jours encore avant de livrer nos toutes premières montres. La précommande s’est déroulée dans un contexte compliqué avec 2 confinements mais l’écho a été excellent, les visites sur le site ou en rdv nombreuses. Notre objectif de série limitée inaugurale à 500 exemplaires n’a pas été atteint mais nous n’en sommes plus très loin.

RS : Comment est née SYE au nom si évocateur de la course automobile ?
AP : C’est avant tout une rencontre qui a précipité les choses. Depuis la création du blog, j’avais en tête, un jour, de créer une marque de montres mais pas d’idée forcément précise. En septembre 2017, je croise le duo de designers Berra-Blanquer avec qui j’avais collaboré il y avait de cela plus de 15 ans, sans savoir à l’époque, qu’ils dessinaient déjà les garde-temps de grandes marques horlogères. Alors forcément on parle montres et, comme par défi, on se dit que ce serait bien de collaborer pour lancer une montre originale. Egalement amateurs éclairés de l’univers auto/moto, j’étais vraiment séduit par le travail des « ateliers » comme Blitz, Vagabund, Singer et tant d’autres capables de mettre en commun une vision design, des savoir-faire en mécanique, carrosserie et sellerie pour réinventer des véhicules. Je trouvais qu’il y avait dans cet univers de la créativité à foison et c’est de l’observation de ces créations qu’est venue l’envie d’intégrer de manière originale le métal et le cuir. Du coup l’acronyme, SYE, était devenu parfaitement évident à la fois pour suggérer l’univers mécanique de la marque mais aussi pour incarner la promesse de (re)démarrer, d’emballer notre moteur, nos émotions avec une création originale.

SYE [Start Your Engine]
SYE [Start Your Engine]
RS : Quel a été votre cahier des charges pour créer SYE ? Quelles ont été les principales difficultés pour fabriquer les premières montres ? A t-il été compliqué de trouver des partenaires et fournisseurs ?
AP : Le cahier des charges a été plutôt épais, ce qui explique la durée du développement de près de 2 ans et demi. Le point saillant, c’est d’abord d’arriver à une intégration métal/cuir, boîte/bracelet aussi poussée que possible et avec une grande finesse. Et au-delà, ce que nous voulions c’était proposer une montre aux finitions impeccables qui tienne le pari de proposer un style à la fois masculin et puissant avec une finesse de détail et une grande élégance. La première difficulté a clairement été d’inventer le système de fixation. Plusieurs pistes ont été étudiées mais in fine, c’est la plus simple, la plus en affinité avec l’ADN mécanique de la marque qui a été retenue. Ensuite, je pensais naïvement que le sujet du bracelet serait une formalité. C’est là où le projet a failli s’arrêter. Heureusement nous avons pu compter sur l’expertise pointue de la manufacture Jean Rousseau pour nous aider à concevoir le bracelet et parachever le projet aussi bien techniquement qu’esthétiquement.

RS : Vous avez clairement mis l’accent sur un niveau de finitions élevé avec une impression “haut de gamme”…
AP : Oui c’était clairement dans le cahier des charges, nous voulions créer un bel objet, sans compromis sur les finitions et les matières utilisées. Je crois beaucoup au côté expérientiel entre une marque et ses clients. Et au-delà de la qualité de réalisation, nous voulons proposer une montre exclusive dans le sens où son esthétique et l’expérience du changement de bracelet qu’elle propose, à la façon des Mécano d’antan, révèlent certaines facettes de son porteur.

SYE [Start Your Engine] MOT1ON
SYE MOT1ON
RS : SYE se positionne sur un marché aujourd’hui hyperconcurrentiel (montres à -1000 €) avec beaucoup de nouvelles marques horlogères née via Kickstarter qui proposent des montres liées à l’automobile. Comment vous différenciez-vous ?
AP : C’est certain, mais notre pari est d’apporter de l’exclusivité et de la personnalisation sur cette tranche de prix inférieure à 1000€. On travaille nos montres avec le même niveau de finition que les marques haut de gamme, on travaille les matières et nos bracelets avec des partenaires réputés du luxe. Et on espère que ce souci du détail, de l’expérience produit et de la personnalisation parleront à nos clients.

RS : Où et comment sont fabriquées les montres ?
AP : Les montres sont conçues à Paris. Le système Fastback (de bracelet interchangeable) a été testé et optimisé avec l’aide d’une société d’ingénierie d’Annecy. Les boîtes sont usinées en Chine. Les bracelets sont conçus près de Besançon à la Manufacture Jean Rousseau et le tout est assemblé également à Besançon. On est allé chercher les meilleures expertises pour pouvoir réaliser les montres les plus abouties possibles par rapport à notre cahier des charges sous la barre des 1000 €.

SYE [Start Your Engine] MOT1ON Fastback
SYE MOT1ON Fastback
RS : Pouvez-vous me réexpliquer le concept de “Sport Tailoring” ?
AP : En fait, ce terme est « emprunté » au monde de la mode. Notre style de vie est aujourd’hui totalement hybride et certaines marques vont jusqu’à fusionner des styles autrefois antinomiques comme le sportwear et le style sartorial. Pour créer les montres MOT1ON, nous voulions jouer cette hybridation et osciller pour chaque élément entre le sport et le chic. C’est en dessinant le bracelet que s’est imposé le terme de « Sport Tailoring », nous voulions lui donner un style tout de suite très reconnaissable en mélangeant une allure masculine, presque sculptée, avec un esprit couture.

SYE [Start Your Engine] MOT1ON Fastback
SYE MOT1ON Fastback
RS : Où sont assurés le SAV et l’entretien des montres ?
AP : Notre partenaire qui assemble les montres à Besançon assure également le SAV et l’entretien.

RS : Quelle est votre clientèle ? Les ventes sont-elles principalement françaises ?
AP : Notre clientèle est évidemment masculine, à la fois très attirée par l’univers auto/moto et le terme qui revient très souvent dans nos échanges c’est le côté exclusif de nos montres. Le sentiment de pouvoir porter une montre très personnelle par les variations qu’elle propose et unique par son design et son système de changement de bracelet. Nous avons vendu nos montres majoritairement en France mais nous avons aussi des clients au Canada, au Brésil, aux USA et jusqu’à Singapour.

SYE MOT1ON 24 Automatic
SYE MOT1ON 24 Automatic

Les montres

RS : Vous avez proposé d’entrée deux modèles : la MOT1ON 24 Automatic et la MOT1ON Chronograph. Leur design évoque les chronos de pilotes des années 1960 et associe un cadran au style “vintage” à un boitier aux formes modernes. Pourquoi cette volonté de mélanger les styles ?
AP : Nous voulions d’entrée de jeu nous inspirer des savoir-faire du passé mais en les réinterprétant de façon moderne. Nous voulions également revenir à la beauté des matières brutes : l’acier, essentiellement brossé, le cuir aussi naturel que possible. C’est justement en mélangeant les styles qu’on crée une esthétique à la fois familière mais qui réussit aussi à surprendre et à captiver.

SYE MOT1ON 24 Automatic
SYE MOT1ON 24 Automatic

RS : Pourquoi ne pas avoir équipé la version chronographe d’un mouvement automatique ?
AP : C’était notre souhait initial, proposer une première gamme 100% automatique. Malheureusement à moins de 1000€, il a fallu trouver une alternative pour le chronographe. On s’est logiquement tourné vers le mouvement méca-quartz de Seiko qui est assez bluffant : un défilement de l’aiguille centrale du chrono au 1/5e de seconde et surtout la remise à zéro instantanée grâce à son étrier mécanique. Somme toute un peu le meilleur des 2 mondes : la précision du quartz avec le ressenti d’un mouvement mécanique.

SYE MOT1ON Chronographe
SYE MOT1ON Chronographe

RS : Envisagez-vous dans l’avenir d’équiper vos montres de mouvements suisses, voire français, en remplacement de mouvements japonais que certains clients pourraient percevoir (à tort) comme moins nobles ?
AP : Dans le contexte complexe actuel de la fourniture de mouvements mécaniques, notamment suisses, l’option japonaise nous a semblé la plus rassurante et la plus fiable pour lancer notre marque. Mais nous sommes bien évidemment très ouverts à embarquer d’autres calibres plus proches de nous sur nos prochains produits.

SYE MOT1ON 24 Automatic
SYE MOT1ON 24 Automatic

RS : Songez-vous à nouer des partenariats dans le secteur automobile, notamment avec des courses de voitures historiques, des pilotes ou un constructeur automobile ?
AP : Ce sont forcément des pistes très intéressantes même si les places sont chères et le nombre de partenariats conséquents. L’approche de SYE [Start Your Engine] c’est aussi d’explorer des options nouvelles, « hors piste » ou hors des sentiers balisés par les concurrents, où l’identité de la marque et sa différence pourront s’exprimer.

SYE MOT1ON Chronographe
SYE MOT1ON Chronographe

RS : Quels sont vos prochains projets (nouveaux modèles, nouvelles variations des modèles existants) ?
AP : On travaille bien entendu sur de nouvelles itérations de notre bracelet et nous avons des pistes pour agrandir la gamme mais nous sommes actuellement focalisés pour sortir nos premières montres avec une qualité irréprochable. C’est sur cette base que nous pourrons sereinement nous développer.

SYE MOT1ON 24 Automatic
SYE MOT1ON 24 Automatic

Questions personnelles

RS : Pour revenir à vous, quelles sont vos marques horlogères et/ou montres préférées ?
AP : Vaste sujet. J’ai une grande admiration pour la marque Omega et notamment le modèle Speedmaster.

Omega Speedmaster "Pre-moon" 145.012-67
Omega Speedmaster “Pre-moon” 145.012-67

RS : Quelles montres possédez-vous ou avez-vous possédées ?
AP : J’ai une collection qui a dépassé la centaine de garde-temps, la liste serait trop longue mais pour résumer disons que j’ai un mix représentatif des productions originales des années 60 et 70, des LIP Tallon à la Speedmaster TV en passant par quelques Ikepod et bien entendu toute la gamme chromatique de la montre qui a déclenché mon émoi initial, la Spaceman dessinée par André Lemarquand.

Spaceman (André Lemarquand)
Spaceman (André Lemarquand)

RS : Quelle est votre « Graal » horloger ?
AP : J’avoue qu’une Urwerk UR-103 … mais il faut rêver.

Urwerk 103 UR103T
Urwerk 103 (UR103T)

RS : Et votre « Graal » automobile ?
AP : Difficile question, tant les recherches pour le projet SYE [Start Your Engine] m’ont amené à consulter beaucoup de modèles iconiques. Mais s’il fallait en garder une, je dirai la Mercedes 300SL qui allie à la perfection des lignes, l’originalité de l’ouverture de ses portes.

Tour Auto 2014 - Mercedes 300 SL - Joris Clerc
Tour Auto 2014 – Mercedes 300 SL – Joris Clerc

RS : Quelles autres passions, en dehors de l’horlogerie et de l’automobile, avez-vous ?
AP : Je m’intéresse beaucoup à l’architecture et au design au sens large, tout en gardant un œil sur les nouvelles technologies dans lesquelles j’ai passé l’essentiel de ma carrière professionnelle.

SYE [Start your Engine] propose aujourd’hui 4 montres dans la collection “MOT1ON” :

MOT1ON Automatic Twenty Four : disponible en 2 versions “Silver Edition” à cadran argenté et “Black Edition” à cadran gris fumé. Elle se dote d’un boitier de 40,50 mm en acier inoxydable 316L, étanche à 50 mètres, muni d’une glace saphir antireflets. Elle est animée par un calibre Miyota 8217 automatique (fréquence de 21600 alt/h, 21 rubis, réserve de marche de 42 heures). Le cadran à la finition brossée reçoit des aiguilles des heures et minutes luminescentes, une aiguille des secondes bleue et affiche la date à 6h et un compteur 24 heures à 9h. Bracelet en cuir de veau italien pleine fleur avec système exclusif Fastback, fermé par une boucle déployante en acier brossé. Prix : 999 € (650 € en précommande pour les 500 premiers exemplaires).

SYE MOT1ON 24 Automatic
SYE MOT1ON 24 Automatic

MOT1ON Chronograph : disponible en 2 versions “Silver Edition” à cadran argenté et “Black Edition” à cadran gris fumé. Il se dote d’un boitier de 40,50 mm en acier 316L, étanche à 50 mètres, avec une glace saphir antireflets. Il est motorisé par un calibre hybride Seiko VK64 méca-quartz (durée de la batterie : 3 ans). La cadran bicompax à la finition brossée reçoit des aiguilles des heures et minutes luminescentes et une aiguille centrale du chrono au 1/5e s. bleue, affiche un totaliseur des minutes du chrono à 9h, un compteur 24 heures à 3h et la date à 6h. Bracelet en cuir de veau italien pleine fleur avec système exclusif Fastback fermé par une boucle déployante en acier brossé. Prix : 850 € (550 € en précommande pour les 500 premiers exemplaires).

SYE MOT1ON Chronographe
SYE MOT1ON Chronographe

Nous twittons, suivez-nous