Trophée Andros 2018 : Ouverture de la saison à Val Thorens

Le grand cirque givré de l’Andros attaquait le week-end dernier sa 29ème saison par la traditionnelle manche de Val Thorens. Une fois n’est pas coutume, à 2.200 m d’altitude les conditions météo ont été favorables pour créer une bonne couche de glace sur les 760 mètres du circuit Alain Prost. Les pilotes étaient sans doute très impatients et très contents de retrouver la glace car le spectacle a été intense sur la manche du samedi : dépassements, contacts, bagarres, tout était là. La manche du dimanche, en journée, a vu arriver un VIP de choix : le soleil ! Réconfort utile puisqu’en début de journée le thermomètre restait calé sur la graduation 20 … en dessous de 0°C !

Elite et Elite Pro

Comme depuis de nombreuses années, les F1 de la glace (450 ch avec 4 roues motrices ET directrices) sont partagées entre 2 pilotes, un en catégorie Elite, et un autre en catégorie Elite Pro. Les premiers ayant la lourde tâche de ne pas (trop) abimer la voiture pour la manche des « pros », un subtil équilibre d’attaque et de retenu pas toujours facile à trouver…

Eddy Bénézét (BMW M2) n’a laissé que des miettes à ses adversaires. Il s’impose facilement après avoir remporté les deux manches qualifs et la finale tandis que Margot Laffite (Mazda 3) fait preuve de la même régularité pour la P2. Enorme performance de Louis Gervoson (Audi S1 Quattro) qui monte déjà sur le podium alors qu’il est encore en phase de découverte du thermique. Ce sera un sérieux client à suivre de près tout au long de la saison ! Sylvain Pussier (Peugeot 3008) et Jacques Wolff (Mazda 3) complètent le top 5.

Finale sans accroc pour les pilotes de l’Elite Pro. Contrairement à Benjamin Rivière (Peugeot 3008), pressé par un Franck Lagorce (BMW M2) des grands jours, JB Dubourg (Renault Captur) n’a pas eu besoin de surveiller ses rétros pour décrocher la victoire. Double champion en titre, le pilote du DA Racing est deuxième au général après les deux premières courses et surtout, il reste au contact direct de Rivière, qui rentre chez lui avec le statut de leader. Benoît Tréluyer (Audi S1 Quattro) complète le top 3 devant Lagorce et Stievenart (Mazda 3), moins réguliers que les trois premiers.

Coupe Enedis

Antichambre de la catégorie Elite, le championnat Enedis sur des buggy propulsion électrique est tout aussi relevé. Matthieu Vaxivière (Andros) s’est offert le cadeau d’anniversaire parfait en remportant la Course II de Val Thorens. Pourtant il a dû battre le fer avec Julien Andlauer (Spi Logistic) qui est resté collé à son pare-choc arrière jusqu’à l’arrivée, Christophe Ferrier (Metropole NCA) complète le podium.

Aurélien Panis (Plastic’Up) et Louis Gervoson (ALD Automotive) complètent le top 5 juste devant Timothé Buret (Mécénat Chirurgie Cardiaque) qui pointe déjà le bout de son capot au contact des leaders. Nouvelle déception pour Vincent Beltoise (Stef) 3ème après les qualifs qui dégringole dans le fond du classement à l’issue d’une nouvelle finale difficile.

AMV Cup

Véritables équilibristes de la glace, les motards de l’AMV cup sont toujours aussi impressionnants à voir évoluer. Les conditions de piste se dégradant, avec des ornières de plus en plus marquées, le travail au guidon n’a pas été simple durant les 10 tours de la finale.

Vivian Dabert ouvre le bal des funambules. Dès la première course de la saison, le spectacle est au rendez-vous ! Les funambules de l’AMV Cup se sont livrés une belle passe d’armes. Vivian Dabert s’offre la première victoire devant Vivien Gonnet et Germain Vincenot. Auteur d’une magnifique remontée, Noël Duvert sauve les meubles avec une 7ème place après avoir calé au départ. Belle course de Sébastien Valla qui accroche le top 10. Du côté des déçus, on trouve Randy De Puniet victime d’un problème de batterie et Sylvain Dabert qui doit se contenter de la 6ème place.

En super finale, victoire surprise de Germain Vincenot, spécialiste du Super Motard, qui s’impose devant Vivian Dabert et Maxime Emery au terme d’une véritable démonstration. Belle course de Randy de Puniet qui s’est fait plaisir. 13ème, Sylvain Dabert est dans le dur. On compte sur lui pour redresser la barre à l’Alpe d’Huez.

Good bye Val Tho’

Après ce beau premier rendez-vous à Vol Thorens, le calendrier de l’Andros reste aussi dense que les années précédentes : le prochain rendez-vous à l’Alpe d’Huez sera les 8 et 9 décembre, suivi le week-end d’après par Andorre les 15 et 16 décembres. Après la pause festive de fin d’année le rythme reprend de plus belle en 2018 avec une épreuve tous les week-ends : Isola 2000 les 12 et 13 janvier, Serre Chevalier les 20 et 21, Lans en Vercors les 26 et 27 puis Super Besse le 3 janvier pour clôturer la saison 2018.

A très bientôt pour la suite, soit en live les pieds dans le neige, ou au chaud à la maison sur la chaine Lequipe 21 de la TNT.

Crédit photos @ Walter Babic

Ambroise Brosselin

Author: Ambroise Brosselin

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
McLaren 570S - hiver
Cinq conseils pour bien affronter l’hiver

Avec ses conditions climatiques parfois insupportables, l'hiver constitue un véritable casse-tête pour de nombreux automobilistes. Démarrages difficiles, serrures gelées, ouvrants...

Fermer