Actualité Concours d'Elégance Historique Zenith

Concours d’Elégance Suisse : 1ère édition arrosée

Concours d’Elégance Suisse 2016
Concours d’Elégance Suisse 2016

Décidément la météo n’épargne personne, alors que l’on aurait pu redouter de fortes chaleurs mi-juin pour un concours d’élégance au bord du Lac Léman, c’est finalement la pluie qui est venue jouer les trouble-fêtes ! Même si quelques voitures ont dû déclarer forfait à cause de ces conditions dignes d’un mois de Novembre, saluons la qualité du plateau présenté par l’équipe d’organisation, qui pour une première édition a su montrer un niveau digne de la cour des grands concours d’élégance mondiaux.

Partons ainsi à la découverte des allées du parc du Château de Coppet pour apprécier de belles et rares mécaniques. Un bel accueil au fond du parc par des ladies très british

A gauche les Rolls Royce et la Flying Lady

A droite les Bentley et le B ailé, faites votre choix !

Les Rolls sont évidemment connues pour leur confort légendaire, mais Médor, notre envoyé spécial semble avoir une nette préférence pour les Bentley…

On arrive ensuite sur un bel étalage de Ferrari autour du bassin central, avec une belle illustration du nuancier Ferrari, non elles ne sont pas toutes rouges !

Une sublime Dino 246 GT… rouge, dont la cote n’en finit plus de grimper !

Une BB512, plus si courante maintenant, il faut avouer que le V12 à 180° se mérite…

Et la reine parmi les reines, Mme F40 qui n’a pas peur de se mouiller

Juste en face un autre joyau de la production italienne, une Lamborghini 350GT 1968, la première d’une longue lignée

Il est toujours aussi rare et agréable d’en détailler les moindres lignes, je ne m’en lasse pas !

Juste à coté une Lotus Esprit, so 70’s dans sa robe orange 🙂

Là aussi les details sont délicieux

Non moins délicieux et non moins 70’s, une Alfa 1600 Junior bichonnée par son proprio

Les juges en pleine inspection de cette Mercedes 300 SL… et interrogatoire de son propriétaire

Quelle pureté dans ses lignes, complètement intemporelle

Avec ou sans pare-chocs ? Facile de faire la comparaison ici !

Chez Alfa Romeo, ancienne peut-être, moderne certainement, vous connaissiez la 8C et la 4C, je vous présente la 6C 2500 de 1949, un charme latin irrésistible

Coté charme irrésistible, j’avoue que j’aurai du mal à résister à cette Aston Martin DB2 MkIII/4 de 1958, pas vous ?

Allez on passe de l’autre côté du bassin pour remonter un peu plus loin dans l’histoire automobiles. Bugatti type 57 Aravis 1939, l’illustration même de l’élégance automobile !

Et quelle finesse dans ces lignes !

Juste à coté les 2 “gros morceaux” du concours d’élégance : Bugatti 57 Stelvio 1934 et Talbot Lago 150 C 1938, capotés pendant l’averse

Puis décapotée un peu plus tard. Vous avez vu le pare-brise qui se descend dans le tablier pour laisser place à 2 sautes-vent magnifiquement bien intégrés sur la Talbot, magique et magnifique !

A Molsheim on est resté plus conservateur, le pare-brise se rabat.

Aïe aïe aïe ce cul ! Pardon je m’emporte, mais difficile de rester impassible…

Inspection des juges qui peinent à cacher leur admiration, tant devant le modèle que son état incroyable

Dans un petit coin, deux Hispano Suiza rutilantes, une T49 de 1927 et une K6 de 1933

Joli emblème, non ?

Le Spirit of Ecstasy n’est pas en reste

Mais le constructeur genevois Piccard & Pictet remporte ma préférence pour l’emblème de calandre

On fait à nouveau un petit bon dans le temps pour s’arrêter sur une Iso Rivolta Grifo de 1966.

Même si on sent l’hésitation entre l’influence américaine et la tradition italienne, elle ne fait pas ses 50 ans !

La petite DB4 GT semble attendre de retrouver le bitume de circuit, non définitivement elle n’est pas faite pour l’herbe…

Coté voiture de ville Pop Art, une rareté en Europe : Toyota Sports 800 1968

Ohhh une Miura SV !

Noooon pas une mais 4 !! Dont 2 orange 🙂

Pas de doute, c’est incroyablement désirable…

On se croirait revenu en 1971 pour une présentation officielle non loin de Santa Agata

Le rouge lui va plutôt bien aussi, en tous cas j’aime beaucoup

Le cadre du Chateau de Coppet met bien en valeur ces Lamborghini

Châssis court, la plus belle des Ferrari 250 !

Quelques dames ont bravé les conditions climatiques pour être en accord avec leurs voitures, bravo à elle

Il y avait aussi quelques modernes dans un coin, Pagani en force

Mais la cohabitation entre italiennes se passent bien

Petite animation Watchonista à coté du stand Zenith, impressionnant à voir en vrai !

A l’heure où j’écris ces lignes les résultats officiels n’ont pas encore été diffusés, oui j’avoue je suis allé voir la folle arrivée des 24h du Mans sur France Télévisions au lieu d’attendre la remise des prix… Mais promis dès que le Best of the Show sera connu nous vous en informerons ! Un grand bravo à toute l’équipe d’organisation de ce 1er Concours d’Elégance Suisse qui a su mettre la barre très haute pour une première. Nul doute que les prochaines éditions seront tout aussi bien réussies, et rendez-vous l’année prochaine.

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Nous twittons, suivez-nous