24H du Mans Actualité Alpine Salon Auto

Alpine titré en endurance ELMS, Panciatici/Ragues champions, victoire pour Hartley/Hirschi aux 3 heures du Castellet

Alpine et Panciatici/Ragues champions d'endurance ELMS 2013
Alpine et Panciatici/Ragues champions d'endurance ELMS 2013

Le retour d’Alpine  en compétition ; adossé à l’écurie Signatech ; est récompensé par le titre en European Le Mans Series 2013. Deux semaines après une brillante victoire en Hongrie, l’équipe Signatech-Alpine prenait le départ des 3 Heures du Paul Ricard avec l’objectif de glaner un nouveau titre européen, en terminant quatrième d’une course aux multiples rebondissements. En 1974, Alpine-Renault avait déjà triomphé sur la scène continentale. A l’époque, les pilotes s’appelaient Alain Serpaggi, Gérard Larousse, Jean-Pierre Jabouille et Alain Cudini.
La victoire des ces 3 Heures du Castellet, dernière manche du championnat ELMS revient à l’équipage Brendon Hartley et Jonathan Hischi du team irlandais Murphy Prototypes.

Alpine et Panciatici/Ragues champions d'endurance ELMS 2013
Alpine et Panciatici/Ragues champions d’endurance ELMS 2013

Alpine champion d’endurance ELMS 2013

Qualifiée en seconde ligne, l’Alpine A450 était confiée à Pierre Ragues. Le Normand prenait un départ prudent. D’abord derrière son principal rival, il profitait d’un long arrêt de ce dernier pour s’installer au quatrième rang durant tout son relais. Après 90 minutes en piste, il laissait sa place à Nelson Panciatici. Contraint d’observer un nouvel arrêt imprévu à cause d’un volant cassé, Nelson se retrouvait dans l’obligation de remonter au classement afin d’aller conquérir un titre qui était en train d’échapper à Alpine. Au fil des tours, l’Alpine A450 passait de la septième à la quatrième position en améliorant son meilleur tour en course. Un dernier passage au stand permettait d’aborder la fin de course avec davantage de sérénité. Jusqu’à ce que Nelson Panciatici passe sous le drapeau à damier au quatrième rang avec les points nécessaires pour assurer Alpine du titre en European Le Mans Series.

Alpine et Panciatici/Ragues champions d'endurance ELMS 2013
Alpine et Panciatici/Ragues champions d’endurance ELMS 2013

« Ce titre vient récompenser une saison menée avec beaucoup de panache, de ténacité et de professionnalisme », souligne Bernard Ollivier. « Nous avons bénéficié, depuis le début, d’un immense soutien de la part du public et des médias. Nous tenons à leur dédier ce grand succès. Ce ne peut être qu’une étape. »
« Alpine est de retour », enchaine Philippe Sinault, Team Principal de Signatech Alpine. « Cette équipe est une famille. Une famille qui a beaucoup travaillé, qui a bien travaillé. Tout n’a pas été facile car le programme a démarré tard. Il a fallu du temps pour tout mettre en œuvre. Mais ce titre raconte déjà une histoire pleine d’émotions. Je tiens à saluer également les performances de Paul-Loup Chatin qui est titré dans sa catégorie. Il a cru en notre projet et j’espère le voir dans notre LM P2 l’an prochain. Il est encore tôt pour parler de 2014 mais nous travaillons sur l’engagement de deux Alpine A450 aux 24 Heures du Mans accompagné par un programme global. »

Alpine et Panciatici/Ragues champions d'endurance ELMS 2013
Alpine et Panciatici/Ragues champions d’endurance ELMS 2013

Les deux pilotes affichent une même émotion. Auteur d’une saison exemplaire, Pierre Ragues résume : « Je suis très ému. C’est assez incroyable. Nous avons eu quelques frayeurs mais le plus important était de gagner ce championnat. Nous avons montré notre niveau, avec une progression constante. Nous allons fêter ça. L’équipe Signatech-Alpine le mérite ! »
Nelson Panciatici continue : « Il y a eu beaucoup de rebondissements durant cette course. Ce fut particulièrement difficile. L’incident du volant nous coûte à coup sur le podium, et même plus, mais ce n’est pas grave car l’objectif est atteint, on est champion ! J’ai attaqué durant mon premier relais pour remonter au classement, ensuite la fin de course a été plus tranquille. Nous avons peut-être eu un peu de réussite aujourd’hui mais dans une saison cela se compense entre les uns et les autres. Nos adversaires ont été coriaces mais toujours flair play, bravo à eux pour leur belle saison. Nous devons associer Michelin à notre succès car ils ont su nous donner des produits compétitifs. Je voudrais en profiter pour remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu depuis le karting, mes amis proches ainsi que ma famille car c’est grâce à tous ces gens que je suis là, je n’oublierai pas. Pierre Ragues n’a commis aucune erreur et il a répondu présent quand il le fallait, c’est mon coéquipier mais aussi un ami ! Tout le monde a énormément travaillé sur le projet. C’est une belle récompense. »
Comme ses aînés, Paul-Loup Chatin a connu une course mouvementée. Le pilote Junior Alpine termine à la deuxième place LM PC de cette dernière manche de la saison et s’assure du titre dans sa catégorie. Présent au sein de l’équipe Signatech-Alpine, Tristan Gommendy est associé à ce titre en European Le Mans Series. Engagé au Mans avec Pierre et Nelson, il a participé activement aux nombreux essais de l’Alpine A450 au cours de la saison.

Alpine champion endurance ELMS 2013 - Nelson Panciatici
Alpine champion endurance ELMS 2013 – Nelson Panciatici

1ère victoire en ELMS pour Jonathan Hirschi

La saison 2013 du pilote suisse Jonathan Hirschi en European Le Mans Series se termine en beauté puisqu’il remporte la dernière manche du Championnat sur le circuit du Paul Ricard au Castellet. Au volant de l’Oreca 03 Nissan du team irlandais Murphy Prototypes, le duo Hartley/Hirschi termine avec 6 secondes d’avance sur leurs adversaires. Avec 3 podiums en 5 courses, Jonathan se classe 4ème du championnat ELMS et termine meilleur suisse. Après avoir terminé second lors de l’avant-dernière manche du championnat en Hongrie, Jonathan et son coéquipier Brendon Hartley partaient pour la victoire. Malgré un disque de frein fortement endommagé pendant les trois quart de la course les deux compères ont réussi à atteindre leur objectif.

Jonathan Hirschi - 3 heures du Castellet ELMS 2013
Jonathan Hirschi – 3 heures du Castellet ELMS 2013 – Murphy Prototypes

A son arrivée, Jonathan Hirshi a déclaré :« Je souhaite avant tout remercier Greg Murphy ainsi que toute l’équipe Murphy Prototypes de m’avoir fait confiance pour les 3 dernières courses de la saison ELMS. J’ai eu la chance de partager mon volant avec Brendon Hartley qui fait partie des meilleurs pilotes du plateau ELMS. Nous avons eu un très bon feeling et notre entente nous a permis de nous pousser vers le haut l’un et l’autre. C’est ma première victoire en endurance et elle tombe lors de la dernière course de la saison, elle fait vraiment du bien. Cette année m’a permis d’acquérir une certaine expérience en course d’endurance en prototype et je souhaite continuer dans cette voie l’année prochaine. »

Hartley/Hirschi - podium 3 heures du Castellet ELMS 2013
Hartley/Hirschi – podium 3 heures du Castellet ELMS 2013

Seconde place pour le Morand Racing

Le Morand Racing termine 2013 avec une seconde place, meilleur résultat de la jeune équipe suisse après deux troisièmes places en Italie et en Autriche. Sur le tracé du Paul Ricard, le binôme Natacha Gachnang et Christian Klien ont marqué de leur empreinte la course. Dés la première séance d’essai libre, l’Autrichien place la Morgan Judd LMP2 #43 en haut de la feuille des temps et en qualification, il réalise la 5ème meilleure performance synonyme de 3ème ligne sur la grille de départ. Dés les premiers tours, Christian Klien dépasse l’Oreca LMP2 du TDS Racing avant de prendre le meilleur sur celle de l’écurie Jota.

Classement des 3 Heures du Paul Ricard

1 Murphy Prototypes (Hirschi / Hartley) 93 tours
2 Morand Racing (Klien / Gachnang) + 6’’255
3 Jota Sport (Turvey / Dolan) + 21’’691
4 Signatech-Alpine (Ragues / Panciatici) + 1’24’’350
5 Boutsen Ginion Racing (Kuppens / Kapadia) + 1’38’’954

European Le Mans Series – Teams

1 Signatech Alpine 85 points
2 Thiriet by TDS Racing 77 points
3 Jota Sport 71 points

European Le Mans Series – Drivers

1 Nelson Panciatici et Pierre Ragues 85 points
2 Pierre Thiriet 77 points
3 Oliver Turvey et Simon Dolan 71 points

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous