Arpiem présente sa nouvelle collection 2022
Horlogerie / Montres

Arpiem présente sa nouvelle collection 2022

Arpiem Tribute TJL "Jacques Laffite"
Arpiem Tribute TJL "Jacques Laffite"

Arpiem, la jeune marque horlogère française fondée par un passionné des sports mécaniques, vient de présenter de nouveaux modèles dans sa collection Tribute, dont une belle édition limitée exclusive conçue en collaboration avec le célèbre pilote français de Formule 1 Jacques Laffite qui en a signé le cadran.

Arpiem (lire ici) est une jeune marque horlogère française qui a été fondée par un passionné des sports mécaniques, Vincent Repoux (retrouvez son interview ici). Elle propose de belles montres au design sportif et vintage liées au sport automobile et qui offrent un excellent rapport qualité/prix avec des mouvements performants, de belles finitions soignées et un souci du détails qui en font des produits valorisants. Une pépite de l’horlogerie française dont on ne peut qu’admirer la réussite actuelle.

Après un premier modèle – la Tribute – qui a connu un beau succès, Arpiem a présenté la Racematic en juin dernier, essayée en exclusivité (lire ici)Arpiem vient de présenter de nouveaux modèles qui seront commercialisés en 2022. Ils intègrent la collection Tribute dont chaque modèle célèbre un pilote une course ou une écurie qui sont chers à Vincent Repoux.La Tribute est le modèle qui a fait connaître la marque française et qui se distingue par ses deux compteurs tronqués qui évoquent des manomètres des voitures de course des années 1960.

3 nouveaux modèles sont proposés :
TJW-4, la nouvelle déclinaison du thème “Gulf” avec un cadran finition carbone ;
TDFV, un hommage au fabuleux moteur V8 Cosworth ;
TJL, la série limitée en 300 exemplaires dédiée à Jacques Laffite.

Arpiem Tribute TJW-4

La Tribute TJW-4 est une évolution de la Tribute TJW-2 (lire ici) qui rend hommage à John Wyer, le fondateur de Gulf Racing ; le mythique sponsor américain dont les voitures de course se reconnaissent à leurs couleurs bleu ciel et orange. Souvenez-vous de la Porsche 917 de Steve Mc Queen dans le film “Le Mans” ou encore de la Ford GT40 vainqueur au Mans en 1969 ! La Tribute TJW-4 se distingue immédiatement par son beau cadran en fibres de carbone, un matériau largement utilisé en compétition auto, et un nouveau bracelet dénommé « Kyalami » en cuir noir et orange à grosses perforations comme les branches allégées des volants de course.

Arpiem Tribute TJW-4
Arpiem Tribute TJW-4

Elle se pare d’un boitier de 41 mm en acier inoxydable 316L, étanche à 100 mètres, à la finition sablée. Plusieurs détails renforcent son côté vintage : des cornes courtes pour un confort maximal au poignet, une lunette noire dotée d’une échelle tachymétrique, un verre saphir bombé antireflet et des poussoirs de chronographe en forme de pistons dont celui à 2 heures reçoit une anneau orange. Le fond de boite en acier est gravé du numéro individuel sur 500. Si vous y regardez de plus près, vous remarquerez que l’échelle tachymétrique est différente de ce qui se fait habituellement : les index habituellement disposés de façon irrégulière pour lire une vitesse sont positionnés toutes les 5 secondes, comme la minuterie sur une montre de plongée.

Arpiem Tribute TJW-4
Arpiem Tribute TJW-4

Le cadran triple couche donne de la profondeur et rappelle la structure “sandwich” des châssis des voitures de course classiques. Il se distingue par ses rappels bleu ciel et orange et ses fameux compteurs tronqués affichant la petite seconde et les minutes du chronographe. Les aiguilles des heures et minutes sont luminescentes pour une parfaite lecture de l’heure dans l’obscurité. Un discret guichet de date rond prend place à 6 heures sous lequel figurent les noms des trois circuits qui ont bâti la légende de l’endurance : Daytona, Sebring et Le Mans alors que la minuterie met en valeur le chiffre “24” qui fait référence à la durée de ces trois courses.

la Tribute TJW-4 conserve la motorisation déjà vue sur les Tribute : un calibre suisse Ronda Z50 à quartz alliant performance et précision.

Caractéristiques techniques
Boîtier : 41 mm de diamètre, acier inoxydable 316 L sablé, étanche à 100 mètres, verre saphir bombé antireflet, lunette traitée DLC noir munie d’une échelle tachymétrique, fond en acier gravé du numéro individuel ;
Cadran : carbone, bicompax, aiguilles des heures et minutes revêtues de SuperLuminova BGW 9, aiguille des secondes du chronographe orange, totalisateur des minutes du chronographe à 9h30, compteur de la petite seconde à 14h30, guichet de date à 6h ;
Mouvement : calibre Ronda Z50 à quartz ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date ;
Bracelet : cuir de veau noir perforé, boucle déployante en acier ;
Edition limitée : 500 pièces ;
Prix : 299 €.

Arpiem Tribute TDFV

La Tribute TDFV rend hommage à un des plus célèbres moteurs de F1 jamais conçus, le Ford Cosworth DFV. Utilisé pour la première fois par le Team Lotus en 1967, il a fait preuve d’une longévité incroyable jusqu’en 1983 en connaissant de nombreuses versions et évolutions,. Il a obtenu un palmarès impressionnant en Formule 1 avec 155 victoires et 22 titres pilotes et constructeurs remportés.

Ford V8 DFV
Ford Cosworth V8 DFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV

la Tribute TDFV conserve les caractéristiques principales de la Tribute en incluant les couleurs emblématiques de Cosworth. Ainsi, le cadran métallisé évoquant l’alliage du moteur est pourvu d’aiguilles luminescentes blanches et d’une lunette tachymétrique, de sous-compteurs, d’un rehaut de couleur bleue, sans oublier le rappel sur le poussoir de chronographe. Le cadran reçoit les inscriptions “V8 2993CC”, “1967-1983″ et 155 GP” évoquant les principales informations sur le moteur. Le fond du boitier est rehaussé de la gravure du moteur en coupe avec sa forme caractéristique en « V » et du numéro individuel de la montre. Il se fixe au poignet par un bracelet “Estoril”  en cuir noir microperforé doublé de Nubuck.

Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV
Arpiem Tribute TDFV

Caractéristiques techniques
Boîtier : 41 mm de diamètre, acier inoxydable 316 L, étanche à 100 mètres, verre saphir bombé antireflet, lunette traitée DLC bleu munie d’une échelle tachymétrique, fond en acier gravé du numéro individuel ;
Cadran : métallisé, bicompax, aiguilles des heures et minutes revêtues de SuperLuminova BGW 9, aiguille des secondes du chronographe bleu, totalisateur des minutes du chronographe à 9h30, compteur de la petite seconde à 14h30, guichet de date à 6h ;
Mouvement : calibre Ronda Z50 à quartz ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date ;
Bracelet : cuir de veau noir microperforé doublé de nubuck, boucle déployante en acier ;
Edition limitée : 500 pièces ;
Prix : 289 €.

Arpiem Tribute TJL “Jacques Laffite”

La Tribute TJL est selon moi la plus intéressante car elle rend hommage à l’un des plus talentueux pilotes de Formule 1 français : Jacques Laffite. Il a notamment disputé 176 Grands Prix et remporté six victoires entre 1976 et 1986 avec l’écurie Ligier . Il a également couru chez Williams dont la monoplace était motorisée par le V8 Ford-Cosworth atmosphérique, célébré par la Tribute TDFV.

Arpiem Tribute TJL "Jacques Laffite"
Arpiem Tribute TJL “Jacques Laffite”

Cette édition spéciale est née d’une amitié entre Vincent Repoux, le fondateur d’Arpiem, et le pilote français. Ils se connaissent depuis les années 1990 et ont couru ensemble en Supertourisme et sur le Trophée Andros. Jacques Laffite est un héros de son enfance qu’il admire particulièrement pour ses qualités de pilote, sa volonté de gagner et sa décontraction apparente. Ils se sont depuis retrouvés régulièrement sur des courses et des événements automobiles.

Lorsqu’il lui a parlé de sa marque horlogère, Jacques Lafitte a tout de suite adhéré. Il a participé à la conception de la Tribute TJL en choisissant le design final et en apposant sa signature sur le cadran.

Arpiem Tribute TJL "Jacques Laffite"
Arpiem Tribute TJL “Jacques Laffite”

La Tribute TJL est une série limitée à 300 exemplaires. Le cadran reprend de multiples rappels à l’univers du pilote français : la couleur verte de son casque, l’index “26” rouge qui représente son numéro de course et la mention signifiant « mieux vaut une partie de pêche à la mouche qu’un débriefing » qui résume toute la philosophie de l’époque et qui a plu au pilote. La montre reçoit un élégant bracelet dénommé “Montlhéry” de couleur beige/gris microperforé doublé de Nubuck. La montre est également disponible avec un bracelet en cuir marron à grosses performations ou un bracelet en acier à mailles milanaises.

Caractéristiques techniques
Boîtier : 41 mm de diamètre, acier inoxydable 316 L, étanche à 100 mètres, verre saphir bombé antireflet, lunette an acier munie d’une échelle tachymétrique, fond en acier gravé du numéro individuel ;
Cadran : vert, bicompax, conception triple couche, aiguilles des heures et minutes revêtues du SuperLuminova BGW 9, aiguille des secondes du chronographe rouge, totalisateur des minutes du chronographe à 9h30, compteur de la petite seconde à 14h30, guichet de date à 6h ;
Mouvement : calibre Ronda Z50 à quartz ;
Fonctions : heures, minutes, secondes, chronographe, date ;
Bracelet : cuir de veau gris/beige microperforé doublé de nubuck, boucle déployante en acier ;
Edition limitée : 300 pièces ;
Prix : 289 €.

Nous twittons, suivez-nous