Audemars Piguet Horlogerie / Montres

Audemars Piguet Royal Oak et Royal Oak Offshore Diver : Collections hautes en couleur !

Audemars Piguet Royal Oak
Audemars Piguet Royal Oak

Pour l’année 2017, Audemars Piguet avait donné un coup de jeunes à deux de ses plus emblématiques pièces : les Royal Oak et Royal Oak Diver qui se parent de nouveaux cadrans plus contemporains voire carrément fun pour la montre de plongée.

On ne présente plus les montres Royal Oak et Royal Oak Offshore, véritables icônes de la haute horlogerie, emblématique de la manufacture du Brassus. Née en 1972, la Royal Oak – dessinée par le célèbre Gerald Genta – a été la première montre de luxe proposée en acier, alors qu’à l’époque, un garde-temps d’exception se devait d’être en or. Elle surprenait également à l’époque par la forme inhabituelle de sa lunette octogonale inspirés par l’univers marin. Elle a ainsi survécu à la crise du quartz des années 1970. En 1993 naissait la Royal Oak Offshore, version plus virile et sportive dotée d’un boitier de 44 mm.

Audemars Piguet Royal Oak 1972 Serie A - Musée Audemars Piguet
Audemars Piguet Royal Oak 1972 Serie A – Musée Audemars Piguet

En 1987, Audemars Piguet présentait la version chronographe de la Royal Oak. Pour célébrer son 20e anniversaire, la manufacture propose de nouvelles versions se distinguant par de nouvelles teintes de cadran. Ces sept modèles adoptent de subtiles modifications qui n’échapperont pas aux aficionados de ce modèle iconique : deux totalisateurs du chrono plus grands que celui de la petite seconde, index en appliques plus petits et plus larges, nouveaux caractères et décalques et plus de matière luminescente sur les aiguilles en or blanc. Leur cadran qui conserve le motif exclusif « Grande tapisserie » se remarque par leur présentation bicolore, les trois compteurs adoptant une couleur différente de celle du cadran.

Audemars Piguet Royal Oak
Audemars Piguet Royal Oak

Parmi les sept nouvelles variations, on notera en particulier la version à cadran blanc et compteurs noirs rappelant la fameuse exécution « Panda » rendue célèbre par la Rolex Daytona qu’affectionnait particulièrement l’acteur américain Paul Newman. Hormis ces nouveautés, on retrouve les autres caractéristiques techniques du chronographe Royal Oak, à savoir un boitier de 41 mm de diamètre en acier abritant un moteur « manufacture » à hautes performances : le calibre 2385 à remontage automatique. Constitué de 304 composants dont 37 rubis, il tourne à la fréquence de 21600 alternances/heure (3 Hz) et affiche une réserve de marche de 40 heures. Le remontage se fait grâce à une superbe masse oscillante en or 18K finement décorée.

Audemars Piguet Royal Oak
Audemars Piguet Royal Oak

La Royal Oak Offshore Diver, version subaquatique du célèbre chronographe, affiche pour 2017 des couleurs acidulées et flashy dans la lignée des séries « Funky Colours » lancées en 2016.

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver
Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver

Disponibles en jaune acidulé, citron vert, orange vif, blanc et bleu foncé rehaussé de jaune, ces cinq nouvelles références conservent le boitier caractéristique de 42 mm en acier inoxydable avec glace et fond saphir traités antireflets et deux couronnes vissées surmoulées de caoutchouc bleu. Cette montre de plongée étanche à 300 mètres se pare d’une lunette tournante interne pour la mesure des temps de plongée réglable à l’aide d’une deuxième couronne à 10 heures. On retrouve le fameux cadran au motif « Méga Tapisserie » avec ses index en appliques et ses aiguilles en or blanc luminescentes qui offrent une parfaite visibilité en plongée ou tranquillement installé sur son yacht. Elles se fixent au poignet au moyen de bracelets en caoutchouc assortis au cadran avec boucle ardillon en acier inoxydable.

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver
Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver

Ces plongeuses embarquent un calibre 3120 à remontage automatique, battant à 3 Hz, doté d’une réserve de marche confortable de 60 heures pour éviter tout problème en plongée.

A noter que cette année également, Audemars Piguet présente une nouvelle version de sa Royal Oak Tourbillon Extra-Plat Squelette, une pièce maîtresse, summum de Haute Horlogerie, sortie en 2012 pour célébrer le 40e anniversaire de la Royal Oak. Disponible en platine en 2012, puis en en or jaune en 2016, deux nouvelles versions en éditions limitées sont proposées en 2017 : en or rose 18 carats et en acier inoxydable.

Audemars Piguet Royal Oak Tourbillon Extra-Plat Squelette
Audemars Piguet Royal Oak Tourbillon Extra-Plat Squelette

On retrouve le splendide calibre 2924 squeletté à remontage manuel qui comporte 216 composants et 25 rubis. Un mouvement tourbillon de manufacture extra-plat (4,46 mm) parmi les plus fins du marché qui dispose d’une réserve de marche de 70 heures. Le boitier pourvu de glaces saphir de part et d’autre permet d’admirer le magnifique travail de squelettage réalisé par les meilleurs artisans de la manufacture, véritable œuvre d’art hypnotique.

Audemars Piguet Royal Oak Tourbillon Extra-Plat Squelette
Audemars Piguet Royal Oak Tourbillon Extra-Plat Squelette

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous