24H du Mans Actualité Nissan Sport Auto WEC & ELMS

Clap de fin pour la Nissan Nismo GT-R LM

Nissan Nismo GT-R LM P1-H - 24 Heures du Mans 2015
Nissan Nismo GT-R LM P1-H - 24 Heures du Mans 2015

L’aventure des Nissan Nismo GT-R LM P1-H s’arrête donc en cette fin d’année, la marque japonaise jetant l’éponge devant les difficultés rencontrées lors de la mise au point des prototypes alignés en WEC. Ni le concept alternatif, ni les performances n’ont permis de valider l’efficacité espérée en piste. La “voiture à l’envers” comme certains l’ont surnommé se retire donc discrètement par la petite porte. Dommage, la Nissan Nismo GT-R LM P1-H méritait mieux…

Nissan Nismo GT-R LM P1-H - 24 Heures du Mans 2015
Nissan Nismo GT-R LM P1-H – 24 Heures du Mans 2015

C’est un sentiment de gâchis au gout amer qui restera de l’expérience Nissan Nismo GT-R LM P1-H en endurance 2015 (WEC) et notamment aux 24 Heures du Mans. Annoncée à grand fracas de débauche marketing ; l’ACO en fera même sa tête d’affiche ; c’est sur la japonaise allait tout balayer sur son chemin. Le concept alternatif était pourtant intéressant techniquement : moteur thermique en position centrale avant, traction sur le train avant et propulsion électrique sur les trains avant et arrière (pneus en 16 pouces de larges à l’AV et 9 pouces à l’AR). Les fans des capots longs dignes des Panoz étaient aux anges, les détracteurs de la Nissan ZEOD RC 2014 ; issue du Project DeltaWing… né Panoz (!) ; affichaient déjà leur sourire en coin. Oui, mais voilà, rien n’a fonctionné comme prévu, contrairement à la communication officielle de Nissan Nismo.

24 Heures du Mans 2015, journée test - Émilie Drouet
24 Heures du Mans 2015, journée test – Émilie Drouet
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1

Si le bloc thermique V6 bi-turbo 3.0L de 550 ch n’a pas connu de problèmes majeurs, preuve que c’est une motorisation bien née, il n’en a pas été de même de la chaine de traction hybride de 1100 ch (803 kW) qui n’a jamais fonctionné correctement. Et quand on écrit “jamais fonctionné correctement”, c’est n’est pas le même problème d’optimisation que sur les Toyota TS040 Hybrid, sur les Nissan Nismo rien n’a marché ! Handicapé par le poids du système hybride, les GT-R LM P1-H ont donc été très pénalisé avec pour seule puissance leur moteur avant… sur le train avant. Au total, c’est la moitié de la puissance des autres LMP1-H dont disposait les Nissan Nismo, loin des 1600 ch théoriques espérés !

24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1

Mais, à cet Everest technique, Nissan Nismo c’est en plus rajouté l’inexpérience d’une partie de ses équipages à régler les voitures. Poussée par l’un de ses sponsors phares ; Sony et le jeu Gran Turismo sur PlayStation ; l’équipe japonaise n’a jamais pu trouver le moindre commencement d’une performance et de mise au point. Nous sommes surement vieux jeu, mais rien ne remplace l’expérience des filières de pilotage : karting, monoplaces, etc… Certes, le simulateur permet d’affuter son coup de volant et ses trajectoires comme le montre Max Verstappen en Formule 1 qui s’entraine 5 heures par jours entre les Grand Prix (!). Mais la mise au point d’une voiture, cela s’apprend dans un box, sur un circuit et pas en tournant les molettes digitales sur un écran d’ordinateur de jeu vidéo. Traduction en piste par la non qualification des GT-R LM P1-H aux 24 Heures du Mans ! Repêchées par l’ACO avec l’accord des autres équipes (sympa, car sans enjeux pour la concurrence !), les équipages n’ont pu que continuer de couler corps et biens dans le classement en course : 2 abandons (#21 et #23), 1 non classé (#22) à 153 tours du vainqueur… Pour une voiture qui allait pulvériser le reste du plateau, ça la fout mal !

24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 - Course LMP1
24 Heures du Mans 2015 – Course LMP1

A concept innovant (et révolutionnaire), il faut une équipe d’expérience avec un background technique conséquent (techniciens, ingénieurs, pilotes, managers) et une surtout une communication humble (ce n’est pas le buzz sur les réseaux sociaux qui fait gagner les voitures en piste). Pas de performance sans mise au point. Quand on regarde l’année de Nissan Nismo en WEC, rien de tout cela malheureusement. Au regard de l’investissement réalisé, c’est un beau gâchis que Cyril Abiteboul l’homme fort de Renault Sport ; qui a l’oreille du président Carlos Gohsn ; a su arrêter à temps. Car depuis 3 ans, la marque japonaise enfile les revers en endurance, ce qui n’est jamais bon, ni pour l’image de marque, ni pour la motivation des équipes. A Nismo d’apporter des synergies à Renault Sport afin de mieux rebondir, à l’avenir.

Salon de Genève 2015 - Nissan GT-R LM Nismo LMP1
Salon de Genève 2015 – Nissan GT-R LM Nismo LMP1

Crédit photos @ Emilie Drouet, Kevin Goudin, Raphael Dauvergne et Joris Clerc

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous