Décès de Jean Graton, le deuil de Michel, Steve, Françoise, Julie…
Livre/Book/Film/Movie

Décès de Jean Graton, le deuil de Michel, Steve, Françoise, Julie…

Jean Graton
Jean Graton

Ses bulles et dessins ont nourri des générations de lecteurs et lectrices, bercées par ses aventures motorisées. Jean Graton s’est éteint parmi les siens à 97 ans. Véritable ambassadeur du sport automobile, il a créé une famille, une entreprise et une marque, qui rayonnent encore aujourd’hui dans les librairies comme autour des circuits automobiles.

A 14 ans, le père de Jean Graton, commissaire au Club Motocycliste Nantais et organisateur de courses régionales, l’emmène aux 24 Heures du Mans 1937. Révélation. 10 ans plus tard, son goût pour le dessin le pousse à en vivre, d’abord par des affiches publicitaires puis par des histoires complètes, via l’agence World’s Press installée à Bruxelles, pour le journal Spirou. Il y côtoie Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, les créateurs de “Buck Danny”. Des “Histoires de l’Oncle Paul”, récits complets en quatre pages, il évolue rapidement vers ses propres héros et scénarios qu’il propose au Journal Tintin en 1953. Sa première fiction “La Première Ronde” se déroule au Grand Prix de Belgique de Formule 1 à Spa-Francorchamp. C’est le rédacteur en chef du Journal Tintin qui lui suggère de créer un héros “pilote de course”.

Journal Tintin
Journal Tintin

Celui ci sera courageux, il s’appellera “Vaillant”. Quant au prénom “Michel”, c’est celui d’un des fils de son voisin, passionné de moto trial. “Michel Vaillant” est né : un père, un frère mais des voitures au lieu des motos. En 1957, les histoires en quatre pages de Michel Vaillant reçoivent le succès de la part du lectorat du Journal Tintin. Deux ans plus tard, la première aventure de Michel Vaillant est publiée, “Le Grand Défi”. Jean Graton créé un univers, son univers, celui des sports mécaniques, avec la famille Vaillant, les pilotes de la marque Vaillante, les adversaires et antipathiques Leader et leurs pilotes. En 70 tomes, toutes les disciplines mécaniques et tous les circuits de la planète furent les théâtres des aventures du clan Vaillant. A cela s’ajoutent des Hors-Séries et 8 albums de l’héroïne Julie Wood, version féminine de Michel Vaillant. Julie Wood rejoint d’ailleurs Michel Vaillant et Steve Warson dans l’épisode “Paris-Dakar”.

Michel Vaillant
Michel Vaillant
Julie Wood
Julie Wood

Le réalisme des scènes, Jean Graton le doit à sa présence sur les circuits où il devient l’ami de nombreux pilotes. Alain Prost avouera que sa vocation est née à la lecture des albums de Michel Vaillant. C’est en 1982 que Jean Graton fonde sa propre maison d’édition. En 1994, Philippe, l’un de ses fils, écrit le scénario de “La Piste de Jade” et devient scénariste de la série Michel Vaillant. Philippe Graton, reprend le flambeau du Studio Graton et lance en 2012 la nouvelle saison des aventures de Michel Vaillant. Les aventures du pilote seront adaptées en série télévisée (1967), en série animation (1990) et au cinéma (2003).

Jean Graton et Jacky Ickx
Jean Graton et Jacky Ickx
Jean Graton et Alain Prost
Jean Graton et Alain Prost
Jean Graton et Patrick Tambay
Jean Graton et Patrick Tambay
Jean Graton et Patrick Tambay
Jean Graton et Patrick Tambay
Jean Graton et Jacques Laffite
Jean Graton et Jacques Laffite
Julie Wood
Julie Wood
Julie Wood
Julie Wood
Michel Vaillant
Michel Vaillant
Michel Vaillant
Michel Vaillant

Nous twittons, suivez-nous