Actualité TVR

La future TVR s’appellera t elle Griffith ?

TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018

La future TVR s’appellera t elle Griffith ? C’est du moins la question que se pose Autocar.co.uk, car le nom “Griffith” vient à nouveau d’être déposé par la marque TVR, nouvellement recréée.

TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018

La Griffith a été une étape importante dans l’histoire du petit constructeur britannique. A Blackpool, au Nord-Ouest de l’Angleterre, Trevor Wilkinson ,jeune ingénieur, construit en 1947 sa première voiture, la “Wilkinson Special” basée sur un châssis d’Alvis Firebird. Sept ans plus tard, en 1954, apparaissent les premières TVR – contraction de TreVoR – dans un ancien atelier de charron, avec des moyens limités. Un an plus tard, en 1958, la succès du coupé Grantura va lancer TVR. La recette est simple : châssis tubulaire, carrosserie légère en fibre synthétique, motorisations performantes, prix raisonnable. En 1963, Jack Griffith (Griffith Motors Inc in Plainview NY), importateur TVR et propriétaire américain d’une Grantura Mk3, demande à Trevor Wilkinson de monter un moteur V8 Ford sur ces voitures pour les commercialiser aux Etats-Unis. Cette greffe donne naissance à la Griffith 200, puis la Griffith 400 (1964/195), redoutable “tueuse de Cobra”, qui donnait beaucoup de mal aux Jaguar et Ferrari de l’époque.

Il faudra attendre 1990 pour que TVR utilise à nouveau le nom de Griffith pour l’un de ses modèles. Il s’agit d’un roadster – succédant à la V8S et dérivant des Tuscan Racers – motorisé par un V8 d’origine Rover de 4L (240 ch), puis 4,3L (280 ch), et en 1993 du 5L (320 ch). Son poids léger (1060 kg) lui permet d’annoncer le 0 à 100 km/h en 4,1 sec. La Griffith de seconde génération, à la ligne très pure, agressive et sportive, est indémodable et représente l’essence même de TVR : “une pure sportive dans une robe du soir”. Elle sera produite avec succès pendant 12 ans, jusqu’en 2002.

Aujourd’hui, la (nouvelle) renaissance de TVR a pris au moins six mois de retard. En cause, le problèmes rencontrés sur l’industrialisation de la coque en fibre de carbone, projet auquel participe Gordon Murray via son concept industriel iStream. Au niveau de la motorisation, la Griffith 400 devrait accueillir un V8 5.0L d’origine Ford Mustang, développé avec la collaboration de Cosworth, développant plus de 450 ch (441 ch d’origine pour la Mustang et 533 ch pour la Shleby GT350). Le poids attendu de 1,2T permettrait à la nouvelle Griffith d’annoncer un 0 à 60 mph (96 km/h) en moins de 4 sec pour une VMAx supérieure à 200 mph (327 km/h).

TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018
TVR Griffith 2018

Sources @ Autocar.co.uk & TVR Car Club France

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous