Actualité Audi

La désignation Audi « RS » fête ses 25 ans d’existence !

Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi Sport 25 ans de modèles RS

Le département sportif d’Audi (lire notre article ici), aussi célèbre soit-il, ne fête que son 25e anniversaire cette année. Un quart de siècle consacré à la production de véhicules aux velléités sportives, ultra performants mais utilisables au quotidien. D’abord sous la forme de breaks, les Audi RS ont ensuite été déclinées dans tous les types de carrosserie en allant de la berline classique au cabriolet en passant par l’engouement récent des SUV. Une histoire riche qui débute en 1994 avec la RS 2 Avant de 315 chevaux et qui continue aujourd’hui avec 7 modèles distincts et la R8. Voici une petite liste non exhaustive de ces modèles emblématiques.

 Le début d’une épopée

Audi est une des marques allemandes les plus populaires en Europe. Sa large gamme peut satisfaire tous les plaisirs et il y en a un que la marque aux anneaux chouchoute particulièrement : les sensations fortes. Les modèles badgés RS en sont l’incarnation tout en gardant des lignes proches des modèles de série et un confort d’utilisation remarquable. L’emblématique transmission intégrale Quattro qui équipe tous les modèles S et RS n’y est pas étrangère. Dès 1980, le concept prend de l’ampleur avec la célèbre Quattro et ses multiples déclinaisons, notamment en rallye avec le groupe B. Mais c’est avec l’arrivée de la RS 2 Avant en 1994 que les lettres « RS » sont appliquées pour la première fois sur la malle d’une Audi. Une idée novatrice ou saugrenue, comme on l’entend, pour l’époque que de construire une voiture familiale avec un moteur de sportive. Le break de chasse est en passe d’être créé et la suite de l’histoire donnera raison aux ingénieurs d’Ingolstadt. Pour revenir dans le vif du sujet, la RS 2 Avant (lire notre article ici) était munie d’un cinq cylindres à quatre soupapes de 315 chevaux à son lancement, ainsi que d’une transmission intégrale. Une recette bien connue des amateurs d’automobile d’aujourd’hui. Développée en partenariat avec Porsche et son expérience dans la voiture de course, l’Audi bénéficie de certains éléments de carrosserie comme les jantes ou les rétroviseurs qui trahissent sa proximité avec la 911 de l’époque. Les ventes furent encourageantes avec près de 3 000 exemplaires vendus en deux ans.

Audi Sport 25 ans de modèles RS
De gauche à droite : Audi RS 2 Avant, Audi RS 4 Avant (Typ B7), Audi RS 4 Avant (Typ B5), Audi RS 6 Avant (Typ C5), Audi RS 4 Avant (Typ B7), Audi RS 4 Avant (Typ B8)
Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 2 Avant, nogaro blue

La grande lignée des breaks RS

Cinq ans plus tard, le constructeur allemand remet le couvert avec la RS 4 Avant. Sa particularité première est de rester une unique cinq portes alors que ses rivaux (Mercedes-AMG et BMW M) déclinent leurs modèles en berlines plus classiques. Basée sur la S4, Audi Sport se charge de reprogrammer le bloc moteur et ses composants en collaboration avec Cosworth Technology. Elle reprend son V6 2.7 litres biturbo (comme pour la RS4 de 2017) pour atteindre 380 chevaux au final. Le 0 à 100 km/h est expédié en moins de 5 secondes et le bouclier avant s’élargit avec des ouïes d’aération par rapport à la RS 2 de 1994. En 2005, la deuxième génération de RS 4 prend le relais et annonce la couleur. Ce modèle reprend la calandre singulière de la marque pour la première fois et se décline en berline, cabriolet et RS 6. Forte de son expérience en course automobile, Audi Quattro GMBH prépare la RS 4 avec un V8 et innove avec l’injection directe essence pour proposer 420 chevaux et atteindre un régime moteur max de 8 250 tr/min (lire notre essai ici). La transmission Quattro est perfectionnée pour garantir une traction hors normes et battre de nombreuses sportives sur circuit. C’est un succès retentissant et la production se fait à plus grande échelle pour atteindre 13 000 unités vendues. En 2008, le break sportif « made in » Audi Sport gagne deux chiffres pour se nommer RS 6 Avant et deux cylindres pour adopter un V10 biturbo à injection directe TFSI. La RS 4 est elle aussi toujours de la partie avec cette version anniversaire Nogaro qui requiert tous les regards (lire notre article ici). Presque 5 mètres de long et le V10 5.2 de la Lamborghini Gallardo dans ses entrailles, le cocktail est forcément détonnant, la RS 6 Avant deuxième du nom développe la bagatelle de 580 chevaux (!) et 650 Nm de couple, ce qui en fera la Audi la plus puissante de série jusqu’à la dernière génération de R8. Sa bride électronique limitant la vitesse à 250 km/h peut d’ailleurs être enlevée avec la variante Plus en 2010 pour atteindre 303 km/h. La RS 6 se décline aussi en berline.

Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 4 Avant (Typ B5), misano red
Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 4 Avant (Typ B7), ibis white
Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 4 Avant (Typ B8), glutorange

Une diversification de la gamme indispensable

A partir de 2009, le 5 cylindres fait son retour quinze ans après sur la TT RS. En 2011, Audi se penche sur sa gamme compacte, représentative d’une majorité de ses ventes. La déclinaison Sportback fait son apparition sur la A3 pour donner la RS 3. Pour 340 chevaux, la marque allemande fait une entrée remarquée sur le secteur des plus petits véhicules, avec une 5 portes et la transmission Quattro qui ont fait sa réputation. Au début des années 2010, la mode des SUV commence à pointer le bout de son nez et le RS Q3 (lire notre essai ici) ne sait pas attendre. Lui aussi muni d’un cinq cylindres turbo, il ne développe pas moins de 340 chevaux et même 367 chevaux pour sa version la plus musclée. Tout ce petit monde n’a pas pour autant perdu la fibre Audi Sport GMBH (qui remplace Audi Quattro GMBH depuis 2016). Les performances sont de haut vol, le confort est là et cette petite touche d’exclusivité leurs confèrent un charme particulier. La gamme actuelle se compose donc des TT RS Coupé et Roadster, de la RS 3 Sportback et Berline, de la RS 4 Avant (lire notre article ici) et de la RS 5 Coupé et Sportback. Sans oublier les futures montures qui commencent à se dévoiler. La nouvelle RS 6 Avant s’est dévoilée il y a quelques jours (lire notre article ici) et laisse penser à une version berline. Quant au RS Q8, des prototypes roulent actuellement pour une sortie prévue pour 2020. Encore plus de modèles estampillés RS pour le plaisir des essayeurs, des pères ou mères de famille plutôt pressés sans oublier les rêves des enfants. Ces 25 ans d’anniversaire se fêtent aussi au Forum Audi à Neckarsulm. Une exposition spécifique y prend place depuis le mois de juillet avec des modèles emblématiques de la filière RS : version de course de l’Audi TT RS de 2011, la RS 5 DTM victorieuse de la saison 2013 ou encore un prototype de RS 8 jamais présenté. 25 modèles RS différents sont sortis des usines Audi en 25 ans, c’est un bel hommage que de célébrer ce filon de l’automobile d’exception…

Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 6 Avant (Typ C5), daytona grey
Audi Sport 25 ans de modèles RS
Audi RS 6 Avant (Typ C6), inuit white
Audi RS6 Avant (2019)
Audi RS6 Avant (2019)