Actualité Porsche

La Porsche 997, nouvelle offensive pour la 911

Porsche 911 Carrera (type 997)

Depuis 2004, la Porsche 911 est disponible dans des versions plus nombreuses que jamais : les clients peuvent choisir un Coupé ou un Targa, un Cabriolet ou un Speedster, deux roues motrices ou à transmission intégrale, à carrosserie étroite ou élargie, à motorisation atmo ou turbo refroidie par eau, en finition Grand Tourisme ou versions sport GT2, GT3 ou affûtée RS. Avec des modèles spéciaux, la gamme comptait 24 variantes, complétées par un large éventail d’options de personnalisation.

Avec le design de la 997, Porsche a rendu la 911 encore plus dynamique et puissante. La Carrera était déjà nettement plus masculine avec une mise en forme plus prononcée à l’arrière, tandis que la largeur des modèles S, GT et Turbo augmentait de 44 millimètres. La 997 se distingue de la 996 par ses phares ronds plus verticaux en verre clair, marquant le retour d’un élément de style important des modèles 911 à refroidissement par air. Après le lifting de juillet 2008, l’avant comportait des phares bi-xénon et des feux de jour à LED.

2006, 911 Carrera 4, Typ 997, 3,6 Liter, Generationen
Porsche 911 Carrera 4, Type 997, 3,6 Liter (2006)

La génération 997 de la Porsche 911 a également établi de nouvelles références sur le plan technique. Le moteur six cylindres de 3,6 litres de la Carrera produisait initialement 325 ch. L’alésage du cylindre a été augmenté de trois millimètres pour les modèles S. Avec une cylindrée de 3,8 litres, ce moteur est devenu le plus gros moteur à plat de la 911 de série.

Pour la mise à jour du modèle en 2008, Porsche a complètement repensé la gamme de moteurs et a introduit l’injection directe de carburant pour la première fois. En conséquence, la consommation de carburant et les émissions ont considérablement diminué, mais les performances ont bondi : 345 ch pour la version 3.6 litres, 385 ch pour le modèle six cylindres de 3,8 litres. La nouvelle 911 Carrera GTS, qui comblait l’écart entre les modèles S et la GT3, produisait même 408 ch.

Porsche 911 GT2 RS (type 997)

L’offensive technologique a également profité à la 911 Turbo : son moteur de 3,6 litres a été le premier moteur à essence à être équipé d’un turbocompresseur à géométrie variable. Le passage ultérieur à une cylindrée de 3,8 litres et à l’injection directe de carburant a permis un premier saut de 480 à 500 ch et 530 ch sur la 911 Turbo S, associés pour la première fois en standard avec une transmission à double embrayage à sept rapports. Seule la 911 GT2 RS était plus rapide et plus puissante. Son moteur a développé une puissance de 620 ch, réalisant un temps de 7 min 18 sec sur la boucle nord du Nürburgring.

Les modèles GT3 ont également bénéficié d’une puissance accrue, passant initialement de 415 à 435 ch. La RS 3.8L a même délivré 450 ch et 500 ch pour l’évolution finale RS 4.0L, produit en édition limitée à 600 unités. La génération 997 comportait également un certain nombre de versions en édition spéciale, tels que la 911 Sport Classic (250 ex.), la 911 Speedster (356 ex.) d’une puissance de sortie de 408 ch, la 911 Turbo S Edition 918 Spyder (conçu pour réduire le temps d’attente des futurs propriétaires de la nouvelle 918 Spyder). Porsche a produit au total 213.004 exemplaires du type 997 entre 2004 et 2012.

Porsche 911 (2004-2012)

Source CP Porsche

Tags

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous