L’Etoile Filante de Renault de retour sur le Lac Salé de Bonneville 60 ans après !
Actualité Historique Renault

L’Etoile Filante de Renault de retour sur le Lac Salé de Bonneville 60 ans après !

L'Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault

Bonneville, Utah, son lac salé et ses records de vitesse, l’Amérique grandeur nature. Savez pourtant qu’une auto française détient 2 records que les locaux n’arrivent pas à battre ? Si si souvenez-vous, vous l’avez peut-être déjà aperçue à Retromobile ou Montlhéry, une petite Renault bleue, incroyablement aérodynamique qui va fêter dans les prochains jours les 60 ans de sa perfomance : l’Etoile Filante !

L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault

L’Etoile Filante, née il y a un peu plus de 60 ans donc, est un parfait exemple des tentatives de rapprochement entre la technologie aéronautique et l’automobile. Peu après la seconde guerre mondiale, Mr De Szidlowski, directeur de la société Turboméca, approche Renault et Pierre Lefaucheux pour proposer sa dernière née, une turbine compacte et légère qui équipera notamment l’hélicoptère Alouette. La proposition est plutôt bien accueillie puisque le récent patron de la Régie missionne une petite équipe de développer une voiture ultra aérodynamique qui recevra cette turbine développant la puissance folle, pour l’époque, de 270 cv !

Le 5 septembre 1956, la frêle machine bleue, de tout juste 950 kg et moins d’un mètre de haut, s’élance sur l’immense étendue salée de Bonneville avec à son volant Jean Hebert, ingénieur et pilote. Un kilomètre plus tard elle franchit la ligne à 308.9 km/h, puis la balise des 5 km est franchie à peine moins vite à 308.85 km/h. Sacrée performance pour l’époque puisque ces 2 records tiennent toujours, il faut dire que la catégorie moins de 1000 kg à turbine n’aura connu que peu d’autres tentatives… Et les envies d’automobiles à turbine ne connurent pas l’envolée tant espérée, présentant finalement plus d’inconvénients que d’avantages pour un usage urbain.

Quoiqu’il en soit, Renault a souhaité fêter cet anniversaire et a choisir de retourner à Bonneville avec l’Etoile Filante 60 ans plus tard. Et pour ne pas faire que la figuration, le constructeur à Losange a mis dans ses bagages Nicolas Prost, pilote Renault en Formule E, accompagné d’une Dauphine affutée par Renault Classic. Le choix n’est pas anodin puisque la Dauph’ fut commercialisée aux US il y a tout juste 60 ans aussi. Et comme cerise sur le donut, Nico’ a établi un nouveau record dans la catégorie CGC (Classic Gas Coupé), qui correspondant aux véhicules construits entre 1928 et 1981 et d’une cylindrée comprise entre 754 et 1015 cm3) avec 123.1 km/h. Sympathique clin d’œil en tous cas qui nous livre de belles images.

L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
L'Etoile Filante de Renault
L’Etoile Filante de Renault
Renault Dauphine - Nicolas Prost
Renault Dauphine – Nicolas Prost
Renault Dauphine - Nicolas Prost
Renault Dauphine – Nicolas Prost

Source : CP Renault Classic.

Nous twittons, suivez-nous