Actualité Historique Rallye Neige et Glace Rallye Neige et Glace 2017 Sport Auto

Neige et Glace 2017 : Jura suisse

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017

Avant l’ultime ligne droite, dans la région de Pontarlier et Malbuisson, les équipages du 63e Rallye Neige et Glace ont franchi la frontière pour disputer l’essentiel de la 3e étape dans le Jura suisse, avec un passage spectaculaire sur le circuit de glace de Bullet. Un peu plus chaotique, suite à de multiples incidents de parcours dans un brouillard à couper au couteau, l’après-midi aura eu du mal à démarrer, retardant sensiblement le retour du peloton. Au soir à Malbuisson, ce sont deux nouveaux leaders qui pointent en tête des classements. Triple lauréat de l’épreuve, Yves Deflandre et Eddy Gully (Porsche 911 n°21) prennent la main dans une catégorie Historique où 40 points seulement séparent les 5 premiers équipages au classement général et où l’ultime étape, nous promet un final haletant. Malgré une frayeur dans la TR13, ce sont Bernard Figuière et Cédric Pirotte (Lancia Delta n°5) ouvriront l’ultime étape du rallye en catégorie “4×4”.

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017

Faute et plusieurs manœuvres et marches arrière ont eu raison de la boîte de vitesses de la Porsche 914/6 des Belges Daniel Reuter et Robert Vandervorst. Les lauréats de l’édition 2013 ont dû renoncer la mort dans l’âme. Véritable clou de cette journée passée en Suisse, le circuit sur glace de Bullet a fait sensations auprès des équipages. Véritables montagnes russes, elle a aussi été à l’origine de quelques sueurs froides. Pierre Gary et Danièle Blumenthal (Porsche 924 C n°86) réussissent – dans ces conditions de piste et malgré le trafic abondant – le zéro parfait au terme des trois boucles de confirmation de leur temps de référence.

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017

Robert Poux (BMW TII n°31) s’était sans doute imaginé un tout autre scénario sur le circuit du Bullet. Précédé dans le file d’attente du départ par l’équipage féminin Lachenal-Wunderli-De Zorzi (Ford Escort RS2000 n°58), il a demanda à ces dames de s’élancer devant elles afin d’éviter qu’elles ne le gênent. Mal lui en prit, lors de son deuxième tour, le pilote de la BMW, déchanta brutalement en voulant dépasser l’Escort pour se poser d’un coup sur un imposant mur de neige, sous les yeux d’Henri Pescarolo et Michel Perin (Porsche 911 n°22).
Chaque jour, les équipages bénéficient de trois joker. A savoir que sur la bonne cinquantaine d’arrivées réparties sur les TR de l’étape, les trois plus mauvaises arrivées sont automatiquement effacées, laissant aux concurrents une petite marge de sécurité toujours la bienvenue.

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017 – Lachenal-Wunderli-De Zorzi
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017 – Pescarolo/Perrin

Un petit point (soit une seconde), voilà ce qui séparait, au matin du départ de Malbuisson, Axel et Sandrine Jullien (BMW 325 IX n°6) de la troisième marche du podium provisoire en catégorie “4×4”. Grand habitué de l’épreuve, le couple s’était donc mis en chasse de la Citroën BX GTI n°3 de Jean-Christophe Sibelya et Karim Jeribi, les responsables du domaine Bertaud Belieu : “C’est passionnant de vivre un rallye sur le fil avec des écarts aussi minimes” s’enthousiasmait Axel après le déjeuner, “Sandrine et moi effectuons plusieurs épreuves durant l’année et notamment sur des circuits sur glace, comme celui de Serre Chevalier où nous avons récemment réussi une très belle performance. C’est évident que dans l’habitacle, tout est réglé comme du papier à musique, même si parfois, le ton monte un petit peu. D’ailleurs, lorsque nous sommes en rallye, nous ne portons pas nos alliances car sinon elles voleraient trop souvent par la fenêtre”. A Malbuisson, ce ne fut pas le cas, puisqu’en reprenant 28 points à leurs plus proches adversaires, Axel et Sandrine se hissaient déjà sur le podium.

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017 – Marc Vandelen

Cédric Pirotte (Bel/Lancia Delta n°5) : “Bernard et moi sommes particulièrement heureux de passer en tête, même si la journée a été faite de sensations fortes. Un blocage dans un mur de neige sur le circuit, puis une sortie de route en croisant un véhicule de police dans le TR 13 : franchement, je crois nous nous en sortons pas trop mal. En tout cas, beaucoup mieux que bien d’autres équipages. Demain il faudra ouvrir la route en toute sérénité, car nos adversaires ne paraissent vraiment pas résignés…”

Yves Deflandre (Bel/Porsche 911 n°21): “Comme toujours sur ce Neige et Glace, tout va encore se jouer le dernier jour. Cela m’aurait bien arrangé que les jeunes Sanseigne et Fornassier prennent encore une petite pénalité aujourd’hui. Ils sont vraiment impressionnants. Il va falloir rester concentré jusqu’au bout pour décrocher une 4e victoire sur ce rallye…”

Stéphane Caillet (Fra/Peugeot 504 C V6 n°41) : “C’est notre première sortie en Suisse et, franchement, on s’est bien amusé. Le premier TR était parfait et le circuit fut un vrai régal. C’est génial de pouvoir se lâcher un peu en pilotage. Et puis Valérie, ma copilote n’avait pas grand chose à faire car il n’y avait aucune note à lire…”

Jean-Pierre Ansiaux (Bel/Volvo Amazone n°32) : “Nous étions pas loin de la tête en Historique ce matin. Mais cette matinée en Suisse nous a été fatale. Un manque flagrant de motricité nous a empêché de passer une côte sur le premier TR du jour. Idem au circuit, où nous avons été contraints de court-circuiter le parcours. Bref : nous voilà replongés dans les profondeurs du classement…”

Les classements sont > IcI <

Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017
Neige et Glace 2017

Source CP Neige & Glace

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous