Porsche 936 : Mamie fait de la résistance…
24H du Mans Historique Porsche

Porsche 936 : Mamie fait de la résistance…

Porsche 936
Porsche 936

Suite des légendes du constructeurs de Stuttgart aux 24 Heures du Mans. Après les 356 SL (lire ici) et 917 (lire ici), voici la 936.

Nom : 936/81. Fait marquant : Mamie fait de la résistance

Nous faisons un bond de 10 ans en avant. Résumé des épisodes précédents. Les Sport 5 litres – Porsche 917 et Ferrari 512S/M en tête – ont été bannies à la fin de 1971, laissant place aux prototypes de 3 litres et au règne de Matra sur trois éditions des 24 Heures du Mans. Porsche a recentré ses activités de compétition sur la 911Carrera 2.8 RSR et consorts – et introduit le turbocompresseur sur une diabolique Carrera RSR Turbo qui passe à un cheveu de gagner en 1974. Pour 1976, c’est le nouveau prototype Groupe 6 de Porsche, la 936, qui brille. Cette voiture construite assez “simplement” porte la patte de l’inévitable Norbert Singer et peut se décrire comme une sorte de patchwork des meilleures pièces des projets passés, 917 Can-Am en tête. Le moteur est le fameux “Mezger”, semblable à celui trouvé sur les 935.

Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936

Trois châssis 936 sont construits par l’Usine. Le 002 s’adjuge les 24 Heures en 1976 avec Jacky Ickx et Gijs van Lennep. Le châssis 001 décroche la timbale dans la douleur au terme d’une course fantastique avec Jurgen Barth, Hurley Haywood et le renfort d’un certain… Jacky Ickx, transféré de l’autre voiture éliminée trop tôt.

La 936 subit ensuite la loi d’Alpine en 1978 (lire ici), de la 935 K3 des frères Whittington et de Klaus Ludwig en 1979, et sont mises à la retraite pour 1980 (même si une quatrième 936 construite par Joest avec le soutien de l’usine se classe deuxième cette année là sous le nom de 908/80).

Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936
Porsche 936

En 1981, le Groupe C se profile pour l’année suivante. Dans l’effort de préparation de la future 956, les 936 châssis 001 et 003 sont sorties du musée pour tester en conditions réelles le moteur prévu. C’est un succès, Jacky Ickx et Derek Bell s’imposent après une course incroyablement maîtrisée sur l’antiquité. Au terme de 355 tours ( 4825,348 kms et 201, 055 km/h de moyenne), pas une fois il n’aura fallu soulever le capot.

Porsche 936
Porsche 936

Relisez nos articles sur la garage de Porsche aux 24 Heures du Mans à Teloché de 1951 à 1981ici partie 1 et ici partie 2, ainsi que le Porsche Rennsport Reunion V à Laguna Seca (ici).

Crédit photos @Raphaël Dauvergne

Nous twittons, suivez-nous