Actualité Historique Rallye des Princesses Vidéos

Rallye des Princesses : Retour en images sur l’édition 2015

Nous vous l’avions annoncé il y a quelques temps, la 16ème édition du Rallye des Princesses s’est déroulée la semaine dernière de Paris à St Tropez.

Avec quelques 90 équipages engagés, le Rallye des Princesses Richard Mille 2015, établit un nouveau record de participation. Ce sont donc pas moins de 180 princesses qui sillonneront cette année les plus belles routes de l’Hexagone, soigneusement reconnues et préparées par l’organisation. Preuve de l’internationalisation du plus grand rallye féminin de France : on ne dénombre pas moins de huit nationalités différentes au départ cette année sur ce site prestigieux jouxtant l‘hippodrome verdoyant de Saint-Cloud. Et si les Françaises et les Belges composent toujours la grande majorité du peloton, on retrouve également des princesses venues de Suisse et du Luxembourg, mais aussi de nettement plus loin, comme de Finlande, des Etats-Unis, du Canada, d’Uruguay et même des antipodes, en Nouvelle-Zélande.

Etape 1 – 31/05 : Paris – Saint-Aignan (270 km) par le Château de Meung

Un drapeau bleu blanc rouge qui s’abaisse sur le Paris Golf & Country Club : c’est le signal du grand départ de l’édition 2015 du Rallye des Princesses Richard Mille. Bercée par un doux soleil printanier la Ville Lumière brillait de mille feux afin de fêter comme il se doit, les princesses s’élançant vers le Sud aux commandes de leurs magnifiques voitures. Des princesses parfois doublement fêtées aujourd’hui en ce jour de Fête des Mères et pour qui l’organisation avait concocté une première étape de 270 kilomètres s’égarant sur les petites routes bucoliques des châteaux de la Loire pour atteindre la première étape de Saint-Aignan, dans le Cher, au terme des quatre premiers Tests de Régularité. Premiers réglages, premiers doutes, premières émotions, premières joies et, surtout, beaucoup de plaisir pour l’ensemble de ce charmant peloton, parti à la conquête d’une expérience unique de cinq jours et plus de 1.600 kilomètres sur les plus belles routes de France…

Etape 2 – 01/06 : Saint Aignan – Vichy (372 km) par le circuit de Magny-Cours

Déjà élue ville étape, voici seize ans, à l’occasion du tout premier Rallye des Princesses Richard Mille, Vichy est devenu, au fil des années, un rendez-vous habituel pour l’épreuve qui cumule pas moins de huit escales dans la plus célèbre des villes thermales de France. L’arrivée traditionnelle au célèbre Parc des Sources a, cette année encore été appréciée de toutes au sortir de cette deuxième étape la plus longue du rallye (372 km), déjà éprouvante pour les équipages et leurs mécaniques. Tout a démarré au petit matin par un exercice de navigation pur style dans le Cher, puis le Berry avant une pause déjeuner au circuit de Magny-Cours, agrémentée, bien sûr, de son TR. Il restait ensuite à rejoindre la vallée de l’Allier par un ultime Test de Régularité bien escarpé et tout en délicatesse pour rejoindre Vichy. Et le cadre enchanteur des jardins de l’Hôtel Célestin, plus grand Spa d’Europe, était tout indiqué pour fêter par un cocktail, le 16e anniversaire du plus grand rallye féminin de l’hexagone….

Magny-Cours… circuit. Six tours, voilà ce que les Princesses avaient à accomplir sur le ‘petit’ circuit de Magny-Cours Club. Un pour la reconnaissance, le suivant pour établir un chrono de référence avec, dans la foulée, trois tours les plus proches en temps de ce dernier. Ajoutez-y un tour pour la sortie et voilà qui devait déjà bien avoir creusé l’appétit de ces dames !

Etape 3 – 02/06 : Vichy – Aix-les-Bains (358 km) par le Château d’Epeyssoles

Si les choses sérieuses devaient commencer, c’était aujourd’hui lors de cette 3e étape du Rallye des Princesses Richard Mille. Plus de 350 kilomètres entre Vichy et Aix-Les-Bains avec un arrêt gastronomique orchestré par le grand maître cuisinier Georges Blanc au Château d’Epeyssol. Pourtant, de mise en bouche, il ne fut pas vraiment question, l’ensemble du peloton avalant d’emblée le plat de résistance. Une journée entre deux eaux, entre vallons et vignobles, entre plaine et montagne déroulant, au fil des kilomètres des paysages à couper le souffle. Mais aussi le jour le plus long. Le tout sous un soleil éclatant faisant grimper en flèche le mercure dans le thermomètre et la tension dans les habitacles des voitures où casquettes et crèmes solaires étaient de sortie ! Et ce n’est certainement pas l’annulation du premier Test de Régularité (TR) de l’après-midi qui permit d’y changer grand chose : à l’arrivée sur les bords du Lac du Bourget, le classement général avait changé de main, promettant deux ultimes journées de rallye vraiment épiques en vue de Saint-Tropez…

Etape 4 – 03/06 : Aix-les-Bains – Avignon (335 km) par le Château Poët-Celard

Annoncée comme la véritable juge de paix de cette 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille, cette 4e et avant dernière étape entre Aix-Les-Bains et Avignon s’est disputée, pour l’essentiel dans les paysages envoûtants de la Drôme provençale… Petits cols et routes escarpées baignés par un soleil généreux : le terrain de jeu était idéal pour des équipages impatients d’en découdre à coups de pénalités, question de s’assurer la position la plus avantageuse. Entrecoupée d’un déjeuner médiéval dans le petit village fortifié de Poët-Celard, la journée s’avérait vraiment décisive. A tel point qu’à l’arrivée dans la cité de Papes, en fin d’après-midi, bien des rebondissements avaient encore émaillé l’étape avec, à la clé, de nouveaux changements importants au classement général provisoire. Tout cela, à la veille de l’arrivée à Saint-Tropez qui s’annonce d’ores et déjà… très chaude !

La roue tourne…. Parties en leaders de la catégorie Historique ce matin d’Aix-Les-Bains, Julie Mallen et Alice Martin ont eu la désagréable surprise de perdre une roue de leur Porsche 356B. Arrêtées sur le bord de la route en pleine liaison entre les deux TR du jour, elles ont vu tous leurs espoirs de victoire s’envoler d’un coup… Après avoir réussi à refixer la roue un peu volage, les deux jeunes princesses reprirent la course, certes fort déçues, mais déjà bien conscientes d’avoir marqué les esprits pour leur deuxième participation à ce Rallye des Princesses Richard Mille.

Etape 5 -04/06 : Avignon – Saint-Tropez (279 km) par la Commanderie de Peyrassol

Saint Tropez s’est paré de rose pour accueillir ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille. Le podium final, dressé à l’ombre de la Place des Lices fait pétiller le champagne pour des équipages enchantés d’une semaine passée à sillonner les plus belles routes de France. Certes éprouvées, mais enivrées par le sentiment du devoir accompli tout au long de plus de 1.600 kilomètres et de 5 étape exigeantes, les quelques 87 équipages toujours en course ont goûté aux joies d’une arrivée triomphale. Il est vrai que sportivement, le plus grand rallye féminin de l’hexagone avait rendu son verdict à l’heure du déjeuner à l’envoûtante Commanderie de Peyrassol, après deux ultimes TR. Une délivrance, pour celles qui, depuis le départ de Paris, dimanche dernier, se battent avec le chrono et la mécanique pour se hisser au plus haut dans ce classement général final. Mais tant les lauréates que leurs dauphines, toutes, aujourd’hui, pouvaient savourer, le plus simplement du monde la saveur d’une arrivée finale dignement fêtée dans la baie de Saint Tropez.

Corvette bleue… azur. Malgré une légère défaillance lors de la troisième étape, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier (Chevrolet Corvette C2 Sting Ray n°8) remportent ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille (catégorie Historic). Une 4e victoire en dix participations pour Carole, la 3e pour son équipière, et énormément de plaisir pour ce duo aussi sympathique qu’efficace qui s’adjugea haut la main les deux premières journées avant leur défaillance de mardi et qui profitèrent, à leur tour, des soucis mécaniques de la Porsche 356 B de Julie Mallen et Alice Martin, lors de l’étape 4.

Podium de Princesses. En catégorie Historic, derrière les lauréates, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier, la surprise est venue de la Peugeot 504 CAB n°32 de Delphine Bernard et Sabine Guillien. Troisièmes avant le bouquet final, les deux ‘Turbotinnes’ qui ouvraient la route, ont réussi l’exercice parfait pour finalement devancer de 6 unités la Ferrari Dino n°28 des Belges Gisèle Thirionet et Anne Van Damme victimes, il est vrai, du ‘justicier’ du Plateau de Sèze. En catégorie Classic, derrière les intouchables Dominique Asperti Boursin et Bérengère Mey (Morgan Roadster V8 n°94), ce sont Valérie Carnet et Sylvie Zanin (Austin Healey Sebring) qui s’emparent de la 2e place finale, tandis que, lauréates de cette ultime ‘twist’ vers St Tropez, ce sont Marine Cortot et Tatiana Laffargue (AC Cobra n°96) qui complètent le podium final.

Tous les classements détaillés étape par étape sont disponibles ici : http://jbtimeconcept.be/rp2015/

Mesdames, si vous avez été séduites par ces belles images, soyez à l’affut, les inscriptions se remplissent très vite… Retrouvez toutes les infos sur le site officiel du Rallye des Princesses : http://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses

Source : CP Zanirolli – Crédit photos @ Zanirolli