Actualité Historique Renault Salon Auto

Renault fête les 50 ans de la Renault 16 à Rétromobile

Renault 16
Renault 16

Après les deux Renault 16 engagées par Renault Classic au Rallye de Monte-Carlo Historique, c’est à Rétromobile que la firme au losange continue les festivités du 50ème anniversaire de sa berline phare des années 60’s 70’s. Sept modèles dont une version USA et un prototype de 1963 sont exposés sur le stand Renault Classic.

Renault 16
Renault 16

Berline supérieure accessible

Présentée au public pour la première fois au Salon de Genève en mars 1965, la R16 a été produite à plus de 1,8 million d’unités dans l’usine de Sandouville ouverte en 1965. Dessinée par Gaston Juchet et Philippe Charbonneaux, c’est la première voiture française à carrosserie à hayon, “hatchback” comme disent nos cousins d’outre manche. Une version à malle classique et un coupé à la ligne tricorps ont bien été réalisés (si, si !!) mais ne seront jamais commercialisés.

Consécration pour Renault, la R16 remporte le trophée européen de la voiture de l’année en 1970… devant la Rolls-Royce Silver Shadow ! Dotée de suspension à quatre roues indépendantes, elle est équipée de barres de torsion longitudinales à l’avant et transversales à l’arrière, imposant une distance d’empattement différente entre les côtés droit et gauche ! Malgré cette asymétrie et un freinage perfectible, la voiture se révèle confortable avec une bonne tenue de route.

Renault 16
Renault 16

Son moteur “Cléon-Alu” est monté longitudinalement avec la boîte de vitesses en porte-à-faux avant, bénéficiant d’un circuit de refroidissement scellé et d’un ventilateur à déclenchement automatique. Typique, le levier de vitesse est au volant et la planche de bord dispose d’un compteur de vitesse horizontal.

Renault revient de loin avec la R16 qui a remplacé la très vieillissante Frégate. Pierre Dreyfus, le Président de la Régie Nationale des Usines Renault, lance le projet 114, d’une voiture statutaire qui s’arrête début 1961 : « Pour la grande Renault, nous devons nous y prendre autrement. Et ce, dans plusieurs domaines » déclare-t-il. Ce sera donc une voiture moyenne supérieure, ne ressemblant en rien à la concurrence, une voiture à vivre (déjà !!) familiale moderne, offrant une fonctionnalité et une polyvalence dignes d’un break, tout en proposant le confort et l’élégance d’une berline.

Renault 16
Renault 16

Quatre ans après son lancement, la R16 équipée d’une boîte automatique à commande électronique, présentée au Salon de Genève 1969, assez particulière. D’un usage plus doux, plus instantané, plus efficace tout en maintenant une consommation raisonnable, le calculateur choisit le meilleur des trois rapports après avoir comparé la vitesse du véhicule, le régime moteur et la pression sur la pédale d’accélérateur.

La Renault 16, qualifiée par certains journalistes de « typiquement française dans le meilleur sens du mot », va connaitre un succès certain à l’international avec près de 50 % de la production qui y sera vendue. En 1972, elle est commercialisée en Amérique du Nord, Afrique du Sud et en Australie, sous l’appellation “Sedan-Wagon” mettant en avant sa spécificité entre berline (sedan) et break, (station wagon).

Renault 16
Renault 16

En 1974, apparait la Renault 16 TS Automatic puis un an plus tard en 1975, année du relifting, la version TX équipée d’un nouveau moteur de 1647 cm3 développant 93 ch. Avec sa boîte de vitesses à cinq rapports, la VMax atteint 175 km/h. La puissance a quasiment doublé depuis les premiers modèles, avec 54 ch pour le 1470 cm3, elle a ensuite évolué avec le 1565 cm3 de 67 ch à culasse ordinaire et 83 ch pour la R16 TS à culasse hémisphérique.

La Renault 16 s’adresse avant tout aux familles du babyboom mais ses qualités conduisent ce modèle à toucher d’autres clientèles. De nombreuses administrations françaises l’adopte, sous une sobre robe noire, comme cette R16 TL auto-école de l’armée de l’air de 1980, équipée de doubles commandes, visible à Rétromobile.

Renault 16
Renault 16

Source CP Renault

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous